Réouverture de la Boutique Officielle !

Que ce soit une fête

Malgré les remous qui ont perturbé ces deux dernières semaines, les joueurs messins veulent croire en des lendemains heureux. Bien négocier la réception de Caen, première de leurs peu nombreuses victimes cette saison, les y aiderait.

Partager cet article :

Vraiment, la lecture de la revue de presse du FC Metz est devenue insupportable ces derniers temps. Racisme, insultes, retrait de points, match à rejouer, voilà ce qui garnit les colonnes de nombreux journaux depuis ce Metz – VA qui aurait dû être une fête, sans parler de ce qui se transmet sur les ondes ou apparait sur le petit écran. Comme le parcours des Grenats suscitait depuis longtemps l’indifférence générale, la déferlante médiatique qui s’est abattue sur la Moselle n’en est que plus surprenante… et éprouvante.
La réception du Stade Malherbe de Caen arrive de fait à point nommé. Elle est une bonne occasion de mettre un point final à ces histoires qui ne valorisent ni le club, ni les fidèles qui le suivent. Il s’agit, d’une part, de montrer que ce public n’est pas celui qu’on a décrit parfois abusivement sur les plateaux de télévision. Le Club à la Croix de Lorraine, immédiatement suivi par ses associations de supporters et ses sponsors, réaffirmera son rejet du racisme par une série d’actions symboliques (voir communiqué). D’autre part, la soirée doit aussi et surtout nous permettre d’assister ensemble à une belle rencontre de football. Le plus simplement du monde…Pour cela, il faut être deux, disent les entraîneurs. A Metz, on connaît bien l’adversaire du soir, Caen, dont la philosophie de jeu offensive n’est plus à présenter. Yvon Pouliquen estime que les Normands « vont se maintenir, même s’ils éprouvent des difficultés en ce moment. » A savoir une série de huit matches sans victoire, dont trois lourdes défaites (6-1 à Marseille, 4-1 et 3-1 à domicile devant Lens et Saint-Etienne). « Ils jouent bien au football, c’était déjà le cas l’an dernier, je considérais que Caen pratiquait le meilleur jeu de Ligue 2. Le club en tire les bénéfices cette saison et je m’attends à un match difficile car il est blessé par ses récents échecs. Mais on ne bat pas Lyon et Bordeaux par hasard. »
Et les Messins dans tout ça, où en sont-ils ? Après une défaite presque anecdotique à Gerland, Yvon Pouliquen compte deux éléments de plus au registre des joueurs potentiellement sélectionnables en Ligue 1. Jeff Strasser et Vivian Matheus, tous deux passés par la case CFA, viennent relancer la concurrence au sein d’un secteur qui restait épargné à ce niveau, Malick Diop et Pascal Delhommeau étant les deux seuls défenseurs centraux de métier valides depuis la blessure de Sébastien Bassong. Alors que les erreurs individuelles minent toujours les progrès réalisés dans le jeu, ce ne sera sans doute pas de trop. Et pour battre Caen ? « Nous allons jouer notre jeu », répond Pouliquen. Simplement, comme on vous le disait.

 Metz - Caen, 27ème journée de Ligue 1
Stade Saint-Symphorien, samedi 1er mars à 20h
Arbitre : Stéphane Moulin
Match à suivre en direct sur D!rect FM (92,8 FM) et www.fcmetz.com à partir de 19h30
Metz : D!rect FM 92.8
Forbach : Radio Jerico 101.3
Sarrebourg : Radio Jerico 91
Pays du Saulnois : Radio Jerico 97.4
Thionville : 103.4

A lire également

28sep2021

Actualités

L’aventure en Grenat continue pour Ablie Jallow ! Le milieu offensif a prolongé de deux années supplémentaires son contrat le liant au FC Metz, qui...
Lire la suite

Web TV

28/09/2021 L'interview "Si tu étais" avec Opa Nguette Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

27/09/2021 Brest - Metz, Boubakar Kouyaté Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite