Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Créteil, véritable bête noire

Les Messins se contentent du match nul face à Créteil (1-1). Les Grenats auront pris seulement un point sur six face aux Béliers cette saison mais les Lorrains continuent d\'avancer. Ils sont toujours invaincus à domicile et gardent une avance confortable sur le quatrième.
Partager cet article :

Après avoir concédé deux revers cette saison face à l’US Créteil, au match aller et en Coupe de France, les Grenats avaient à cœur de poser à leur tour quelques difficultés aux Béliers. Dans cette logique, dès le coup d’envoi du match, les Messins ne laissaient pas le temps aux Cristoliens de prendre leurs marques au Stade Saint-Symphorien. D’entrée de jeu, les hommes d’Albert Cartier prenaient d’assaut le but adverse. Nicolas Fauvergue puis Kévin Lejeune dans la foulée tentaient leur chance mais c’était sans compter sur les bons réflexes de Yann Kerboriou (3°).

Les Lorrains avaient donné le ton et allaient poursuivre les débats avec cette même envie. Ils multipliaient les efforts pour conserver le ballon et repousser leur adversaire dans ses retranchements. Les Messins se trouvaient plutôt facilement à cet instant de la partie et parvenaient du coup à mettre en place leurs plans et se procuraient ainsi une flopée d’occasions. Kévin Lejeune sur coup-franc (5°), Diafra Sakho à l’aide d’une frappe croisée (8°) ou encore Nicolas Fauvergue  grâce à un retourné (26°), tous les Messins s’employaient à la tâche, de toutes les manières possibles, mais ils ne trouvaient pas la faille.

Pendant ce temps , les Cristoliens se montraient dangereux en situations de contres, notamment grâce aux interventions de Cheikh N’Doye (12°, 24°) ou de Jean-Michel Lesage qui marquait un but refusé pour une position de hors-jeu (29°).  Et alors qu’ils subissaient la domination messine depuis trente minutes déjà, les Béliers avaient le dernier quart d’heure de la mi-temps à leur avantage. Ils se procuraient de nombreuses occasions (37°, 40°, 43°, 45°) et les Messins n’avaient pas franchement d’autre choix que d’attendre que la tempête francilienne passe jusqu’à la mi-temps. L’arrière-garde lorraine résistait alors aux incursions adverses et, lorsque ce fut nécessaire, Johann Carrasso, le dernier rempart, intervenait avec succès (43°, 45°).

Après avoir subi le jeu adverse avant le retour des vestiaires, les Grenats revenaient particulièrement déterminés sur la pelouse. Pour preuve, Nicolas Fauvergue ouvrait la marque dès la première occasion de la seconde période ! Le meilleur buteur de Ligue 2, Diafra Sakho, servait son acolyte qui plaçait sa tête au fond des filets adverses, permettant ainsi aux Grenats de prendre l’avantage (1-0, 47°). Malheureusement, cette avance ne fut que de courte durée.

Alors que Marcel Essombe filait au but messin, Gaëtan Bussmann récupérait le ballon dans ses pieds, déséquilibrant au passage l’attaquant cristolien. L’arbitre de la rencontre, infligeait alors la double peine aux hommes d’Albert Cartier : un carton rouge pour le défenseur messin et un pénalty pour l’USCL devant l’incompréhension du public. Faneva Andritsima saisissait cette chance inouïe de revenir au score en transformant le pénalty et remettait ainsi les compteurs à égalité (1-1, 52°). Plus tard, c’est Augusto Peireira qui écopait à son tour d’un carton rouge après une grosse faute sur Yeni Ngbakoto en pleine course vers le but  (77°). Les deux formations terminaient le match à dix contre dix.

Les dernières minutes furent haletantes puisque l’on sentait que tout était encore possible dans cette rencontre, autant pour les Messins que pour les Cristoliens qui trouvaient chacun à leur tour les montants du but adverse. Diafra Sakho se chargeait d’un coup-franc plein axe aux portes de la surface de réparation de l’USCL et frappait sur le poteau droit (79°) tandis que Faneva Andriatsma décochait une frappe incroyablement puissante sur la transversale messine (82°). Les deux promus en restaient .

Les Messins n’ont finalement pas pris leur revanche sur les Franciliens ce lundi soir. Ils perdent deux précieux points sur un fait de match qui a coupé les Grenats dans leur élan. Ils ont toutefois résisté de belle manière en infériorité numérique pendant plus de vingt minutes et peuvent se targuer ce soir d’être toujours invaincus dans leur antre. Au classement, les Grenats disposent toujours d’une confortable avance sur ses poursuivants, avec notamment neuf points  d’avance sur le quatrième

A lire également

10mai2021

Web TV

10/05/2021 Metz - Nîmes, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Alexandre Oukidja, portier du club à la Croix de Lorraine, sera l'invité du "Graoully Mag" de Vià Moselle TV ce lundi 10 mai 2021 à 18h30 !  Rendez-...
Lire la suite

Web TV

10/05/2021 Metz - Nîmes, la réaction des coaches Toutes les vidéos
Lire la suite