Metz - Clermont, je réserve ma place

Les Grenats restent sans voix

Dans une enceinte vidée de ses supporters, les Messins n’ont pu s’opposer au retour de Lorient. Ils avaient pourtant ouvert le score par l’intermédiaire de B. Gueye. Mais Abriel et les siens ont renversé la vapeur.
Partager cet article :

Drôle d’ambiance à Saint-Symphorien. A son entrée, côté Ouest, l’habituel barrage voué à contrôler l’accès des véhicules aux parkings ne laisse même pas passer les piétons. « Il n’y a pas de match, ce soir ». Pas de match ? Pourtant, la Ligue 1 s’apprête à entrer en ébullition, quelques instants plus tard, à 20 heures 45 précisément. Et le FC Metz, promis à la relégation à l’issue de la saison, figure tout de même au programme de cette 37ème journée riche en suspense.
Mais au Stade Saint-Symphorien, les quelques vingt six milles sièges disponibles sont vides. Désespérément vides. Le fait de recevoir Lorient n’évoquait déjà pas de bons souvenirs aux supporters mosellans. C’est en effet devant ces mêmes Merlus que le Club à la Croix de Lorraine avait perdu sa place en Ligue 1, le 4 mai 2002. Ce soir là, le stade était, par contre, archi-comble. Et la tristesse fut à la hauteur des attentes du peuple grenat.
Le Metz – Lorient de ce soir est, comme celui que nous venons d’évoquer, à ranger au registre des mauvais souvenirs. Non pas que le spectacle y fut inexistant, les deux formations ayant montré de belles choses au cours de la partie. Mais à cause de son atmosphère crépusculaire. Dans la tribune sud, où les quelques personnes autorisées prirent place, les seuls commentateurs radios eurent du mal à couvrir le silence assourdissant qui entourait la partie. Dans le coin Nord-Ouest, quelques supporters, sans doute par dépit, passèrent les quatre vingt dix minutes accoudés au grillage leur bloquant l’accès au stade...
Ne bénéficiant que d’un angle de vue limité, ils ne virent pas le premier but de la partie, œuvre de Babacar Gueye côté Est. Le Sénégalais reprit un ballon relâché par Audard, surpris par la puissance d’une frappe lointaine de Miralem Pjanic (1-0, 33°). Mais Metz fut rejoint juste avant la pause. Saifi devança Marichez sur un corner (1-1, 45°). Cette égalisation agaça les Lorrains, qui perdirent leur application du premier acte. Lorient, relancé, en profita pour porter le danger, grâce notamment à un excellent Fabrice Abriel. Le milieu de terrain fut récompensé de ses efforts peu après l’heure de jeu, lorsqu’il trompa de l’extérieur du pied le gardien messin (1-2, 67°). Les Grenats tentèrent bien de revenir. Momar N’Diaye faillit y réussir, mais ses tentatives restèrent veines. Ce soir, à tous les niveaux, Metz a été réduit au silence.

A lire également

25juin2024

Actualités

Au club depuis 2022, Papa Amadou Diallo fête ses 20 ans ce mardi. Joyeux anniversaire Papa !
Lire la suite

22juin2024

Actualités

La Géorgie de Georges Mikautadze poursuit son Euro 2024 avec un duel face à la République Tchèque, ce samedi à 15h.  Malgré la défaite face à la...
Lire la suite

21juin2024

Actualités

Le calendrier complet de Ligue 2 BKT pour la saison 2024/2025 a été dévoilé ce vendredi. Coup de projecteur sur les rendez-vous majeurs qui attendent...
Lire la suite