Metz - Clermont, je réserve ma place

La nuit ne finit pas

Cinquième défaite d’affilée pour les Messins : ils s’inclinent sur penalty face à des Troyens qui ont globalement maîtrisé les débats (1-0). La situation commence à se compliquer pour les hommes de Dominique Bijotat, dix-septièmes de Ligue 2.
Partager cet article :

Les Grenats avaient bu la tasse face aux Havrais à domicile la semaine passée ; ce vendredi, ils ont encore un peu plus la tête sous l’eau. Dans l’Aube, ils récoltent en effet un cinquième revers de suite qui a l’effet mordant du froid hivernal qui s’abat depuis quelques jours sur l’Hexagone.

Engourdis. Voilà certainement comment les Grenats quittent les terres bourguignonnes, ce soir à l’issue de cet énième match perdu. Engourdis par l’impuissance dont ils auront fait preuve pendant quatre-vingt-dix minutes face à des Troyens dont on comprend mieux l’invincibilité à domicile cette saison.

Ceux-ci débutaient ainsi la rencontre tambour battant. Durant les trente premières minutes, ils confisquèrent littéralement le ballon à leurs adversaires, s’emparant du jeu avec une facilité déconcertante. Dès la seconde minute, Diagne Fallou devait s’employer pour détourner un centre de Sidibe à destination de Caceres au point de penalty. Deux minutes plus tard, Grax décochait une frappe en pleine course à l’entrée de la surface ; si cela manquait le cadre, cela donnait surtout le ton d’un premier acte dominé de la tête et des épaules par les gaillards de Jean-Marc Furlan, plus à l’aise techniquement et qui se trouvaient plus aisément que leurs visiteurs. A deux reprises, le tacle de Fallou sur Sébastien Grax permettait de reculer l’échéance (14°, 16°). Outrebon, monté aux avant-postes, eut d’ailleurs le loisir de tenter un retourné acrobatique sur la ligne des six mètres messine (27°).

Côté messin, il fallut attendre la demi-heure de jeu pour parvenir à se dégager un peu de l’emprise troyenne. Contre le cours du jeu, les Grenats auraient même pu inscrire le premier but de la rencontre ; mais Duhamel était trop seul par deux fois, obligé alors de tenter une frappe excentrée qui ne pouvait pas tromper Blondel (32°, 35°). A la troisième, ce fut la transversale qui se plaça sur son chemin, à la reprise d’un centre de Métanire (37°).

Au retour des vestiaires, les Aubois ne paraissaient plus aussi dynamiques, semblaient moins tranchants dans leurs attaques. Que nenni ! Peu après l’heure de jeu, Obbadi trouvait parfaitement Grax en profondeur ; Bussmann, en retard sur l’attaquant, commettait une faute dans la surface. Marcos se chargeait de transformer le penalty, sans trembler (1-0, 62°). Quelques minutes plus tard, les Bleus faillirent doubler la marque, quand le buteur chipait le cuir devant Abdoulaye et décalait Caceres en pleine course. Heureusement, Oumar Sissoko se couchait bien (65°). L’attaquant brésilien de l’ESTAC manquait ensuite son face-à-face avec le gardien malien (74°), ratant le cadre. Puis, ce furent Marcos qui frappa trop haut (84°), le centre de Psaume qui fut claqué par Sissoko (89°) et la transversale qui repoussa une nouvelle tentative du petit attaquant entré en jeu (90°).

Dans la surface opposée, c’est Duhamel qui se montra le plus dangereux. Mais, se retrouvant seul en pointe, il manqua son contrôle et se vit devancer par Blondel (79°) ; sa dernière opportunité, une tête sur un centre de Métanire, était également captée par le portier aubois (86°).

Au final, on ne sait pas trop quoi dire à l’issue de cette rencontre. Malmenés en première période, les Grenats ont certes réagi en seconde, mais ce fut trop timide, pas assez bien organisé, trop peu huilé pour être dangereux. Le problème, c’est que lestés de cinq défaites d’affilée, les joueurs du FC Metz doivent désormais l’emporter la semaine prochaine à Saint-Symphorien, face à une équipe de Reims qui caracole en tête du championnat. En outre, ils devront se passer des services de Diafra Sakho, expulsé bêtement en toute fin de rencontre à Troyes. Pas facile, mais pas vraiment impossible non plus !


 

A lire également

18juin2024

Actualités

La Géorgie de Georges Mikautadze débute son Euro 2024 ce soir, face à la Turquie. Le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 18h au Signal Iduna...
Lire la suite

13juin2024

Actualités

Avant le début de la saison 2024-2025, la DNCG (Direction Nationale du Contrôle de Gestion) a récemment procédé à l'audition du FC Metz. Au terme de...
Lire la suite

Actualités

KEVIN VAN DEN KERKHOF - ALGERIE ALGERIE - GUINEE : 1-23ème journée éliminatoires Coupe d'Afrique Jeudi 6 juin à 21h00Stade Nelson Mandela OUGANDA -...
Lire la suite