Réouverture de la Boutique Officielle !

Saison 2000/01 : Lille avait du mordant

Premier revers à l'extérieur de la saison 2000/2001 pour les grenats : menés au score puis ratant un penalty, les Dogues lillois ont inversé la tendance pour s'imposer avec ressource. C'était le début d'une belle série pour les Nordistes qui au mois de mai décrochaient une place pour la Ligue des Champions.
Partager cet article :

Le LOSC a vraiment obtenu samedi soir une victoire à l'arrachée, et bien d'autres équipes auraient sans doute baissé les bras : mené au score sur un contre, ratant un
penalty et par la même l'occasion de prendre l'avantage, les lillois se sont imposés en fin de match par une reprise de volée de Bakari de toute beauté (contrôle du droit et reprise du gauche).



Volontaires et plein d'allant, les lillois buttaient régulièrement sur le milieu de terrain messin et n'arrivaient pas à inquiéter Mondragon.

Les messins en profitaient sur un beau mouvement collectif amorcé par Gérald Baticle qui se dégageait de Pignol et de Cygan, centrait pour Jager qui piquait sa tête vers Bastien aux six mètres (0-1).
Le réalisme était messin et les supporters lillois s'interrogeaient déjà sur la suite des débats...



Las, Vahid Halilhodzic avait du trouver les mots à la pause, car c'est un LOSC affamé qui repartait à l'attaque et dès la 53ème minute, Beck reprenait un centre de Boutoille qui avait pris pour la première fois la défense grenat à revers.

Une erreur défensive payée cash, sur un contre lillois après que Jonhatan Jager ait été stoppé dans la surface sans que l'arbitre M. Fraise ne trouve rien à redire...

Mais il faut bien l'avouer, ce n'était que justice, tant les grenats semblaient à la peine en cette seconde mi-temps. Joël Muller avait beau replacer de son banc son équipe qui "jouait trop bas" et perdait trop de "duels".

Le flot nordiste s'abattait sur la défense grenat, et bénéficiait d'un penalty
sévère contre Geoffray Toyes (bras coude au corps, 64ème).

Mondragon, impérial repoussait des deux pieds. On pensait se diriger vers un match nul, tant le bloc défensif avait repris de la vigueur épaulé par un superbe Mondragon encore une fois à l'ouvrage (66e,68e et 72e).

Mais Lille voulait la victoire, et sur un exploit personnel, Bakari rentré quelques minutes plus tôt, enchaînait contrôle du droit et volée du gauche pour
crucifier Mondragon (81ème).

Philippe Gaillot à la 90ème s'envolait pour reprendre à bout portant une tête déviée par Patricio d'Amico, malheureusement juste au dessus.

Mondragon montait sur un dernier corner messin, sans résultat, METZ s'inclinait pour la première fois à l'extérieur.
Au vu de leur prestation, les Dogues feront souffrir bien des équipes cette saison...

Saison 2000-2001, 5ème journée, 26 août 2000

Stade Grimonprez Jooris. 20 000 spectateurs environ.

Pelouse inégale. Temps orageux.

Arbitre: M. Fraise.



Les équipes :



LILLE O.S.C. : Allibert - Pichot, Fahmi,
Cygan, Pignol - N'Diaye, F.d'Amico, B. Cheyrou (puis Ecker, 86e), Murati (puis
Bakari, 75e) - Boutoille, Beck (puis Agasson, 83e)



FC METZ : Mondragon - Schemmel, Pierre, Kastendeuch, Proment, Toyes (puis d'Amico, 83e), Bastien, Meyrieu, Boffin (puis Gaillot, 77e), Baticle, Jager (puis Hassli, 70e)



Les avertissements :



FC METZ :

Meyrieu (38e)

A lire également

26jan2022

Discipline

Averti à trois reprises en moins de dix rencontres, Amadou Mbengue a écopé d'un match de suspension. Le défenseur manquera le déplacement sur la...
Lire la suite

Transfert

Le FC Metz tient son quatrième renfort du mercato hivernal. Fali Candé, arrière gauche âgé de 24 ans, s'est officiellement engagé avec le club à la...
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce mercredi 26 janvier la programmation TV de la 26ème journée de Ligue 1 Uber Eats. À cette occasion, les Grenats accueilleront...
Lire la suite