Réouverture de la Boutique Officielle !

« Un bilan mitigé »

A l’heure de boucler la saison par Metz – Le Mans, samedi 20h50 à Saint-Symphorien, Yvon Pouliquen fait le bilan de la deuxième phase du championnat. L’entraîneur messin n’est que partiellement satisfait du parcours de ses hommes.
Partager cet article :

Yvon, à la veille de la 38ème et dernière journée de Ligue 1, quel bilan tirez-vous de vos cinq mois de présence au FC Metz ?

Yvon Pouliquen : « Le bilan est mitigé. J’avais fixé quelques objectifs à mon arrivée. Il fallait commencer par retrouver le sourire. Nous l’avons en partie retrouvé, et de temps à autre perdu à nouveau. C’était cyclique. Ce groupe ne vit pas tous les jours très bien ensemble et cela se ressent malheureusement dans le travail quotidien comme en compétition. Notre deuxième but était de monter une équipe qui joue au ballon. Sur certains matches, nous y sommes parvenus, notamment dans les deux ou trois derniers mois. On a vu une formation capable de rivaliser, mais conservant des lacunes, un manque d’efficacité surtout. Je pense que nous méritions de prendre plus de points au regard des prestations que nous avons fourni. Le dernier objectif était de faire évoluer chacun des joueurs. A ce niveau, le bilan est également mitigé. Certains ont avancé, progressé, montré le bout de leur nez. Pour d’autres, cela n’a pas été le cas. Nous avions la capacité de faire mieux, beaucoup mieux que ces quatorze points. Je pense qu’il y avait la place pour en prendre vingt. Lorsqu’on est entraîneur, ce sont tout de même les résultats qui parlent le plus. Même si notre qualité de jeu était bonne sur certaines parties, nous ne l’avons que rarement emporté. C’est une leçon à méditer pour l’année prochaine. »

A la mi-saison, les joueurs étaient marqués psychologiquement. Le mental leur a-t-il manqué au cours de la deuxième phase du championnat ?

Y.P. : « Il y a un peu de cela. On ne peut que vivre difficilement un début de saison si catastrophique. A la trêve, on prédisait à Metz de battre tous les records de médiocrité. Psychologiquement, le groupe était atteint. Mais ce n’est pas la seule raison de nos carences mentales. Peut-être aussi que les garçons ne se sentaient pas bien au sein du vestiaire, ou que les objectifs collectifs et individuels n’étaient pas en phase. A partir de là, c’était difficile de gagner. Si on veut qu’un groupe avance, obtienne des résultats, il faut qu’il soit solidaire et possède des objectifs communs à tous les joueurs. »

Quels joueurs souhaiteriez-vous recruter pour relever le défi de la remontée ?

Y.P. : « Cela dépendra déjà de l’aspect financier, qui rentre évidemment en ligne de compte. Nous sommes dans l’attente, avec l’ensemble du staff, d’en savoir plus à ce niveau là. Mon envie est de recruter des garçons revanchards, qui ont quelque chose à prouver et viendront à Metz pour redorer leur image peut-être ternie par un temps de jeu moins important dans les clubs ou ils se trouvent. Ensuite, il faut que cela soit des joueurs de football. J’aime les joueurs techniques, qui permettent de prôner un jeu offensif. Nous allons nous attacher à ce que ce soit le cas. Mais il faudra être aussi solide défensivement car les victoires passent par là également. »

Le staff technique pourrait-il être élargi ou modifié ?

Y.P. : « Ce sont des discussions que nous allons avoir dans les prochains jours. Pour l’instant, nous voulons finir la saison du mieux possible. En ce moment, ce n’est pas évident. A l’extérieur, nous arrivons à faire des résultats mais pas à domicile, où nous avons des difficultés. Il y a toujours cette peur de mal faire devant notre public. Certains joueurs doivent avoir envie que cette saison se termine bien vite. C’est parfois difficile de remobiliser les troupes, d’autant que pour ce dernier match, il y aura pas mal d’absents… »

Quel discours leur tiendrez-vous avant la rencontre ?

Y.P. : « Qu’ils sont des professionnels et qu’en tant que tels, ils se doivent de montrer leur meilleur visage pour le dernier match. C’est mon discours depuis que je suis arrivé ici. Lorsqu’on est joueur, on a des devoirs et l’un d’entre eux est de donner le maximum. Il y a des déceptions individuelles, certains garçons n’ont pas donné tout ce qu’ils pouvaient et ils ont à mon sens régressé. A eux d’en tirer les leçons. Pour ma part, j’attends d’avoir une équipe qui rentre sur le terrain avec la ferme volonté de mouiller le maillot et de défendre les valeurs du FC Metz. »

A lire également

28sep2021

Actualités

L’aventure en Grenat continue pour Ablie Jallow ! Le milieu offensif a prolongé de deux années supplémentaires son contrat le liant au FC Metz, qui...
Lire la suite

Web TV

28/09/2021 L'interview "Si tu étais" avec Opa Nguette Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

27/09/2021 Brest - Metz, Boubakar Kouyaté Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite