Metz - Clermont, je réserve ma place

Irrésistibles !

Les Grenats se sont imposés face à Dijon, pourtant invaincu depuis dix matches, au Stade Saint-Symphorien (2-0). Les Messins enchaînent ainsi un cinquième succès consécutif et conservent leur place de leader de Ligue 2 au terme d’un match maîtrisé de bout en bout.
Partager cet article :

Pour la première fois de la saison, les Grenats ont disputé leur match du week-end en  début d’après-midi, face à Dijon. Albert Cartier avait annoncé en conférence de presse d’avant-match que cela ne le dérangeait point, ses ouailles ont confirmé ses dires sur le terrain samedi après-midi et ont prouvé ainsi qu'il en fallait bien plus pour les déstabiliser. Réalistes, solidaires, efficaces, nombreux sont les adjectifs positifs pour décrire les Lorrains face au DFCO ce week-end.

Pourtant, au vu des statistiques, la partie était loin d’être gagnée d’avance ! En effet, les Dijonnais restaient sur dix journées sans le moindre revers avant de se déplacer en Lorraine.  Mais, cette saison, il en faudra plus pour déstabiliser les hommes du président Serin à qui rien, ou presque, ne semble résister.

Habitués à tromper leurs adversaires sur coup-de-pied arrêté - en témoignent les cinq passes décisives, sur six au total, délivrées par le co-meilleur passeur du championnat, Kévin Lejeune -, les Locaux ont surpris leurs adversaires avec deux buts marqués sur des actions de jeu en première période. Yeni Ngbakoto lançait Diafra Sakho plein axe, l’attaquant franco-sénégalais éliminait son vis-à-vis et battait Benjamin Lecomte (1-0, 10’). Première occasion, premier but : les Grenats faisaient preuve d’un grand réalisme. Un peu plus tard dans la partie, Diafra Sakho endossait le rôle du passeur et Yeni Ngbakoto du buteur. L’attaquant lançait de la tête son coéquipier qui contrôlait de la poitrine avant de pousser le cuir au fond des filets adverses (2-0, 25’).

Les Messins repartaient ainsi au vestiaire avec le sentiment du devoir accompli. Et pour cause, en plus d’avoir deux buts au compteur, les Grenats ont fait preuve d’une solidarité et d’une solidité défensive remarquable. Si les Dijonnais sont parvenus à titiller Johann Carrasso à une seule reprise seulement en première mi-temps (30’), les milieux, les défenseurs et parfois même les attaquants lorrains n’y étaient pas pour rien. Du coup, malmené à l’entrée de la surface messine, l’adversaire du jour n'avait pas le choix de tenter sa chance loin des buts de Johann Carrasso (19’, 24’, 38’). Sans succès.  

Un seul point noir bouchait alors l’horizon des Grenats à cet instant : la sortie sur blessure de Romain Rocchi, souffrant d'une élongation des adducteurs. Le capitaine grenat a céder sa place à la demi-heure de jeu au jeune luxembourgeois de dix-neuf ans, Chris Philipps. Juste avant la pause, le capitaine adverse, Cédric Varrault, a lui aussi quitter la pelouse, sur civière, victime, au minimum, d’une fracture du tibia suite à une mauvaise réception après un duel aérien.

A la reprise, les débats baissaient en intensité mais la partie était loin d’être ennuyante, bien que souvent interrompue par de nombreuses fautes. Les Messins se procuraient plusieurs occasions dans le jeu, grâce à Nicolas Fauvergue (50°) et Kévin Lejeune (55’), mais également sur coup-de-pied arrêté grâce à la patte de Yeni Ngbakoto (74’, 75’). A l’opposé du rectangle vert, Koro Koné sollicitait plusieurs fois le portier lorrain mais à l’image de ses coéquipiers, Johann Carrasso ne se laissait pas surprendre par les Dijonnais (65’, 76’) et la transversale sauvait le but messin en toute fin de rencontre (89’).

Au coup de sifflet final, c’est un carton plein pour le promu grenat qui a maîtrisé son match de bout en bout ! Les Messins sont toujours invaincus à domicile, en tête de Ligue 2, possèdent un pécule particulièrement intéressant de trente unités à la quatorzième journée et conservent la meilleure défense du championnat. On en redemande

A lire également

13juil2024

Album photos

Metz - Jeunesse d'Esch, l'album photo Voir le diaporama
Lire la suite

12juil2024

Actualités

La saison 2024-2025 débutait à Homécourt pour les Grenats. Pour le premier match de préparation, c'était le club Luxembourgeois de la Jeunesse d'Esch...
Lire la suite