Réouverture de la Boutique Officielle !

Colmar, désert de certitude, des airs de déjà vu

Battus par Aarau via deux buts marqués sur corner, les hommes de Joël Muller n’ont guère mis à profit leur virée alsacienne. Les lacunes constatées hier pointent toujours aujourd’hui au registre des inquiétudes.
Partager cet article :
Si la capacité du « Colmar Stadium » est
bien évidemment adaptée au niveau de l’équipe locale,
qui évolue en CFA 2, son état n’a rien à envier à
certaines enceintes de l’élite. Cet édifice flambant neuf
n’a pas pour autant vu naître de nouveauté dans la prestation
de l’équipe messine ce soir. Loin de se rassurer, les Lorrains
ont surtout confirmé leurs soucis de concentration. La formation d’Aarau,
septième d’une élite suisse qui ne comporte que dix équipes,
a profité par deux fois de ces inexplicables manquements pour tromper
Grégory Wimbée. L’heure de jeu et le but marqué par
Hervé Tum sont les seuls éléments qui peuvent toutefois
alimenter les espoirs lorrains même si le Camerounais, à court
de rythme, n’a par conséquent pas été étincelant.

C’était d’ailleurs lui qui semait la première banderille
de cette partie. Lancé dans l’espace par Obraniak, il butait sur
le portier adverse (13°). Cette opportunité manquée, les Mosellans
allaient clairement baisser le pied. L’ouverture du score du défenseur
central Tcheutchoua (1-0, 20°) semait le trouble dans l’arrière-garde
lorraine d’abord composée de Bassong et Borbiconi dans l’axe,
Paisley et Allegro sur les côtés. Fébrile, celle-ci était
débordée par Feizulahi. Wimbée était à la
parade. Trop fébrile, elle faillit même concéder un second
but sur une mésentente du gardien messin avec Bassong. Pourtant, un sursaut
de la formation mosellane voyait Contout déborder avant d’offrir
l’égalisation à Hervé Tum, en embuscade au second
poteau (1-1, 24°). Mais ceci n’était qu’illusion. Trois
minutes plus tard, s’appuyant sur le fait que ce sont des vieilles recettes
que proviennent les meilleures soupes, Aarau récidiva. Suite à
un corner botté coté droit, Tcheutchoua s’éleva pour
battre à nouveau Wimbée (2-1, 27°). Il n’en fallait
pas plus pour refroidir les ardeurs messines. Pourtant, Hervé Tum se
vit tout de même offrir une seconde balle d’égalisation. Sa reprise du gauche
s’envolait dans le firmament colmarien...
Comme il était dépourvu
d’étoiles filantes, les vœux de Joël Muller ne furent
pas exaucés durant le second acte. Sa formation, certes
beaucoup moins mise en danger avec une charnière défensive Borbiconi
– Paisley, n’a pas réussi à se montrer plus dangereuse.
Les rentrées de Zewlakow puis Gueye n'ont pas donné plus de relief
aux offensives mosellanes. L’attaquant suisse Berisha aurait même
pu ajouter un peu plus piquant à la victoire des siens mais il fut rejoint
in extremis (76°). Côté messin, Agouazi (76° une volée
du droit au dessus) puis Zewlakow (90° une tête également non
cadrée) essayèrent d’alléger le bilan en vain. Rien
à faire, Sochaux, Lokeren et le Luxembourg restent les seules victimes du
FC Metz cette saison…

La feuille de match

Match amical, Aarau 2–1 Metz (2-1)

A Colmar, le 7 octobre 2005

Les buts :

Aarau : Tcheutchoua (20° et 27°)

Metz : Tum (24°)

Les équipes :

Aarau : Colomba – Schmid, Tcheutchoua, Christ, Bilibani – Menezes,
Battig (Simo 45°), Opango, Bekiri – Feizulahi (Inler 73°), Berisha

Metz : Wimbée – Allegro, Borbiconi, Bassong (Bong 45°), Paisley
– Contout (Zewlakow 45°), Proment, Ouadah (Agouazi 66°), Obraniak
(Belson 81°) – Tum (Gueye 65°), Renouard

Les réactions

David Carré : « A l’image de celui de Dijon, ce
n’est pas un match amical qui nous rassure. Nous avons réédité
les mêmes erreurs. Les deux buts encaissés l’ont été
sur des coups de pieds arrêtés accompagnés d’erreurs
de marquage alors que nous insistons beaucoup là dessus lors des entraînements.
Sur le plan offensif, nous nous sommes créés très peu d’occasions,
à part celle de Zewlakow qui nous aurait permis de revenir au score.
(Questionné sur la performance d’Hervé Tum) Il a marqué,
c’est très important pour lui. En réserve, il avait eu deux
occasions et les avait manqué. Cette fois, il a réussi à
trouver le chemin des filets. Espérons que cela le mette sur la bonne
voie même si il manque encore de rythme. »

Grégory Proment : « Nous sommes déçus
par le résultat. Tant que nous prendrons des buts comme ceux là,
nous ne pourrons pas avancer. Cela fait depuis le début de l’année
que nous encaissons les mêmes buts et nous n’arrivons pas à
le comprendre. Au bout d’un moment, il faut commencer à réfléchir
et à se prendre en main. A chaque fois, les joueurs sont seuls dans la
surface, c’est grave. Nous n’avons pas pris Aarau à la légère.
Ce n’est pas une explication. On ne néglige personne surtout vu
notre situation. Je pense tout simplement que nous n’avons pas été
bons. »

A lire également

23oct2021

Web TV

15/10/2021 Dylan Bronn : "On a les capacités pour aller de l'a... Toutes les vidéos  
Lire la suite

22oct2021

Web TV

22/10/2021 Lens - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite