Réouverture de la Boutique Officielle !

Gazette n°12 : Les interviews de Ben Youssef et Sassi

Découvrez en avant-première les interviews de Frakhreddine Ben Youssef et Ferjani Sassi, les deux dernières recrues du FC Metz, à paraître dans la Gazette du Match FC Metz - EA Guingamp, ce dimanche 15 février.
Partager cet article :

Interview Fakhreddine Ben Youssef

Recruté cet hiver durant le mercato, Fakhreddine Ben Youssef a rejoint la Lorraine en fin de semaine dernière après avoir accompli l’ensemble des formalités administratives nécessaires. L’attaquant tunisien, international A (17 sélections, 3 buts) devait initialement participer à la Coupe d’Afrique des Nations avec sa sélection nationale mais il a eu la malchance de se blesser sérieusement à la cuisse lors du dernier match amical de la Tunisie avant la compétition. S’il doit encore suivre un programme de soins avant de pouvoir porter son nouveau maillot, le nouveau numéro 17 du FC Metz a d’ores et déjà affirmé son souhait d’apporter son écot à l’édifice grenat. Et il croit fermement aux chances de son équipe de se maintenir en Ligue 1.
 
Fakhreddine, vous arrivez en provenance du club tunisien du CS Sfaxien. Pour les supporters messins et français qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous vous présenter ?
Fakhreddine Ben Youssef :
« J’aurai vingt-quatre ans en juin prochain, je suis né à Tunis, je suis attaquant et droitier. Durant ces quatre dernières années, j’ai joué pour le CS Sfaxien, avec lequel j’ai été sacré champion de Tunisie en 2013 et vice-champion en 2014. Nous avons également remporté la Coupe de la Confédération CAF en 2013, été jusqu’en finale de la Coupe de Tunisie en 2012 et en 2014 et aussi en finale de la Supercoupe d’Afrique en 2014. »

Pourquoi avoir cédé aux sirènes du FC Metz lors de ce mercato d’hiver ?
F.BY. :
« Des contacts avaient déjà été noués entre le FC Metz et le CS Sfaxien durant la période estivale des transferts, en 2014. Or, le CS Sfaxien souhaitait repousser mon départ car nous avions alors de grosses échéances pour la Coupe d’Afrique des clubs. Notre parcours s’étant arrêté en demi-finales, mon transfert à Metz a pu se faire, et je m’en réjouis ! »

Est-ce que le fait de jouer dans un grand championnat européen est un aboutissement pour vous ?
F.BY. :
« Ce n’est pas un aboutissement en soi mais c’est une belle étape de franchie dans ma  carrière. Vous savez, devenir un joueur de football n’est pas facile, il faut travailler dur et consentir beaucoup de sacrifices. Alors, jouer en Ligue 1 est une récompense de ces efforts que j’ai accomplis jusqu’ici, mais c’est aussi un nouveau départ. Je suis heureux d’être ici, à Metz, car j’y ai un nouveau challenge à relever : aider à maintenir le club dans l’élite. »

A quel poste étiez-vous le plus utilisé au CS Sfaxien ?
F.BY. :
« J’ai été utilisé aux quatre postes offensifs, à savoir : ailier gauche, ailier droit, attaquant et neuf et demi. Si on me le demande, je dois avouer que j’ai une petite préférence pour celui d’ailier gauche. Je suis droitier, mais j’aime évoluer du côté gauche dans l’équipe. »

Il paraît que vous avez un petit surnom… Dites-nous tout !
F.BY. :
« Chez moi, en Tunisie, les gens m’appellent « Le Rouge ». Je ne vais pas vous surprendre si je vous dis que c’est en raison de ma couleur de cheveux ! »

Le classement du FC Metz en Ligue 1 lors de votre signature vous a-t-il fait hésiter au moment de signer en Lorraine ?
F.BY. :
« Pas du tout ! J’ai notamment vu à la télévision tous les matches du FC Metz cette année, et je sais que j’ai fait le bon choix, car nous avons un très bon groupe et que je suis dans un bon club ici à Metz. Je n’ai pas hésité une seule seconde. »

Pensez-vous que le FC Metz se maintiendra en Ligue 1 à la fin de la saison ?
F.BY. :
« Je pense effectivement que notre groupe va maintenant faire le show et qu’on va rester en Ligue 1 ! »

