Réouverture de la Boutique Officielle !

Tous sur le pont !

Si l'inquiétude avait encore court la semaine dernière concernant la pointe de l'attaque, le sourire est revenu sur tous les visages à Saint Symphorien. Seul petit bémol, Eric Hassli en pleine forme (quatre buts en trois matches) a été mis au repos deux jours. Il souffre d'un début de tendinite au tendon d'Achille. Il en faut plus pour inquiéter le staff médical et Eric s'il est appelé contre St-Etienne, pourra répondre par l'affirmative.
Partager cet article :

Mais les meilleures nouvelles nous proviennent de Gérald Baticle et Tressor Moreno.
Le jeune colombien victime d'un claquage aux ischio-jambiers lors du match de Coupe de France
contre Bastia) peut s'entraîner sans problèmes. Quant à "Batigoal", meilleur buteur
du club avec 10 réalisations, et victime d'une entorse lors du match de Championnat
à Troyes, sa présence samedi soir contre les Verts, n'est plus remise en cause.
Remonté comme un coucou suisse, Gérald annonce la couleur : "Depuis dix jours,
c'était ma seule idée: jouer cette rencontre dans un stade fermé avec quatre tribunes
que j'espère pleines. Je suis d'un naturel optimiste, j'y crois."



Seule ombre au tableau, les suspensions de Christophe Bastien (carton rouge à
Troyes) et de Sylvain Marchal, sorti par l'arbitre dimanche à Lille en CFA.



Les clés de ce match capital dans lequel les deux clubs joueront leur survie ?
A un peu plus de trois jours de la rencontre, qui de mieux placés que les joueurs
pour nous livrer leurs impressions. Les mots reviennent sans cesse dans leur bouche
depuis une semaine : LE PUBLIC.



Ce public qui découvrira pour la circonstance un Stade Saint-Symphorien rutilant
avec sa nouvelle tribune Est. Le "vaisseau amiral" des grenats retrouvé, Cartier
à la barre et tout son équipage se devront selon Frédéric Meyrieu "d'être à leur
meilleur niveau possible. Tout l'effectif doit être concentré, rigoureux et engagé".
Mais comme le dit l'adage si c'est l'équipe qui fait l'ambiance, "le public devra
également être là" souligne Frédéric Meyrieu. Car il ne se le cache pas : l'équipe
"est au pied du mur", comme contre Bastia avec un seul mot d'ordre : "les trois
points".



Et Philippe Gaillot d'enchaîner: pour espérer accrocher cette victoire, il faudra
aux messins être déterminés et constants mais surtout ne plus commettre d'erreurs
individuelles. Sans ces erreurs "nous savons être très forts !"



Dans ce "match de la peur", l'équipe la plus motivée remportera les trois points,
mais cette détermination - si elle est bien présente et perceptible dans tous
les esprits - ne sera totale que si le public répond présent. Tout d'abord
en nombre, comme il le fait depuis le début de la saison, mais surtout s'il manifeste
un soutien inconditionnel et sans faille pendant 90 minutes. Une partie du résultat
reposera bel en bien samedi soir sur les épaules des 20 000 supporters grenats.
Philippe Simonin le préparateur physique résume d'ailleurs la situation : "il
faut tout donner, sur le terrain comme dans les tribunes, tout le monde doit être
à 300%. Il ne faut pas un sifflet, un murmure, même à la première passe ratée.
Pendant 90 minutes tout le monde doit pousser, après si cela se passe mal, les
gens pourront manifester, mais pas avant. Ce match nous allons le gagner !". Le
message est passé Philippe !

A lire également

06juil2022

Actualités

Arrivé en Moselle l’été dernier, Danley Jean Jacques a prolongé de deux saisons son contrat qui le lie au FC Metz, avec qui il est désormais lié...
Lire la suite

Album photos

À l'issue de la séance de ce mercredi matin, les Grenats se sont retrouvés autour d'un barbecue. Un déjeuner placé sous le signe de la convivialité...
Lire la suite

05juil2022

Actualités

À l’occasion de son troisième match de préparation de l’été 2022, le FC Metz affrontera l’ESTAC. Le coup d’envoi de cette rencontre amicale sera...
Lire la suite