Réouverture de la Boutique Officielle !

La loi du plus fort

Les Messins sont éliminés de la Coupe de France. Menés au score et en infériorité numérique, ils sont tout de même parvenus à revenir dans la partie. Les Grenats s\'inclinent finalement après les prolongations face aux Aiglons(2-3).
Partager cet article :

Ce nouveau tour de la Coupe de France avait déjà créé son lot habituel de surprises et d’émotions avant même que Monsieur Castro ne donne le coup d’envoi du match entre les Grenats et les Aiglons. En effet, la veille, l’AC Ajaccio était éliminé par un pensionnaire de National, le FC Rouen, tout comme le Stade de Reims, sorti par Plabennec, formation de CFA. De quoi laisser des Messins rêveurs avant de recevoir l’OGC Nice. Mais malheureusement, entre le FC Metz et le Gym, c’est la loi du plus fort qui a sévi ce dimanche sur la pelouse du Stade Saint-Symphorien. Mais conformément à ce que promet chaque saison  cette compétition, le match a bien fourni toute une série de rebondissements.

Le match ne débutait pas vraiment à l’avantage des Grenats. Habitués à faire le jeu, les hommes d’Albert Cartier devaient cette fois le subir face à une formation de Ligue 1. Camel Meriem ne tardait d’ailleurs pas à ouvrir les hostilités, mais sa frappe était détournée (3°). Il fallut tout de même attendre la tête d’Eric Bautheac, sortie d’une superbe claquette de Johann Carrasso, pour que le public ressente ses premiers véritables frissons (11°).  

Alors que les Messins résistaient face à une belle équipe du Gym, l’arbitre de la partie allait prendre une décision difficilement compréhensible. Sur une faute de Grégory Proment, qui leva un peu trop le pied lors d’un contact avec Didier Digard, l’arbitre sortit de sa poche un carton jaune avant de se raviser. Alors que le capitaine niçois restait au sol, dans la stupeur générale, monsieur Castro sanctionna finalement Grégory Proment d’un carton rouge (22°). Cette décision n’était pas sans incidence sur la poursuite des événements car les Lorrains encaissaient un but dans la foulée. Sur un coup-franc tiré par Eric Bautheac, Neal Maupey ouvrait le score après une première tentative de Nemanja Pejcinovic (0-1, 27°).

Les Messins ont bien tenté de relever la tête après ce double coup dur, mais la tâche n’a pas toujours été facile. Yéni NGbakoto essayait de relancer les siens d’une frappe lointaine, mais son ancien coéquipier, Joris Delle, interceptait le ballon (34°). Il fallait finalement attendre la deuxième mi-temps pour voir des Grenats transcendés par l’envie de vaincre et de reprendre le dessus sur son adversaire. Ce fut Yéni NGbakoto qui concrétisa ce regain de forme en égalisant d'une aile de pigeon pour le club à la Croix de Lorraine (1-1, 57°).

Survoltés par la tournure des évènements, enfin à leur avantage, et par les nombreux encouragements de leur public, les Locaux redoublaient d’efforts pour doubler la mise. Mais aussi pour compenser l’absence de leur capitaine dans les débats. Ainsi, Diafra Sakho tentait de lober le portier adverse mais il manquait le cadre (63°), tout  comme Maxwel Cornet, de quelques centimètres seulement, avant d’être finalement signalé en position de hors-jeu (81°) et Yeni NGbakoto trouvait les gants de Joris Delle sur un coup-franc direct (84°). Les Grenats ne parvenaient finalement pas à prendre l’avantage mais ils pouvaient se targuer de montrer de belles choses et beaucoup d’envie face aux Niçois, parvenant même à faire jeu égal avec les Sudistes  par moments.

De son côté, l’OGC Nice alertait l’arrière-garde lorraine par l’intermédiaire de Kévin Diaz (76°), par une tête de Nemanja Pejcinovic sur la barre transversale (78°) ou encore par une frappe du redouté Dario Cvitanich (85°). Mais les Messins tenaient bon face à cette équipe actuellement neuvième de première division.

Alors que les deux équipes disputaient les prolongations, on aurait pu penser que les Messins allaient avoir beaucoup de mal à se mobiliser trente minutes supplémentaires tant ils avaient du se démener et fournir de l’énergie à dix contre onze dans le temps réglementaire. Mais finalement, ils se montraient tout aussi combatifs et inspirés qu’en deuxième période. Les Grenats ne baissaient pas les bras et se procuraient même la première occasion des prolongations. Seul au deuxième poteau, Maxwel Cornet récupérait un bon ballon et frappait au but adverse mais il passait au-dessus du but gardé par Joris Delle (95°). La réaction niçoise ne se fit malheureusement pas attendre. Dans la foulée, Dario Cvitanich lançait Valentin Eysseric qui doublait la mise pour l’OGC Nice (1-2, 96°).  Le duo décisif récidivait quelques instants plus tard, anéantissant encore un peu plus les chances lorraines dans ce match (1-3, 107°).

Il en fallait plus pour stopper l’envie et la hargne des Messins qui donnèrent tout jusqu’à la dernière seconde du match. D’ailleurs, ils manquaient de peu d’emmener les Sudistes vers une séance de tirs au but. Romain Inez, puis Ahmed Kashi y parvenait presque, butant tour à tour sur Joris Delle (108°, 111°).  Finalement, ce fut  Thibaut Bourgeois qui inscrivait, à bout portant, un deuxième but pour les Locaux (2-3, 114°).  Hélas, si ce but récompensa les bonnes intentions messines, il ne fut pas suffisant pour renverser la situation.

Sans démériter, les Messins sont éliminés de la Coupe de France face à l’OGC Nice après une rencontre pleine de rebondissements et des prolongations. On a coutume de recenser les exploits et les surprises de la Coupe de France, mais malheureusement, la loi du plus fort n’a pas épargné les Grenats ce dimanche. Les Lorrains doivent, dès ce soir, se remettre de leur déception et se concentrer sur le seul objectif de cette saison : la remontée en Ligue 2. Car dès mercredi, ils s’envoleront sur l’île de Beauté pour disputer leur match en retard face au CA Bastia en championnat.

A lire également

27juil2021

Album photos

La séance du jour en images ! Voir le diaporama  
Lire la suite

Billetterie

Ce samedi 31 juillet à 18h00, le FC Metz accueillera le Montpellier HSC au Stade Saint-Symphorien. Il s’agira du dernier match de préparation des...
Lire la suite

Web TV

27/07/2021 Sofiane Alakouch : "Le projet le plus intéressant !" Toutes les vidéos  
Lire la suite