Metz - Clermont, je réserve ma place

Un goût d'inachevé

Malgré un doublé de Vincent Bessat, le FC Metz ne ramène qu\'un point d\'Istres. La faute aux coups de pieds arrêtés.
Partager cet article :

Drôle d'ambiance au stade Parsemain samedi après-midi. La venue de Metz n'avait pas attiré beaucoup de spectateurs, moins de trois milliers au coup d'envoi dans une enceinte qui peut en accueillir plus de dix sept mille. Pas de quoi réchauffer le coeur des Istréens, qui se battent pour conserver leur place en Ligue 2 cette saison. Du coup, la centaine de suppporters messins s'est occupée de l'animation en tribune !

Dans ce climat confidentiel, la partie débutait sur un faux rythme et il fallait attendre la 18ème minute pour voir Romain Rocchi inquiéter Michael Ménétrier d'une lourde frappe malheureusement hors cadre. Dans la foulée Ciaravino se présentait seul face à Ruffier. Mais le jeune gardien, pour sa première titularisation en Ligue 2, sortait vainqueur de ce duel (19°). Petit à petit les hommes d'Yvon Pouliquen commencèrent à mieux se trouver. Victor Mendy, aligné à la pointe de l'attaque, eut une grosse occasion mais manqua le cadre (38°). Puis il décrocha pour offrir à Vincent Bessat son premier but de la saison. Lancé dans la profondeur, le milieu de terrain trompait le gardien adverse du pied gauche (0-1, 45°).

Ce but inscrit juste avant la pause plaçait les Mosellans dans une situation idéale. Mais ceux-ci allaient payer leur déficit sur les coups de pieds arrêtés défensifs. Une lacune entrevue au cours du premier acte sans que cela ne porte préjudice. Yohan Rivière, pour commencer, égalisa à la suite d'un corner (1-1, 61°). Mamadou Doumbia l'imita un peu plus tard, en reprenant de la tête un coup-franc tiré au second poteau (2-1, 70°). En quelques minutes le travail effectué jusqu'alors était anéanti !

Heureusement les Messins eurent une belle réaction. On retrouva le même duo que pour l'ouverture du score. Mendy lança Bessat, qui utilisa cette fois son pied droit (2-2, 72°). Passé ce quart d'heure décousu les occasions de but se firent plus rares et le score en resta là. Parfois bousculés par les Locaux, les Messins peuvent toutefois regretter ces deux buts encaissés. ''Nous avons montré de belles choses dans le jeu, note Yvon Pouliquen. Au delà du score je trouve dommage que nous n'ayons pas entamé la seconde période comme nous avions fini la première. La façon dont nous encaissons les buts est également regrettable.'' Contre Brest, mardi, il faudra corriger ce problème. Les Bretons sont habiles sur coup franc. Au match aller, les Grenats en avaient souffert.

A lire également

25juil2024

Web TV

À l'issue du succès en amical face aux Francs Borains, Stéphane Le Mignan s'est exprimé face aux médias. Découvrez la réaction de notre coach grâce...
Lire la suite

Album photos

Ce mercredi, les Grenats ont enchaîné un troisième succès en match amical, face aux Francs Borains (5-1). Découvrez les clichés de la rencontre grâce...
Lire la suite

24juil2024

Le Match

Ce mercredi, la préparation estivale messine se poursuivait avec une troisième rencontre amicale en dix jours. Pour l'occasion, les Grenats...
Lire la suite