Metz - Clermont, je réserve ma place

Triste dénouement

Partager cet article :

Défaits par les Verts à l'aller (2-1), les Messins n'avaient plus le droit à l'erreur et se devaient de gagner par au moins un but d'écart pour tenter d'arracher a minima les prolongations. 

Le match débutait dans un Stade Saint-Symphorien incandessant. Mais dès la 6ème minute, Papa Amadou Diallo comettait un vilaine faute sur Dennis Appiah et était exlu, après visionnage de la VAR. Poussés par ce 12e homme, digne des grands soirs, les Grenats jouaient sans complexe et semblaient peu ébranlés par cette décision arbitrale qui changeait forcément la physionomie de ce match couperet. 

Les Messins se procuraient d'ailleurs la première occasion de la rencontre (9°), la frappe de Georges Mikautadze était malheureusement repoussée par le portier stéphanois. Les protégés de Laszlo Bölöni continuaient à pousser pour faire sauter le verrou stéphanois, pour preuve, Koffi Kouao tentaient sa chance à 20 mètres. Sa tentative passait de peu au-dessus de la cage gardée par Gautier Larsonneur (12°). Ragaillardie par cette belle opportunité, l'international ivoirien s'échappait dans son couleur pour servir une beauté de centre, manqué d'abord par Matthieu Udol, puis finalement magnifiquement repris par Lamine Camara puisque le ballon finissait au fond des filets ! Le milieu de terrain sénégalais mettaient les siens devant, peu après le quart d'heure de jeu (16°, 1 - 0). 

Cinq minutes plus tard, l'arbitre Jérôme Brisard désignait le point de penalty après une faute stéphanoise sur Georges Mikautadze, dans la surface de réparation. Sans trembler, l'international géorgien transformait son penalty (24°, 2 - 0) et permettaient à Metz de mener 2 - 0, malgré leur infériorité numérique. À la 29ème minute, Matthieu Udol signait une nouvelle tentative messine, sa frappe flirtait la lucarne du portier adverse.  

Peu après, sur corner, les Verts réduisaient l'écart grâce à Léo Petrot (34°). Jusqu'à la mi-temps, les Grenats défendaient avec sérieux. Ils rentraient au vestiaire à égalité parfaite avec les Stéphanois sur cette double confrontation. 

Au retour des vestiaires, Arthur Atta suppléait Ablie Jallow. Et avec la même envie, les Grenats se procuraient deux occasions coup sur coup, sur corner. La tête de Kevin N'Doram passait de peu au-dessus de la cage adverse, tout comme la frappe de Matthieu Udol (49°). 

Les Stéphanois ne tardaient pas à répondre et poussaient dangeureusement pour revenir au score. Quatre minutes après l'heure de jeu (64°), les Stéphanois croyaient égaliser mais, après visionnage de la VAR, le but était finalement annulé pour une faute sur Alexandre Oukidja. À la suite de ce fait de jeu, le coach roumain procédait à deux changements (69°) : Kévin Van Den Kerkhof remplaçait Didier Lamkel Zé, tandis que Ismaël Traoré cédait sa place à Fali Candé. 

Le coach stéphanois procédait lui aussi à deux changements, dix minutes avant la fin du temps réglementaire (80°) : Nathanaël Mbuku suppléait Mathieu Cafaro. L'attaquant, fraîchement entré, s'illustrait sur un de ses premiers ballons et obligeait Alexandre Oukidja à se coucher pour garder les siens devant. Durant les cinq minutes de temps additionnel annoncées par le corps arbitral, aucune des deux formations ne parvenaient à concrétiser leurs actions et filaient en prolongation puisqu'ils étaient à égalité parfaite sur les deux confrontations (3 - 3). 

À la reprise du jeu, et avant ces deux périodes de 15 minutes, aucun changement n'était à signaler. Kévin Van Den Kerkhof signait la première grosse occasion de ces prolongations, en tentant une madjer face à Gautier Larsonneur qui parvenait à la repousser. Le score restait inchangé après ces premières 15 minutes. 

Lors de cette deuxième mi-temps de la prolongation, c'était les Stéphanois qui se montraient les premiers dangeureux. La tête d'Ibrahima Wadji était parfaitement captée par Alexandre Oukidja. À la suite de cette action, le centre de Kévin Van Den Kerkhof trouvait idéalement Arthur Atta, sa tentative était repoussée in extremis par un défenseur adverse. 

C'était au tour de Kévin Van Den Kerkhof de tenter sa chance, après avoir pris son couloir, sa frappe fuyait malheureusement le cadre. À deux minutes de la fin des prolongations, les Verts crucifiaient les Messins en marquant ce but salvateur qui les envoyaient en Ligue 1 (2-2, 117°). Les Grenats étaient quant à eux relégués. 

FC METZ - AS SAINT-ETIENNE : 2-2

Barrages retour
Dimanche 2 juin à 17h00
Stade Saint-Symphorien 

Buts pour Metz : Lamine Camara (16°), Mikautadze (24°), pour Saint-Etienne : Petrot (34°), Wadji (117°)

Les compositions d’équipes

FC Metz : Oukidja - Kouao (Colin 84°) - Traoré (Candé 69°) - S.Sané - Udol - N'Doram (I.Sané 118°) - Camara (Jean Jacques 90°) - Jallow (Atta 45°) - Diallo - Mikautadze - Lamkel Zé (Van Den Kerkhof 69°).

AS Saint-Etienne : Larsonneur - Appiah - Batubisinka - Nadé - Petrot (Macon 57°) - Tardieu (Fomba 97°) - Moueffek (Moconduit 57°) - Chambost - Cafaro (Mbuku 80°) - Cardona (Bentayg 102°) - Sissoko (Wadji 102°).

A lire également

17juil2024

Billetterie

Le mercredi 24 juillet, à 17h00, les Grenats disputeront leur troisième match amical de l'été 2024. À l’occasion de ce nouveau rendez-vous, la...
Lire la suite

16juil2024

Actualités

Le planning des rencontres amicales est désormais complet. Avant de cloturer la préparation estivale par un déplacement à Amiens, les Grenats...
Lire la suite

15juil2024

Album photos

L'entraînement du jour en images Voir le diaporama
Lire la suite