Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz prend une bonne respiration

Enthousiastes et déterminés, les Messins ont remporté un match important dans la course au maintien face au Havre.
Partager cet article :

L'opération maintien n'est pas encore terminée. Mais, dans des conditions difficiles, le FC Metz a atteint un premier objectif en prenant le meilleur sur Le Havre à Saint-Symphorien (2-0). Enthousiasme, solidarité et esprit offensif ont composé la recette du succès mosellan. Libérés par Mathieu Duhamel juste avant la pause, les Grenats ont accentué leur avance à l'heure de jeu, grâce à Mahamane Traoré. Ils signent ainsi une victoire méritée face à des Normands qui se sont procuré quelques très chaudes occasions sans réussir à marquer.

Comme face à Boulogne, dix jours plus tôt, la partie a débuté sous un déluge. Et comme face à Boulogne, les hommes de Dominique Bijotat se montrèrent très entreprenants d'entrée de jeu. Après avoir fait preuve d'un réalisme immédiat, ils ont cette fois montré qu'ils savaient aussi être patients. Ce n'est qu'en toute fin de première mi-temps qu'ils parvinrent à ouvrir le score par l'intermédiaire de Mathieu Duhamel, dont la frappe en pivot libérait Saint-Symphorien (45°+2). Avant cela Yeni Ngbakoto s'était montré très inspiré. Il avait failli lober Placide de plus de trente mètres (35°), puis il l'avait obligé à se coucher sur une frappe croisée qui prenait le chemin des filets (45°).

Au retour des vestiaires, les Messins se montrèrent appliqués et parvinrent à tirer profit de leur avance. Solides défensivement, ils enfoncèrent le clou grâce à un penalty obtenu par Yeni Ngbakoto après une action individuelle de toute beauté. Si Romain Brégerie trouvait Placide sur sa route, Mahamane Traoré avait suivi et doublait la mise (2-0, 60°). Le Havre perdit le fil de la partie par la suite, écopant de nombreux avertissements. Pourtant, les Normands faillirent revenir au score. Il fallut qu'Oumar Sissoko détourne de quelques centimètres une frappe magnifique de Fofana (68°). Et que Julien François manque le cadre, de la tête, sur l'ultime occasion de la soirée (90°). C'était trop peu pour faire trembler le FC Metz, qui a fait preuve d'une autorité rassurante et nécessaire à ce moment de la saison. Les Messins vont maintenant aller à Istres pour essayer de réaliser un bon coup, ce qui leur permettrait d'aborder avec beaucoup de confiance la réception de Nîmes la semaine suivante.

La réaction de Dominique Bijotat : "Ce genre de match n'est pas facile à préparer ni à jouer ! Nous avons montré que nous avions du caractère ce soir. Dans l'ensemble, c'était une partie plutôt maîtrisée. Cela fait du bien de sortir de la zone rouge. Nous étions conscients qu'il fallait l'emporter chez nous pour accroccher le maintien. Nous l'avons fait contre Boulogne, et ce soir encore face au Havre. Il nous manque encore un match... qui sera très important. Je note que nous avons inscrit huit buts en trois rencontres à Saint-Symphorien. C'est très bien pour une équipe qui joue sa survie et qui rentre sur la pelouse avec une bonne dose de stress !"

A lire également

02déc2021

Discipline

Averti à trois reprises en moins de dix matches, Kevin N'Doram est suspendu une rencontre. Le milieu de terrain messin manquera la réception du FC...
Lire la suite

Web TV

02/12/2021 Metz - Montpellier, Nicolas de Préville Grenat du m... Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

Parce que vous êtes là dans les bons comme dans les mauvais moments, le Club tient encore à vous remercier pour ce soutien indéfectible ce mercredi...
Lire la suite