Metz - Clermont, je réserve ma place

Alexandre Oukidja : "Le FC Metz me tient à cœur"

Partager cet article :

Alexandre, vous disputez votre cinquième saison en Moselle. Peut-on dire que vous vous y sentez bien ? 

Alexandre Oukidja : « J’ai eu la chance de jouer dans plusieurs belles villes dans ma carrière. Je pense à Lille ou Strasbourg. Mais quand je suis arrivé ici, j’ai tout de suite été conquis par la ville de Metz. De plus, j’ai été très bien accueilli par les supporters. Je leur en suis reconnaissant, car cela m’a permis de trouver rapidement mes marques sur le terrain. Ma famille s’y sent très bien, ma fille est née ici. Je suis donc lié à la ville ! » 

De quoi vous convaincre de poursuivre l’aventure en Grenat malgré les sollicitations …

A.O. : « C’est vrai que le club m’a tendu la main quand j’en avais besoin. Je ne me voyais donc pas quitter l’équipe après la relégation. J’ai voulu lui rester fidèle afin de l’aider à remplir ses objectifs en Ligue 2. Le FC Metz me tient vraiment à cœur ». 

Vous semblez également jouer en rôle important dans le lien qui existe entre les joueurs et les supporters …

A.O. : « Il était important pour nous de montrer qu’on pense à eux. C’était le cas par exemple sur le terrain du Paris FC, où ils étaient interdits de déplacement. Nous avons accroché des banderoles pour leur rendre hommage. Ils sont aussi importants que les joueurs dans un club. Ils aiment leur équipe, ils nous aident à aller de l’avant, à nous surpasser sur le terrain. Le FC Metz est une famille, c’est ce qui fait vivre le club. Je veux faire en sorte qu’il y ait une communion permanente entre l’effectif et les supporters ».   

À 34 ans, vous êtes l’un des éléments les plus expérimentés du vestiaire. Cela vous donne-t-il un rôle à jouer auprès des jeunes joueurs ?  

A.O. : « Je parle très peu dans le vestiaire. Quand je parle, j’ai la sensation d’être écouté. Être l’un des plus âgés du vestiaire implique des responsabilités. On a une équipe jeune, il faut aider les jeunes joueurs quand il y a besoin. J’aime rire, plaisanter, mais quand il est nécessaire d’apporter mon vécu, je fais la part des choses pour le bien de l’équipe ». 

Ces dernières semaines, plusieurs jeunes joueurs du centre de formation ont intégré le groupe. Quel regard portez-vous sur leur intégration ?

A.O. : « Déjà, je suis content que des jeunes arrivent dans l’effectif professionnel. Le mélange se passe très bien. Plusieurs d’entre eux sont originaires de la région. Cela fait plaisir à voir. Maintenant, c’est à eux de continuer à travailler comme ils le font à l’entraînement, d’être sérieux, afin de s’épanouir dans leur carrière ».

À 34 ans, est-il encore possible d’avoir des rêves dans le football ? 

A.O. : « Je dirais qu’on en a un peu moins qu’en début de carrière. Quand on dépasse la trentaine, qu’on a une famille, il est plus difficile d’imaginer partir dans un club éloigné, à l’étranger par exemple. En ce qui me concerne, à 34 ans, je me vois donc difficilement partir. Je préfère apporter mon expérience à mes coéquipiers. Le reste, on verra par la suite ».

Dans le passé, vous avez disputé deux saisons en Ligue 2, et remporté deux titres de champion à chaque reprise. Jamais deux sans trois …

A.O. : « Avoir la chance de pouvoir espérer remonter immédiatement est une source de motivation. C’est une des raisons qui m’a poussé à continuer l’aventure ici. Peut-être qu’à la fin du championnat, on parlera de cette interview et qu’on validera ce dicton (rires) ». 

Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a poussé à devenir gardien de but ? 

A.O. : « Quand j’étais enfant, je voyais souvent mon père et mon frère jouer au football. Par la suite, j’ai été très attiré par les gardiens de but. Comme j’avais des facilités à ce poste, j’ai voulu me perfectionner et en faire mon métier. C’est une décision que j’ai prise quand j’étais en sixième. J’ai eu une trajectoire atypique par la suite, car je suis allé au LOSC pour gravir les échelons. Finalement, je suis parti du monde amateur pour aller jusqu’en Ligue 1. Ce parcours m’a permis de me forger un caractère, de me donner le goût du travail pour réussir ». 

A lire également

10juin2024

Actualités

Et de 4 !  Déjà distingué par les internautes de www.fcmetz.com en août, février et avril, Georges Mikautadze obtient un nouveau trophée puisqu’il...
Lire la suite

Actualités

Au club depuis l'été 2023, notre défenseur fête ses 20 ans ce lundi. Joyeux anniversaire Sadibou ! 
Lire la suite

09juin2024

Actualités

Entraîneur adjoint du club depuis deux saisons, Christophe Delmotte fête ses 55 ans ce dimanche. Joyeux anniversaire Christophe !
Lire la suite