Réouverture de la Boutique Officielle !

Alexandre Oukidja : "Une saison très gratifiante !"

Partager cet article :

Alexandre, alors que la fin de la saison se profile, le FC Metz est en passe d’obtenir son meilleur classement en Ligue 1 depuis plus de vingt ans. L’équipe est-elle consciente de cela ? 

Alexandre Oukidja : « Bien sûr ! On sait qu’on fait une bonne saison, même si on aurait pu mieux faire aussi. Je pense qu’on a pris rapidement une option sur le maintien. Désormais, on a un objectif de 50 points. C’est quelque chose que le coach nous rappelle souvent. Il faut rester focalisé là-dessus, et espérer décrocher un classement à un chiffre ». 

Selon vous, quels sont les ingrédients qui ont contribué à cette saison convaincante ? 

A.O. : « Le Club a réalisé un très bon recrutement dès la saison 2018-2019, alors qu’il venait de descendre en Ligue 2. Par la suite, l’effectif n’a été que très peu changé. Cela nous a permis de travailler ensemble sur la durée. La saison dernière, malgré l’arrêt des championnats, on avait montré que ce choix était payant. Je pense que nos résultats actuels s’expliquent par cette continuité ». 

Dimanche dernier, votre équipe a obtenu une large victoire sur la pelouse du Dijon FCO (1-5). Il était important de renouer avec le succès …

A.O. : « On est des compétiteurs, et on veut toujours s’imposer. Cela faisait un moment qu’on n’avait pas goûté à la victoire. C’était un peu compliqué dans nos têtes. Mais on a affronté de grosses équipes de la Ligue 1 comme le PSG, le Stade Rennais ou le LOSC. Ces rencontres sont désormais derrière nous. À Dijon, on savait que c’était l’occasion de se relancer, le coach attendait une réaction de notre part. Le fait de marquer cinq buts n’est pas anodin. Cela a fait beaucoup de bien au moral. On espère poursuivre cette dynamique face au Nîmes Olympique ».

Sur le plan personnel, diriez-vous qu’il s’agit de votre meilleure saison depuis le début de votre carrière professionnelle ? 

A.O. : « D’un point de vue du classement, je dirais oui. Je n’avais jamais atteint ce rang en Ligue 1, hormis lors de mon passage au LOSC en 2011, quand il m’arrivait de faire des rotations avec le troisième gardien. J’ai connu de belles saisons auparavant, avec notamment plusieurs promotions dans ma carrière. Mais cette saison 2020-2021 est très gratifiante ! On a rapidement pris la mesure de nos qualités, et on se dit qu’on aurait pu obtenir davantage de victoires. Je pense qu’on serait déçu de terminer cette saison en seconde partie de tableau. On se doit de donner le meilleur de nous-mêmes pour obtenir le meilleur classement possible ».

Avez-vous la sensation d’avoir progressé depuis le début de la saison ? 

A.O. : « Oui, je pense avoir progressé dans le jeu. Après, cela s’explique par le fait qu’on travaille ensemble depuis trois saisons déjà. La sélection nationale aide beaucoup aussi. On joue aux côtés de joueurs qui évoluent dans de grands clubs. Il faut se mettre au niveau. On apprend beaucoup de choses à ce moment-là, et on essaie de les transmettre à nos coéquipiers en club. C’est ce qui permet de progresser. Je pense que je dois encore m’améliorer sur certains domaines, bien sûr, comme le jeu au pied ou garder mon calme dans les moments difficiles ». 

Un mot sur l’entraîneur des gardiens, Christophe Marichez. Une belle complicité semble s’être installée en vous …

A.O. : « C’est quelqu’un qui est à l’écoute. Pas seulement pour moi, mais aussi pour Marc-Aurèle Caillard, Ousmane Ba ainsi que Guillaume Dietsch, qui est prêté à Seraing. Quand je suis arrivé au FC Metz, j’ai eu une discussion avec lui. Je lui ai dit qu’on devait être sans filtre tous les deux, tout en respectant l’être humain. J’estimais qu’une relation de confiance entre un gardien et son entraîneur est primordiale. C’est ce qui permet de progresser plus sereinement ». 

La naissance de votre deuxième enfant, il y a quelques jours seulement, a été un autre événement important de cette saison …

A.O. : « C’est quelque chose qui change une vie ! On n’en parle pas assez je trouve, car pour un footballeur, c’est primordial. Quand sa famille se sent bien dans une ville, on peut aller à l’entraînement plus sereinement. La mienne se sent très bien à Metz ! L’arrivée de ma petite Myla est un bonheur, et cela se ressent sur la pelouse ». 

Lors de votre arrivée au FC Metz en 2018, le Club venait alors de descendre en Ligue 2. Pensiez-vous l’équipe capable de relever la tête aussi vite, au point de figurer aujourd’hui en première partie de tableau de Ligue 1 Uber Eats ? 

A.O. : « On sait très bien que les équipes qui descendent en Ligue 2 ont du mal à rebondir la saison suivante. Je prends pour exemple le SM Caen, l’AJ Auxerre ou le FC Sochaux-Montbéliard. Quand je suis arrivée, le Club cherchait des joueurs qui étaient frais mentalement. J’ai rejoint le FC Metz dans l’optique de remonter immédiatement en Ligue 1. On a apporté une certaine fraîcheur mentale, en repartant d’une page blanche. Notre objectif a été atteint. Depuis deux ans, on réalise de belles choses en Ligue 1, et on y sera encore la saison prochaine ! On fera tout pour que cela dure le plus longtemps possible ». 

En dehors des terrains, vous semblez être un amateur de jeux vidéo. D’où vient cette passion ? 

A.O. : « Cela dure depuis que je suis tout jeune. Au centre de formation, je jouais souvent avec mes camarades de l’époque. Cela nous permet de nous libérer mentalement, car le métier de footballeur contient toujours un peu de pression. Les jeux vidéo permettent de nous évader du monde réel. J’aime beaucoup les jeux d’aventure, d’histoire. C’est un vrai moyen de me déconnecter ! ». 

Dans le vestiaire, qui est le meilleur aux jeux vidéo ? 

A.O. : « Moi, je joue principalement pour m’amuser. Après, il y a de la triche. Fabien Centonze joue souvent à Call of Duty : Warzone mais avec le clavier et la souris. Il a plus de chance de faire de bonnes parties, comparé à Habib Maïga ou Thomas Delaine. Il y a Dylan Bronn qui joue de plus en plus, quand il est chez lui ou en sélection. Quand on se retrouve à l’entraînement le matin, cela nous arrive de discuter de nos parties de la veille. C’est plaisant ! ». 

Pour terminer, quel est le mot d’ordre pour cette fin de saison ? 

A.O. : « De se faire plaisir, tout en travaillant à l’entraînement. Faire plaisir également aux supporters, et leur offrir une fin de saison digne de notre Club. On veut réellement arriver à notre objectif de 50 points, et pourquoi pas dépasser ce total, afin de terminer en beauté cette magnifique saison ! ». 

A lire également

31juil2021

Album photos

Metz - Montpellier, l'album photo
Lire la suite

Le Match

En ce dernier jour de juillet, les Grenats bouclaient leur campagne de matches amicaux à la maison ! C’est en effet au Stade Saint-Symphorien que les...
Lire la suite

30juil2021

Web TV

30/07/2021 Amine Bassi : "Je me suis bien adapté au groupe !" Toutes les vidéos  
Lire la suite