Réouverture de la Boutique Officielle !

Les Messins se sont réveillés trop tard !

Menés 2-0 au Havre, les Grenats ont failli revenir au score en fin de match. Ils ne sont parvenus qu’à réduire la marque dans les derniers instants. Ils encaissent une nouvelle défaite à l’extérieur (2-1) et semblent scotchés à la zone rouge.
Partager cet article :


Les jambes messines seront certainement assez lourdes, samedi lors du décrassage prévu en fin de matinée au retour du Havre. Lourdes, parce qu’à l’issue de cette dix-septième journée de championnat, les Grenats sont toujours englués dans la zone de relégation, avec toujours trois points de retard sur le premier non-relégable. La faute à un nouveau revers encaissé à l’extérieur, 2-1 au stade Jules Deschaseaux.

Ce vendredi soir, sur le terrain du HAC, les hommes de Dominique Bijotat ont maîtrisé le ballon pendant les vingt-cinq premières minutes, mais ils ont encore traîné comme un boulet une inefficacité offensive qui les place au dernier rang des attaques de la Ligue 2. « Il va falloir commencer à réfléchir autrement, a sévèrement asséné l’entraîneur messin à l’issue de la rencontre. On a bien vu en fin de match qu’en jouant simple, nous pouvions mettre en danger l’adversaire et surtout, marquer des buts ! »

Parce qu’à force de posséder le ballon sans parvenir à l’envoyer au fond des filets, les Messins se sont exposés à des erreurs individuelles qui leur ont été une nouvelle fois fatales. Les Ciel et Marine n’ont pas laissé passé leur chance : peu avant la demi-heure de jeu, Brice Jovial, co-meilleur buteur de son équipe avant la rencontre avec cinq réalisations, profitait d’une perte de balle au milieu de terrain pour placer une frappe qui terminait sa course dans les cages de Joris Delle (1-0, 29°). Dès lors, baissant le pied, les Roses d’un soir donnèrent l’opportunité à leurs adversaires de se procurer plusieurs occasions franches, tant et si bien qu’ils étaient plutôt heureux de rentrer au vestiaire avec un seul but dans la musette.

Malheureusement, l’écart ne tardait pas à se creuser. Son superbe coup de patte permit en effet à Gueïda Fofana de placer un coup-franc des trente-cinq mètres en pleine lucarne à l’heure de jeu (2-0,59°). Dans la foulée, ses coéquipiers n’étaient pas bien loin d’enfoncer un peu plus le clou sur la tête de Lorrains pas très heureux dans le dernier geste. Toutefois, ces derniers avaient le mérite de ne pas lâcher le fil de la partie. Au contraire, comme libérés, ils finirent le match en trombe. Fallou Diagne, titularisé en l’absence de Ludovic Guerriero, profitait d’un certain brouhaha dans la surface pour placer un plat du pied vainqueur (2-1, 89°) ; la confusion régnant fit qu’il fallut une confirmation venue des vestiaires après la rencontre pour connaître le nom exact du buteur. Et cette même confusion perdurait puisque quelques minutes plus tard, un Messin décochait une reprise de volée qui vint s’écraser lourdement sur la barre transversale. Un Messin qui n’était autre que Fallou Diagne – information là encore confirmée après le match, tant le nombre de Grenats dans la surface était important.

Toujours est-il que ce réveil fut bien trop tardif pour renverser la vapeur d’une quatrième défaite à l’extérieur. « Cela suffit, a fermement déclaré Dominique Bijotat en salle de conférence de presse. Nous n’avons pas l’attitude de révoltés que nous devrions avoir pour nous sortir de cette situation. Nous sommes trop gentils ! » Dès mardi à Boulogne, dans le cadre du match en retard de la quinzième journée, ses joueurs auront l’occasion de lui montrer un autre visage. Ce sera néanmoins sans Tenema N’Diaye, suspendu.
 

A lire également

28sep2021

Actualités

L’aventure en Grenat continue pour Ablie Jallow ! Le milieu offensif a prolongé de deux années supplémentaires son contrat le liant au FC Metz, qui...
Lire la suite

Web TV

28/09/2021 L'interview "Si tu étais" avec Opa Nguette Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

27/09/2021 Brest - Metz, Boubakar Kouyaté Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite