Réouverture de la Boutique Officielle !

Rester dans la course

L’enjeu du déplacement des Grenats en Corse est simple : il faut l’emporter pour pouvoir défendre ses chances le plus longtemps possible.
Partager cet article :

Faute de mettre à profit l’avance qui était la sienne à la sortie de l’hiver, le FC Metz se doit aujourd’hui de lutter pour conserver sa place parmi les prétendants à la montée. Avec quatre unités de retard sur Arles, il n’est pas exclu de la lutte, puisqu’il reste douze points à prendre avant le clap de fin. Dans ces circonstances, le professionnalisme consiste à jouer ce dernier coup à fond. « Il faut voir les choses en face, indique Joël Muller, tout autre résultat qu’un succès ne nous apporterait rien. La situation est on ne peut plus claire. » A défaut d’être confortable, celle-ci a le mérite de simplifier l’approche de la partie.

« Des joueurs à 300% »

Touché aux adducteurs, Romain Rocchi n’est pas certain de participer à la partie. Bien que motivé à l’idée de retrouver ses anciennes couleurs, le milieu de terrain pourrait faire les frais des choix de son entraîneur. « J’ai besoin de joueurs à 300%, explique ce dernier. Je veux voir une véritable équipe, de la volonté, de l’abnégation et un sens du sacrifice pendant quatre vingt dix minutes. Contre Arles, notre inconstance nous a été fatale avec ces relâchements derrière. Sur le plan offensif, le constat est le même. Il faut parvenir à être dangereux et percutant tout le match, pas uniquement trente minutes. » Ce n’est qu’à ce prix que les Grenats goûteront de nouveau à la saveur de la victoire.

Ce goût du succès, ils ne sont pas les seuls à l’avoir perdu. Les Ajacciens l’ont laissé en Bretagne le 12 mars dernier, au soir de leur dernier coup gagnant sur le terrain de Brest (1-0). Depuis, ils n’ont pris qu’un point à Dijon, stoppant dans le même temps une série de cinq défaites de rang. Au classement des huit dernières journées, les Corses pointent derrière Metz à la différence de buts… Ils comptent un match de moins, celui du Havre, dont l’appel suspensif retarde la validation de la victoire ajaccienne par forfait. Avec quarante-et-un points, les coéquipiers de Carl Medjani sont toutefois proches du maintien.

Reste que défier une équipe corse sur son terrain n’est jamais chose facile. « Nous devrons faire preuve d’agressivité, note Thibaut Bourgeois, si nous voulons battre Ajaccio. Il sera important de s’appliquer sur les phases arrêtées car elles peuvent débloquer la situation. Nous avons encore une chance de jouer la montée, mais il faut pour cela briser cette spirale négative. » Le football offre parfois des surprises considérables. Le jeune attaquant formé à Metz le sait bien. En début de saison, il avait renversé la vapeur en inscrivant un doublé contre Laval, alors que son équipe était au plus bas. Après être passés par tous les sentiments, les Grenats doivent entretenir la dernière lueur d'espoir le plus longtemps possible.

Ajaccio – Metz, 35ème journée de Ligue 2
Stade François Coty, vendredi 30 avril à 20h
A suivre en direct sur www.fcmetz.com et D!rect FM à partir de 19h30

A lire également

18oct2021

Actualités

Après cette 10ème journée de Ligue 1 Uber Eats face au Stade Rennais, un jeu complet de maillots a été mis aux enchères sur la plateforme ...
Lire la suite

Album photos

Metz - Rennes, l'album photo
Lire la suite

Web TV

18/10/2021 Metz - Rennes, le résumé vidéo Toutes les vidéos  
Lire la suite