Réouverture de la Boutique Officielle !

On continue ?

Les Messins reçoivent ce vendredi soir le club de Luzenac, petit poucet du Championnat National et en manque de réussite en ce début de saison. L’objectif ? Prolonger la belle série en cours des Grenats, qui accumulent quatre victoires d’affilée toutes compétitions confondues.
Partager cet article :

Luzenac. Un village qui semble charmant, situé en Ariège au cœur des Pyrénées. Ses 650 habitants, son stade, ses montagnes mais surtout, son club de foot. L’US Luzenac a d’ailleurs tout récemment cédé sa place au nouveau « Luzenac Ariège Pyrénées », société anonyme sportive professionnelle : une quatrième saison d’affilée passée en troisième division nationale méritait bien un coup de peinture sur l’institution, son nom et ses statuts. Toutefois, avec un budget d’1,8 million d’euros annoncé pour la saison 2012-2013, le LAP ne joue pas encore dans la cour des grands. Même s’il s’est engagé en juin dernier dans un processus de professionnalisation qui ne peut voiler les ambitions de Jérôme Ducros, le président, ou celles de Christophe Rodriguez, le directeur sportif du club ariégeois.

Ainsi, à une refonte des statuts et à l’augmentation des moyens financiers s’est greffée une politique de recrutement ciblée et réfléchie pour, semble-t-il, jouer davantage que le maintien. Sur les dix-neuf joueurs qui composent le groupe luzenacien cette saison, neuf ont été recrutés cet été. Dont des noms qui ne laissent jamais indifférents le Championnat National, parmi lesquels le gardien numéro de d’Evian Thonon-Gaillard, Quentin Westberg (merci aux conseils de Fabien Barthez, président d’honneur du LAP), et l’ancien milieu toulousain Nicolas Dieuze, 250 matches de Ligue 1 au compteur et régional de l’étape.

Difficile, alors, d’expliquer le début de saison particulièrement poussif des Ariégeois. Revenus de l’extrême lors de la première journée (menés 3-0 à domicile par Cherbourg au bout de cinq minutes de jeu, ils avaient réussi à arracher le nul 3-3), ils ont enchaîné par une défaite à Boulogne (1-0) et un lourd revers à Paul Fédou, leur stade fétiche, contre Vannes (1-4) pourtant peu en verve jusqu’ici. Des résultats qui ne rassurent pas spécialement Albert Cartier : « Pour Luzenac, le match à Metz est une opportunité parfaite pour eux de sonner la révolte et de se remobiliser pour créer ce qui serait pour beaucoup d’observateurs un exploit, gagner à Saint-Symphorien. Ce type d’enjeu peut être de nature à les transcender. »

D’autant que l’entraîneur messin est bien conscient des qualités de son adversaire du jour : « C’est une équipe plaisante à regarder, qui joue bien au football et qui cherche à avoir une identité de jeu. Le collectif doit peut-être encore digérer les nombreux changements qui ont touché l’effectif pendant l’intersaison et trouver un peu plus de cohésion dans l’animation, mais attention : quand ce sera le cas, les Luzenaciens seront difficiles à battre ! » Espérons alors que le coach ariégeois, Christophe Pelissier, ne trouve pas la formule magique à Metz…

Côté local, les Messins ne voient pour l’instant aucun nuage noircir leur horizon. Grâce à leurs trois victoires d’entrée en championnat et à une qualification en Coupe de la Ligue face à une formation de Ligue 2, ils ont réussi à faire percer le soleil au-dessus de leurs têtes. On imagine mal, alors, comment ils pourraient trébucher ce soir face à une équipe lanterne rouge, qui aura en plus le désavantage d’avoir accumulé les kilomètres en bus ces derniers jours.

Mais les Grenats ne sont pas à l’abri : s’il en fallait une preuve, les vingt premières minutes de la deuxième période face au Poiré-sur-Vie auront permis d’illustrer un passage à vide des joueurs d’Albert Cartier qui auraient pu leur coûter cher. Un coup de mou sur lequel le staff technique a souhaité travailler cette semaine. « Nous avons essayé de leur faire prendre conscience de l’importance d’une bonne occupation des zones de jeu devant le but, explique le coach lorrain. Nous avons axé notre montage vidéo de la semaine sur ce sujet et enchaîné par une séance sur le terrain dans ce domaine. »

Le groupe amené à perpétuer la belle série en cours du FC Metz sera le même, strictement, que celui qui l’a emporté la semaine dernière à Saint-Symphorien. Peut-être qu’Albert Cartier pourrait être tenté néanmoins par un ou deux changements dans son onze de départ : deux autres rencontres se profilent en effet la semaine prochaine, mardi face à Tours en Coupe et vendredi déjà à Quevilly. Le succès a tendance à ne pas laisser beaucoup de plages de repos !


FC METZ - LUZENAC
4e journée du Championnat National
Vendredi 24 août 2012 à 20H30
Stade Saint-Symphorien
BILLETTERIE EN LIGNE : achetez votre place dès maintenant, imprimez votre billet et ne payez pas de frais de location !
A suivre en direct sur www.fcmetz.com (composition des deux équipes en exclusivité dès 19h45) et D !RECT FM 92.8 dès 20h00.

A lire également

28sep2021

Actualités

L’aventure en Grenat continue pour Ablie Jallow ! Le milieu offensif a prolongé de deux années supplémentaires son contrat le liant au FC Metz, qui...
Lire la suite

Web TV

28/09/2021 L'interview "Si tu étais" avec Opa Nguette Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

27/09/2021 Brest - Metz, Boubakar Kouyaté Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite