Découvrez les tenues de sortie !

Fabien Centonze : "Donner le meilleur de moi-même !"

Partager cet article :

Fabien, vous avez été un maillon essentiel du FC Metz en 2019-2020. Était-ce votre meilleure saison en tant que joueur professionnel ? 

F.C. : « C’est vrai que c’était une belle saison ! Je faisais mes premiers pas en Ligue 1, je me sentais fier de pouvoir réaliser ce genre de prestations au plus haut niveau. La saison précédente au RC Lens, j’avais été élu meilleur latéral de Ligue 2, c’est quelque chose qui n’arrive pas souvent. Je dirais que ce sont les deux plus belles saisons que j’ai vécu jusqu’à présent. » 

Vous avez retrouvé les terrains de Ligue 1 il y a trois semaines face à l’AS Monaco. Après six mois d’arrêt, comment l’avez-vous vécu ? 

F.C. : « C’est vrai qu’on n’est pas habitué à vivre des coupures aussi longues. L’arrêt du championnat a été compliqué à vivre. Au début de la préparation, j’ai mis du temps à retrouver mes marques. Mais depuis la reprise du championnat, je me sens beaucoup mieux ! » 

En 2019-2020, vous avez été le Grenat le plus utilisé par votre entraîneur. Est-ce une fierté particulière ? 

F.C. : « Oui, cela fait toujours plaisir ! Je ne m’attendais pas à avoir autant de temps de jeu. Je pensais faire face à des pépins physiques durant la saison. Finalement, tout s’est bien passé ! Mon secret ? Je n’en ai pas vraiment. Je fais attention à ce que je fais en dehors des terrains, comme au niveau de l’alimentation. » 

Vous avez délivré trois passes décisives la saison passée en championnat. L’objectif est-il d'augmenter ce chiffre ? 

F.C. : « Oui, forcément ! Sur 28 rencontres, j’aurais pu faire mieux. En tout cas, si je n’avais pas eu ce temps d’adaptation en début de saison, peut-être que j’aurais pu être davantage décisif. Cette année, je vais essayer de donner le meilleur de moi-même dès les premières rencontres pour améliorer mes statistiques ! » 

Êtes-vous conscient d’être l’un des joueurs préférés du public de Saint-Symphorien ? 

F.C. : « Après la deuxième partie de saison 2019- 2020, je ne pense pas être le seul dans ce cas-là. À partir de janvier, on a commencé à proposer du beau jeu. Dylan Bronn et Vincent Pajot ont beaucoup apporté à l’équipe. L’équipe régalait à ce moment-là. Contre Monaco, le public qui était présent nous a beaucoup poussés. On aura besoin de ce soutien tout au long de la saison ! » 

Justement, face à l’AS Monaco, vous étiez proche d’inscrire un but sensationnel de 25 mètres. Pouvez-vous nous raconter ce moment ? 

F.C. : « On a obtenu un corner, et je suis resté en retrait. On avait travaillé ces séquences à l’entraînement. Je ne pensais pas recevoir le ballon, mais je me tenais prêt au cas où. Finalement, Vincent Pajot joue rapidement le corner sur moi. Sur mon contrôle, je me suis tout de suite mis en position de frappe. Le défenseur détourne le ballon et la frappe termine sur l’équerre. Évidemment, j’aurais préféré que ça termine au fond. Je retenterai ma chance dès que l’occasion se présentera ! » 

Marquer votre premier but en Ligue 1, est-ce aussi dans un coin de votre tête ? 

F.C. : « Personnellement, ça me ferait énormément plaisir de marquer. Surtout que mes proches me taquinent souvent sur ce sujet ! Mais tout ce que je veux, c’est de bien défendre et ne pas encaisser de but car c’est mon rôle principal. Ramener des points, c’est tout ce qui compte pour moi ! » 

Votre célébration de but est-elle déjà prête ? 

F.C. : « (rires) J’en ai plusieurs en tête, mais je compte montrer mon tatouage quand je marquerai. C’est une dédicace à ma famille, parce que si j’en suis là aujourd’hui, c’est en partie grâce à eux ! » 

Il paraît que vous possédez beaucoup d’animaux de compagnie. D’où vient cette passion ? 

F.C. : « Elle date de mon enfance ! J’ai toujours voulu avoir un chien. À l’origine, mes parents n’étaient pas vraiment d’accord. Lorsque j’ai eu mon premier chien, j’étais heureux ! Je me suis toujours dit que je prendrai un deuxième chien pour pas que le premier ne s’ennuie. Sauf que l’histoire a un peu déraillé. Je me suis retrouvé avec trois chiens, deux chats et un lapin. Mais j’aime les animaux, donc ce n’est pas du tout une contrainte. C’est un peu la ferme chez moi. Mais, au moins, il y a de la vie ! » 

Revenons au football. Comment abordez-vous la venue du Stade de Reims, ce dimanche ? 

F.C. : « Il faut gagner, car on a déjà concédé un revers lors de notre premier match à domicile. Une victoire permettrait de lancer notre saison à Saint- Symphorien. On a les capacités pour mettre à mal beaucoup d’équipes de ce championnat. Il faudra rester sérieux et concentré ! » 

Ce dimanche, seulement 5 000 spectateurs sont attendus. Comment vivez-vous cela ? 

F.C. : « À l’extérieur, cela ne nous impacte pas vraiment. Mais à domicile, c’est un peu pénalisant car on aime se sentir soutenu et poussé. Même si nos supporters l’ont très bien fait contre Monaco, cela reste des conditions particulières. Quand les tribunes sont remplies, cela nous donne un surplus d’énergie. Il faut donc rester vigilant et ne pas se laisser anesthésier par le manque de public. » 

Depuis votre arrivée au FC Metz, vous portez le numéro 18. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de ce choix ? 

F.C. : « J’étais fan du PSG dans ma jeunesse, et mon idole, c’était Zlatan Ibrahimovic. Quand il est arrivé à Paris, il portait le numéro 18. Je voulais faire de même en formation mais ce n’était pas possible, car on ne pouvait pas prendre des numéros aussi élevés. Depuis mon passage au Clermont Foot, je porte le 18 et honnêtement, cela me ferait bizarre de m’en séparer ! » 

L’an dernier, vous nous avez nous aviez confié être proche d’Alexandre Oukidja et Thomas Delaine. Cette amitié a-t-elle évolué ? 

F.C. : « Pas du tout ! Thomas a un peu fait le mort pendant le confinement (rires). Mais, dès qu’on s’est retrouvé après la coupure, on a commencé à se chamailler ! Avec Alex, on a souvent joué à la console. Dans un groupe, c’est important ce genre de moments. Cela nous permet de mieux nous entendre sur le terrain. » 

A lire également

31oct2020

Web TV

30/10/2020 Alexandre Oukidja : "Ramener des points de Nîmes" Toutes les vidéos  
Lire la suite

30oct2020

Web TV

30/10/2020 Nîmes - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite