Réouverture de la Boutique Officielle !

Victoire !

Les Messins signent ce soir leur première victoire de l\'année 2012. En s\'imposant face à Boulogne, un concurrent direct pour le maintien, les Grenats se donnent une bonne bouffée d\'air frais, en profitant même pour sortir de la zone rouge.
Partager cet article :

Quel soulagement ! Les Messins remportent ce soir leur première victoire de l’année 2012. Il faut dire qu’elle commençait à se faire attendre, mine de rien, cela faisait plus de trois mois qu’on s’impatientait. Au final, ce succès combiné aux faux-pas des concurrents pour le maintien permettent aux hommes de Domminique Bijotat de s’extirper de la zone rouge. Ouf !

Aux grands maux, les grands remèdes. Pour pallier le manque d’efficacité offensive de sa formation et les fautes d’inattention dans le secteur défensif qui ont parfois coûté cher aux Grenats, Dominique Bijotat a réalisé quelques retouches chirurgicales dans son onze de départ. Ainsi, pour la réception de Boulogne, un nouveau système de jeu a été mis en place avec notamment le jeune Andy Delort aligné aux côtés de Mathieu Duhamel en attaque. Le technicien messin a également troqué un milieu de terrain pour aligner un défenseur supplémentaire. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les choix tactiques de l’entraîneur lorrain ont payé ce soir.

Malgré de bonnes intentions de la part des Messins dès l’entame du match, ce sont pourtant les Rouge et Noir qui se procuraient la première occasion de la rencontre. Le tir d’Oliveira obligeait Sissoko à réaliser une superbe parade (11e). Mais ce fut la seule tentative dangereuse de l’USBCO en première période. De leur côté, les Messins bénéficiaient ce soir encore des plus nombreuses occasions. Mais l’absence de réalisme des Grenats était encore de la partie. Pendant la première mi-temps du moins.

C’est Adama Tamboura qui s’y essayait en premier, et de quelle manière ! Sa puissante tête frôlait la barre transversale, manquant de peu de se nicher au fond des filets boulonnais (24e). Quelques minutes plus tard, Sadio Mané se retrouvait seul face au gardien, mais, déséquilibré, manquait le cadre (33e). Juste avant la pause réglementaire, c’était Mathieu Duhamel qui reprenait de volée un ballon dégagé hâtivement par l’arrière-garde de l’USBCO. Encore une fois, c’était au-dessus du but adverse ; de peu certes, mais au-dessus tout de même (42e). Malgré leurs bonnes intentions, les Messins repartaient bredouille aux vestiaires.  

A la reprise, les hommes de Dominique Bijotat pressaient leur adversaire dès le coup de sifflet de M. Husset. Ce fut finalement la quatrième tentative d’Andy Delort qui fut la bonne. Après trois essais infructueux (47e, 50e et 58e), l’attaquant grenat, bien servi par son acolyte Duhamel, se retrouvait seul face au gardien. Il ne réfléchissait pas deux fois et poussait le ballon au fond des filets (65e, 1-0). En inscrivant son premier but sous son nouveau maillot, Delort permettait ainsi à la formation à la Croix de Lorraine de se diriger vers sa première victoire de l’année. Encore fallait-il tenir.

Car les Rouge et Noir ne baissaient pas les bras après l’ouverture du score messine.  Tour à tour, ils essayèrent de faire plier Oumar Sissoko. Mais leurs tentatives, trop brouillonnes, ne parvenaient pas à tromper le portier lorrain qui, précisons-le, a réalisé une superbe prestation ce soir. Même la magnifique frappe de Salibur ne franchissait pas la ligne du but messin. Le gardien malien dégageait le ballon des deux poings et évitait ainsi l’égalisation (79e).

Les Messins avaient passé une soirée cauchemardesque mardi dernier face au Mans, en concédant une défaite à l’occasion d’un autre match couperet. Une défaite qui les faisait basculer dans la zone rouge. Ce soir, les Grenats, en mettant fin à leur mauvaise série en cours depuis trois mois, se libèrent d’un poids qui commençait à peser très lourd sur les consciences et les épaules de chacun. En profitant, en outre, de la défaite du Mans à Monaco et de celle d’Angers à Tours, les Lorrains quittent même leur place de relégable, et se logent maintenant à la seizième place, munis de trois unités d’avance sur Le Mans, 18e.

Les Messins le savent, le maintien n’est pas encore acquis ce soir. Pour continuer dans le bon sens, il faudra confirmer ce réveil à Amiens vendredi prochain. Une formation qui, elle, a fait ce soir un nouveau pas vers le National en s’inclinant à Châteauroux.  
 

A lire également

27oct2021

Billetterie

Pour le compte de la 12ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz accueillera l'AS Saint-Etienne le samedi 30 octobre à 17h00 au Stade Saint-...
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce mercredi 27 octobre la programmation TV de la 15ème journée de Ligue 1 Uber Eats. À cette occasion, les Grenats iront défier l...
Lire la suite

26oct2021

Web TV

26/10/2021 Lens - Metz, Nicolas de Préville Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite