Metz - Clermont, je réserve ma place

L'abstention l'emporte

Messins et Nantais n\'ont pas réussi à se départager, lundi soir à Saint-Symphorien, et se quittent sur un score nul et vierge.
Partager cet article :

Une semaine après avoir offert un festival de buts à Laval, les hommes d'Yvon Pouliquen ont signé un second match nul, bien moins prolifique celui-là. Face à une solide équipe nantaise, ils n'ont pas trouvé le chemin des filets malgré le déploiement de nombreuses forces offensives au cours de la rencontre.

Buteur décisif en Mayenne, Razak Omotoyossi n'a pas ménagé ses efforts et a causé pas mal de soucis à l'arrière garde des Canaris. Le Béninois aurait sans doute mérité de marquer ce soir au regard de son activité. Il combina d'abord avec Sylvain Wiltord (12°), puis tenta sa chance au terme d'un raid solitaire dont il a le secret (14°). Le début était à l'avantage des Grenats mais ceux-ci se montraient trop peu dangereux.

Les Nantais, à l'inverse, allaient se créer de grosses opportunités passé la demi-heure de jeu. Leurs premières offensives furent immédiatement tranchantes. Heureusement pour Metz, Bekamenga puis Abdoun, tous deux dans des positions idéales, manquèrent le cadre (34° et 36°). Une double alerte à laquelle Jeremy Pied répondit d'une jolie frappe enroulée... qui  fit briller Lubos Kamenar, auteur d'une jolie parade (41°).

Malgré cette belle action on sentait que cela ne tournait pas rond côté Mosellan. Yvon Pouliquen choisit de repasser sans attendre la pause en 4-3-3 en lançant Romain Rocchi au milieu de terrain. Le trio Mendy – Wiltord – Omotoyossi était chargé de peser sur la défense nantaise.

A l'heure de jeu on retrouva Pascal Johansen à la baguette pour une ouverture savamment dosée vers Razak Omotoyossi. Plus rapide que Jean-Jacques Pierre, le Béninois était déséquilibré en pleine course. Dernier défenseur, le numéro cinq adverse aurait pu voir rouge ! Mais l'arbitre de la partie jugea sa charge licite (62°).

Ce fait de jeu eut au moins le mérite de réveiller les vingt deux acteurs. La fin de partie, plus décousue, aurait pu permettre à l'un ou l'autre de l'emporter. Quand Nuno Frechaut pensa marquer le but de la victoire, de la tête, Lubos Kamenar brisa le rêve du Portugais (82°). Sur la contre attaque qui suivit, Christophe Marichez en fit de même face à Filip Djordjevic. La balle de match revint à Razak Omotoyossi, mais il manqua sa tête (90°). Dommage, Metz aura pu ainsi décrocher le jackpot. Mais au regard des occasions obtenues de part et d'autre le match nul est logique.

A lire également

22juil2024

Web TV

Samedi soir, les Grenats ont enchaîné un deuxième succès en amical, à Amnéville, face à Villefranche (3-0). Découvrez le résumé vidéo de cette...
Lire la suite

Actualités

Pour leur dernier match de préparation en Moselle, les Grenats affronteront le Torino FC, le samedi 3 août à 17h00. Un match de gala à ne manquer...
Lire la suite

Actualités

Arrivé au club durant l'été 2023, Simon Elisor fête ses 25 ans ce lundi. Joyeux anniversaire Simon !
Lire la suite