Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz, taille patron !

Tenus en échec à Uzès Pont-du-Gard vendredi dernier, les Grenats renouent avec la victoire face à Epinal (2-0) et confortent leur place de leader.
Partager cet article :

Quelques changements dans le onze de départ messin étaient à signaler au coup d'envoi. Devant la répétition des matches, Albert Cartier avait annoncé son intention de faire tourner. Cela se traduisit par la première titularisation d'Ali Bamba en charnière centrale. Un choix qui permettait également de repositionner Grégory Proment au milieu de terrain. Dans le domaine offensif, Moussa Gueye et Yeni Ngbakoto retrouvaient une place de titulaire, tandis que Romain Inez suppléait Romain Métanire au poste de latéral droit.

Sans toucher à l'équilibre de sa formation, toujours en 4-4-2, le technicien messin y ajoutait de la fraîcheur. Au cours de la première période, cela lui fut utile. Car, dominateurs, les Grenats n'ont cessé de se porter ver le but d'Olivier Robin, étouffant leur adversaire. Diafra Sakho fut à la conclusion des mouvements les plus dangereux. Mais, malheureux, le Sénégalais buta à deux reprises sur le gardien spinalien (15°, 18°), l'obligea à une détente interminable (19°) et manqua le cadre après une longue chevauchée (23°).

Mais la débauche d'énergie du numéro neuf messin, auteur de quatre buts depuis le début de la saison, n'était pas veine. Elle ouvrit la porte à l'ouverture du score de Grégory Proment, qui fit admirer sa frappe de balle autant que sa technique en reprenant joliment un ballon difficile aux vingt mètres, sans contrôle (1-0, 39°). Un but marqué du talent et de l'autorité du capitaine mosellan !

Juste avant la pause, la partie prit un tournant encore plus marqué quand Lebbihi, lassé de courir après Sakho, fut expulsé pour une faute grossière lui valant un second carton jaune (45°). Après avoir longtemps peiné à ouvrir le score, le FC Metz, en quelques minutes, se retrouvait nanti d'une avance d'un but et d'une supériorité numérique pour les quarante-cinq dernières minutes. Comme lors de sa dernière sortie à domicile face à Créteil.

Pourtant, la seconde période fut loin de relever de la formalité pour les locaux. Accrocheurs, les Spinaliens leur ont opposé une solide résistance et ont contraint la défense new-look messine à une vigilance maximum jusqu'au terme de la partie. Il est difficile pour autant d'affirmer que le public messin a tremblé, puisque Johann Carrasso n'eut pas le moindre arrêt à faire. A l'inverse, ses coéquipiers parvinrent à  seller le score de la rencontre par l'intermédiaire de Samy Kehli, buteur plein de sang froid au terme d'une contre attaque (2-0, 88°). De quoi donner un peu plus d'allure au succès du FC Metz, le premier de l'histoire de ce derby inédit face au SAS Epinal.

A lire également

06fév2023

Le Match

La dernière semaine de compétition officielle a été difficile à digérer. En deux rencontres, les Grenats sont parvenus à empocher deux points, face à...
Lire la suite

Stats

3. Comme le nombre de succès consécutifs des messins face aux Picards lors des 3 dernières rencontres, toutes compétitions confondues.  26. C'est la...
Lire la suite

Interview

Matthieu Udol vous donne rendez-vous sur la chaîne Twitch du FC Metz !  Le latéral gauche et capitaine grenat répondra à vos questions en direct à l'...
Lire la suite