Interview Ferjani Sassi

Compatriote et coéquipier de Fakhreddine Ben Youssef au CS Sfaxien, Ferjani Sassi a parcouru cet hiver le même chemin que son compère. A ceci près qu’il a eu le privilège de disputer la Coupe d’Afrique des Nations entre sa signature au FC Metz au tout début du mois de janvier et son arrivée en Moselle il y a quelques jours. Une élimination cruelle en quarts de finale plus tard, le milieu de terrain a posé ses valises dimanche dernier à Metz où, comme Ben Youssef, il a signé un contrat de trois ans et demi. Surnommé « le Pirlo tunisien » par les médias de son pays, Ferjani Sassi est un milieu relayeur qui dispose, selon son nouvel entraîneur qui a déjà pu le voir à l’œuvre toute la semaine à l’entraînement, d’un « profil technique, travailleur et créatif. » International A également, il pourra apporter au groupe messin son expérience et son vécu des matches internationaux. Au FC Metz, il portera le maillot floqué du numéro 6.

Ferjani, êtes-vous prêt à jouer pour votre nouveau club ?
Ferjani Sassi :
« Je suis particulièrement prêt, oui ! Je ne suis pas venu en France pour faire du tourisme, je suis là pour jouer avec le FC Metz, pour me donner à fond pour mon nouveau club et pour progresser également au contact de mes nouveaux coéquipiers et de mes nouveaux entraîneurs. »

Craignez-vous la différence de niveau entre la Ligue 1 française et la première division tunisienne ?
F.S. :
« Je connais la Ligue 1, je sais quelles exigences sont nécessaires pour évoluer dans ce championnat. Durant la Coupe d’Afrique des Nations, j’ai beaucoup discuté avec mon coéquipier en sélection Aymen Abdennour, qui a joué plusieurs saisons à Toulouse avant de rejoindre l’AS Monaco cette année. Il m’a parlé des terrains, des adversaires, de l’ambiance des matches en Ligue 1. Il est arrivé de Tunisie il y a quatre ans et il est aujourd’hui l’un des meilleurs défenseurs du championnat de France. C’est un bel exemple à suivre. »

Avez-vous souffert des conditions de votre élimination face à la Guinée Equatoriale, en quarts de finale de la CAN 2015 (la Tunisie a perdu 1-2 après prolongation, alors qu’elle menait 1-0 jusqu’à la dernière minute du temps réglementaire et après avoir concédé un penalty à la 90e minute de jeu) ?
F.S. :
« Il est sûr que c’était cruel pour notre équipe, mais nous aurons d’autres occasions de briller dans cette compétition. Nous avons perdu, nous avons été éliminés, désormais je suis passé à autre chose et je suis aujourd’hui concentré à 100 % sur ce qui m’attend avec le FC Metz, mon nouveau club. »

La signature concomittante de Fakhreddine Ben Youssef, qui s’est engagé avec le FC Metz quelques jours seulement avant vous, a-t-elle été déterminante dans votre venue ici chez les Grenats ?
F.S. :
« Oui, je ne peux pas le nier. Le fait qu’on arrive tous les deux du CS Sfaxien, en même temps, au FC Metz, a été un élément important dans ma décision de signer ici. Fakhreddine et moi avons joué ensemble durant trois saisons dans notre club en Tunisie, nous évoluons ensemble en sélection, nous nous connaissons très bien et nous sommes comme des frères. Alors forcément, le fait de nous retrouver dans notre nouveau club en France ne pouvait être qu’une bonne chose. »

Fakhreddine est confiant quant au futur maintien du FC Metz en Ligue 1. Et vous ?
F.S. :
« C’est un honneur pour moi de travailler avec les personnes que j’ai rencontrées ici, le Président, Philippe Gaillot, Dominique D’Onofrio, les coaches et mes coéquipiers. Il y a un peu de pression en ce moment sur le club car les résultats ne sont pas à la hauteur. Pourtant, Metz est une bonne équipe, qui joue bien au ballon. Au fond de moi, je crois fermement que nous allons nous maintenir ! »

 


 

 

A lire également

26juil2021

25juil2021

Album photos

Mönchengladbach - Metz, l'album photo Voir le diaporama  
Lire la suite

24juil2021

Transfert

La collaboration entre le FC Metz et Thierry Ambrose s'arrête ici ! Après deux années sous le maillot grenat, le natif de Sens quitte la région et...
Lire la suite