Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz n’aime plus sortir

Les Grenats n’ont pas trouvé la solution pour battre Clermont vendredi à l’occasion de la 14ème journée de Ligue 2. Ils s’inclinent une nouvelle fois à l’extérieur, où ils ne sont plus les meilleurs comme en début de saison.
Partager cet article :

Entre les statistiques exceptionnelles du premier quart du championnat et l’allure à laquelle ses hommes avancent désormais loin de leurs bases, Yvon Pouliquen aimerait sans doute trouver un juste milieu. Vainqueurs à Lens et Montpellier, deux ténors du championnat, en une petite semaine, les coéquipiers de Julien Cardy n’ont pris qu’un point lors de leurs trois dernières sorties. C’était à Châteauroux le 10 octobre dernier (1-1).
Sur la pelouse du stade Gabriel Montpied, pourtant, tout aurait pu parfaitement commencer. Bien entrés dans le match, les visiteurs se créaient une excellente occasion dès les premières minutes de jeu. Vincent Bessat débordait sur son côté gauche et centrait à ras de terre pour Babacar Gueye. Le Sénégalais préférait laisser passer pour Laurent Agouazi, idéalement placé. Mais la frappe du numéro dix messin passait largement au dessus du but de Fabre (5°).
Metz allait regretter cette occasion manquée. Car par la suite Clermont sortit de sa coquille et alla inquiéter Sissoko. Sans complexe, la formation auvergnate causa les pires tourments à l’arrière-garde lorraine via les coups de pieds arrêtés de Chaussidière. Une première fois, Mienniel, qui n’est pas le plus petit garçon du championnat, prit le dessus. Sa tête passa au dessus (16°). Puis le gardien messin fut tout heureux de boxer des deux poings sa seconde tentative (25°). Enfin, le mètre quatre vingt douze du Clermontois força Sissoko à repousser le ballon sur la tête de Poté, qui signa l’ouverture du score (1-0, 35°).
Battus dans le jeu aérien, les Visiteurs n’ont pas réussi, ensuite, à trouver la solution au sol. Il faut dire qu’à l’image d’Hamdani, l’équipe de Didier Ollenicolle montrait un bel enthousiasme et défendait son but avec pugnacité. Au retour des vestiaires, Metz eut néanmoins quelques opportunités. Une accélération de Victor Mendy côté gauche aurait pu faire mouche, mais personne n’était à la réception de son centre et Laurent Agouazi, auteur d’une jolie frappe, ne parvint pas à accrocher le cadre (48°). Peu après l’heure de jeu, Yvon Pouliquen tenta d’apporter du sang neuf à son attaque en lançant Cissé et Farina. Mais celle-ci resta grippée jusqu’au bout. Si bien qu’il est difficile d’avoir des regrets au regard de la physionomie de la partie. Il faudra faire mieux contre Strasbourg le 17 novembre prochain. Espérons que le public messin réponde présent au rendez-vous !

A lire également

02déc2022

Billetterie

Cette année, le FC Metz sera de sortie durant les fêtes de fin d'année et foulera la pelouse de Saint-Symphorien à l'occasion du Boxing Day ! Au...
Lire la suite

01déc2022

Boutique

Nouveau produit en Boutique ! En cette fin d'année, les maillots de gardien arrivent et sont d'ores et déjà disponibles à la vente. En coloris bleu...
Lire la suite

30nov2022

Billetterie

Cette année, le FC Metz sera de sortie durant les fêtes de fin d'année et foulera la pelouse de Saint-Symphorien à l'occasion du Boxing Day ! Au...
Lire la suite