Réouverture de la Boutique Officielle !

Difficile à avaler

Malgré de nombreuses occasions, les Messins laissent filer trois précieux points sur leur pelouse au profit des Monégasques (0-2). Ils replongent ce soir dans la zone rouge, à égalité de points avec le premier non-relégable.
Partager cet article :

Dure soirée pour les Messins. Ils ont laissé filer trois précieux points face à une équipe monégasque contre laquelle ils ont eu la place pour s’imposer, ou du moins pour arracher le point du match nul. Alors qu’ils auraient pu revenir à égalité de points de l’AS Monaco en s’imposant ce soir, les Messins font au contraire un bond en arrière et plonge de nouveau dans la zone rouge. S’ils sont tout de même à égalité de points du premier non-relégable et que tout est encore possible, les Grenats prennent ce soir un coup de massue sur la tête. Un nouveau coup dur dont ils se seraient bien passé.

Dominique Bijotat nous avait promis un onze de départ quelque peu surprenant. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce fut le cas. Forcé de devoir changer sa charnière centrale, le technicien messin a notamment titularisé, pour la première fois sous le maillot grenat, le jeune Mamadou Wagué. Dans le milieu de terrain, c’est une formation en losange qui a été privilégiée par le staff technique, et devant, on a retrouvé deux attaquants, comme lors des deux derniers matches. Malheureusement cette fois, les changements ne se sont pas avérés fructueux. Dans le score final du moins.

Bien conscients de l’enjeu, les Messins débutaient la rencontre sur les chapeaux de roue. Andy Delort puis Sadio Mané tentaient leur chance mais leurs frappes, cadrées toutes les deux, étaient repoussées par la défense Rouge et Blanche (2e). Malgré leurs bonnes intentions, les hommes de Dominique Bijotat furent sanctionnés par une sévère ouverture du score des Monégasques. En pleine confusion, Ludovic Giuly héritait du ballon dans la surface et le glissait du plat du pied au fond des filets grenat (0-1, 6°). Côté monégasque, rien d’autre à se mettre sous la dent durant la première période, hormis peut-être la frappe croisée de Touré qui aurait bien pu tromper Sissoko, si elle avait été cadrée (15°).

Après ce revirement de situation brutal, les Messins auraient pu baisser les bras, mais que nenni. Le meilleur artilleur du club à la Croix de Lorraine répliquait immédiatement. Adama Tamboura centrait parfaitement pour Mathieu Duhamel, ce dernier n’avait plus qu’à pousser le ballon du bout du pied, mais Danijel Subasic, vigilant, stoppait la course du ballon avant qu’il ne franchisse sa ligne de but (7°).

Après une vingtaine de minutes brouillonnes, d’un côté comme de l’autre, on assistait au réveil des Messins. Et pas des moindres! Après de multiples tentatives messines plus ou moins réussies, Pierre Bouby et Sadio Mané, se procuraient les meilleures occasions du match. Des occasions qui auraient pu changer le cours du jeu. Bouby frappait en force et trouvait le poteau. De quoi nourrir quelques regrets car Subasic était battu (41°). Et comme la guigne ne voulait pas quitter les Grenats, Sadio Mané trouvait quelques minutes plus tard la barre transversale (45°) ! Une fois de plus, les Lorrains manquaient cruellement de réussite et leur adversaire leur donnait une nouvelle leçon de réalisme.

A la reprise, les Locaux s’installaient dans la surface adverse et tentaient tout pour parvenir à changer la situation. Ils portaient le jeu vers l’avant, et se créaient une fois de plus les plus nombreuses occasions de buts, moins tranchantes qu’en première période toutefois. Les Grenats n’ont subi que quatre contre-attaques des Rouge et Blanc dans cette deuxième mi-temps, et ce fut la dernière qui enfonçait un peu plus le clou. Suite à une talonnade de Touré dans la surface, Salli récupérait le ballon et en profitait pour doubler la mise (0-2, 85°). Dure sanction, une nouvelle fois.

Les Messins s’inclinent donc face à une équipe de Monaco que plus rien n’arrête dans la phase retour. Si cette défaite sonne comme un coup d‘arrêt pour les Grenats, la course au maintien est loin d’être jouée d’avance. Avec trente-sept points au compteur, les Lorrains ne sont qu’à trois unités du Stade Lavallois, quatorzième. Pour se relancer, il n’y a pas de secret, les hommes de Dominique Bijotat doivent se lancer une bonne fois pour toute dans le sprint final, à l’image de ce qu’ils avaient réalisé la saison passée.
 

A lire également

07déc2021

Billetterie

Pour le compte de la 18ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz accueillera le FC Lorient, le dimanche 12 décembre à 15h00 au Stade Saint-...
Lire la suite

Billetterie

Positionné au 19ème rang du championnat de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz est encore à la recherche de son premier succès à domicile de la saison....
Lire la suite

Web TV

07/12/2021 Monaco - Metz, Boubacar Traoré Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite