Réouverture de la Boutique Officielle !

Nsor, retour au bercail

Après une saison en Allemagne, Kwame Nsor est de retour dans son club formateur. L’attaquant grenat s’est engagé pour quatre ans en Lorraine le dernier jour du mercato estival. Retour sur son parcours.
Partager cet article :

Dernière recrue du FC Metz, quelques instants seulement avant la fermeture du mercato estival, Kwame Nsor n’est pas inconnu en Moselle. Les supporters grenat gardent notamment en mémoire son but inscrit à Lens dans les derniers instants de la rencontre au cours de la saison 2011-2012. Il faut dire que ce soir , Kwame Nsor découvrait la Ligue 2, débutait la rencontre titulaire et inscrivait son premier but, une soirée que tous les footballeurs n’ont pas la chance de vivre pour débuter leur carrière. «  J’étais déjà très content d’être dans le onze de départ ce soir , se rappelle le jeune footballeur.Je ne pensais vraiment pas que j’arriverais à marquer mon premier but si rapidement. C’était une belle soirée pour moi et le club, je ne l’oublierai jamais. »

Pourtant, à Lens, l’attaquant avait une pression énorme sur les épaules. Avant son déplacement pour le compte de la 33ème journée de Ligue 2,  le club à la Croix de Lorraine était dans la zone rouge et avait plus que jamais besoin de se relancer pour continuer à espérer pouvoir sauver sa peau dans l’antichambre de l’élite. Malgré le poids qui pesait sur ses épaules, le Ghanéen réalisait une prestation convaincante. Tellement convaincante qu’elle lui a valu le droit de participer aux cinq derniers matches de championnat.

Après des débuts prometteurs sous le maillot grenat, le jeune homme poursuit finalement sa carrière Outre-Rhin, dans les rangs de Kaiserslautern en deuxième division allemande. « J’ai été déçu de son départ car je connaissais sa valeur, se souvient Philippe Gaillot. Mais Kwame avait déjà disputé de très bons matches avec l’équipe réserve et il était suivi dès l’hiver par le club allemand, bien avant de faire ses débuts en Ligue 2. Kaiserslautern avait alors fait une grosse proposition. » Malgré le fort intérêt qu’a manifesté très tôt la saison passée Kaiserslautern, Kwame N’Sor connait une année compliquée en Allemagne. « Il y avait beaucoup d’attaquants avant moi », explique l’intéressé. Notamment un certain Mohammadou Idrissou, international camerounais qui a effectué toute sa carrière en Allemagne, particulièrement efficace et qui évolue seul en pointe.

Les tuiles s’enchaînent pour le Ghanéen puisqu’il ne peut pas non plus faire ses preuves avec l’équipe réserve car, Outre-Rhin, le règlement ne l’autorise pas pour les joueurs extracommunautaires. Malgré tout, le Messin essaie de positiver « c’est une bonne expérience tout de même dans la mesure où elle m’a permis de grandir et d’avancer. » Conscients que la situation ne peut toutefois plus durer, le joueur et son club trouvent alors une solution pour divorcer à l’amiable. On n’en peut alors pas s’empêcher de se demander ce qu’il aurait pu advenir de sa progression s’il était resté en Lorraine, mais comme le précise Philippe Gaillot «l’histoire d’un footballeur n’est jamais rectiligne. »

Libre de tout contrat, l’attaquant a alors fait savoir à son agent qu’il avait envie de retrouver le FC Metz. Difficile dans ces conditions pour le club grenat de ne pas saisir l’opportunité de retrouver « un joueur sérieux, à l’écoute, appliqué, avec une bonne maîtrise technique, capable de répéter les efforts et très structuré dans son approche du travail. » Ces qualités édictées par Philippe Gaillot sont d’ailleurs celles qui ont valu au jeune homme d’être repéré en octobre 2009, alors qu’il évoluait sous le maillot de Tudu Mighty Jets au Ghana. Constant dans ses prestations, le footballeur âgé à cet instant de dix-huit ans quitte ainsi son Afrique natale pour rejoindre l’Hexagone au cours de l’été 2010. Le changement d’environnement est alors délicat à gérer pour Kwame Nsor, tant au niveau de la langue - même si le joueur s’est maintenant adapté et parle notamment le français, l’anglais, l’allemand en plus de maîtriser trois dialectes ghanéens, à savoir le twi, le frafra et le ga -, que du climat. « J’ai dû apprendre le Français en arrivant, ce n’était pas toujours facile et puis le climat est rude en France. J’ai découvert la neige à Metz », se souvient la dernière recrue lorraine. Mais ses coéquipiers et amis de l’époque, Mayoro N’Doye et Sadio Mané, ont facilité son intégration.

Après une première saison au Centre de Formation, une fois que le jeune joueur avait trouvé ses marques et ses repères, Kwame Nsor a réalisé une belle saison 2011-2012. Particulièrement décisif et efficace avec la réserve, il rejoint le groupe professionnel pour les entraînements dès le mois de décembre 2011. La suite de l’histoire nous la connaissons puisqu’elle a été contée précédemment.

Aujourd’hui, Kwame Nsor est particulièrement heureux d’être de retour sur les bords de la Moselle. Fin connaisseur des lieux et ancien coéquipier de nombreux joueurs messins de l’effectif actuel, l’attaquant se dit « bien intégré » dans le groupe qu’il a rejoint dès le lendemain de sa signature, le mardi 3 septembre. Même si la concurrence est rude en attaque aujourd’hui dans les rangs grenat, Philippe Gaillot assure que « s’il parvient à montrer le même niveau qu’il y a un an, alors Kwame pourra faire jouer la concurrence. De toute façon, il n’a que vingt-et-un ans et a signé un contrat de quatre ans, alors il est aussi parmi nous pour préparer le futur ».

La fiche de Kwame Nsor

A lire également

27oct2021

Partenariat

La centrale EDF de Cattenom développe ses liens avec le FC Metz ! Les deux entités, représentées par Bernard Serin (Président du FC Metz) et Jérôme...
Lire la suite

Boutique

En marge de la réception de l’AS Saint-Étienne ce samedi à 17h00, découvrez la promotion spéciale Halloween à la Boutique Officielle ! Jusqu’à...
Lire la suite

20oct2021

Actualités

À l’approche des vacances de la Toussaint, découvrez le tout premier cahier de vacances Grayou ! La mascotte officielle du FC Metz propose aux élèves...
Lire la suite