Réabonnement : top départ !

Bernard Serin : « Retrouver notre dynamique »

À l’approche de la première journée de Ligue 1 Uber Eats, le Président Bernard Serin tire le bilan de la précédente saison 2019-2020, interrompue en raison de la crise sanitaire, et aborde le prochain exercice dans l’élite du football français.

Partager cet article :

Président, le FC Metz s’apprête à entamer une deuxième saison consécutive en Ligue 1. Quel bilan sportif tirez-vous du dernier exercice dans l’élite ? 

B.S. : « C’est une satisfaction de s’être maintenu en Ligue 1, car l’objectif est de s’y installer durablement. Cela commence par un maintien, puis un autre. Je crois que nous avons fait un chemin conforme à nos attentes la saison dernière. L’effectif que nous avons constitué avait un potentiel d’amélioration. Nous avons eu des débuts un peu difficiles. Mais en deuxième partie de saison, avec l’expérience apportée par Vincent Pajot et Dylan Bronn, ainsi que la maturité affichée par nos jeunes joueurs, nous avons réalisé un parcours que je qualifierais d’intéressant. Sur la phase retour, le FC Metz était la quatrième meilleure équipe de Ligue 1, grâce à des séries de victoires face à des concurrents directs mais aussi des équipes de haut de tableau. À l'arrivée, nous nous sommes maintenus à la quinzième place. Si le championnat était allé à son terme, on aurait pu espérer gratter quelques places avec la dynamique qu’était la nôtre ».

Dans quel état d’esprit abordez-vous la saison 2020-2021, qui débutera le week-end du 22-23 août ? 

B.S. : « Notre dernier maintien nous donne de la confiance pour la prochaine saison de Ligue 1, et notre but sera évidemment de retrouver la dynamique affichée lors de la seconde moitié de l’exercice 2019-2020. Nous apporterons quelques retouches dans l’effectif mais notre souhait est de garder cette continuité car l’effectif possède encore une belle marge de progrès. C’est dans cette optique que nous avons décidé d’engager définitivement Kevin N’Doram, qui a été un maillon essentiel de notre milieu de terrain ».

La dernière saison a été marquée par l’interruption des championnats début mars. Quel a été l’impact de la crise sanitaire pour le FC Metz ?

B.S. : « La pandémie de Covid-19 nous a beaucoup coûté. Certes, sur le plan financier, nous avons bénéficié des prêts garantis par l’État (PGE). Malheureusement, ces prêts se basaient sur notre chiffre d’affaire lors de notre saison en Ligue 2. C’est moins que nos concurrents de Ligue 1. Un autre prêt nous est venu des droits TV. Le PGE de la Ligue a permis de distribuer une subvention correspondant au manque à gagner relatif à ces droits. Il faut désormais la rembourser. Les pertes financières peuvent être classées en deux catégories. La première concerne la saison 2019-2020. Ces pertes sont liées aux droits TV, c’est-à-dire 224 millions d’euros pour l’ensemble du football français, ainsi que les recettes de billetterie manquantes sur les cinq derniers matches de la saison à domicile. La seconde raison s’explique par le manque à gagner lors de la première partie de saison 2020-2021 où nous ne pourrons pas ouvrir la Tribune Sud-Moselle au public ».

« Le projet est en place ! »

Sportivement, la situation des différentes équipes du FC Metz et de ses clubs satellites est-elle à la hauteur des attentes ? 

B.S. : « L’équipe première du FC Metz évolue aujourd’hui en Ligue 1. L’équipe réserve vient d’accéder au National 2, ce qui était le niveau souhaité. Notre club partenaire du RFC Seraing a été promu en D1B, la deuxième division belge, ce qui permettra à nos jeunes joueurs de s’aguerrir dans un championnat professionnel. D’ailleurs, nous y avons récemment prêté six joueurs. Il y a également Génération Foot Dakar qui continue de performer en Ligue 1 sénégalaise. Le projet est donc en place ! De plus, les choses évoluent dans le bon sens au niveau des infrastructures. Ici, le Stade Saint-Symphorien prend forme, tout comme le centre d’entraînement de Frescaty. À Dakar, elles sont presque terminées. À Seraing, la Ville a décidé de financer le centre de formation pour un budget de 2,5 millions d’euros. Nous pouvons constater que ce projet qui mûrit depuis près de dix ans est en train d’aboutir. Notre objectif est de faire en sorte que tous ces éléments restent en place ! ». 

Vous avez récemment rencontré les joueurs du groupe professionnel à Frescaty. Avez-vous fixé des objectifs pour la prochaine saison de Ligue 1 ? 

B.S. : « Je les ai rencontrés afin d’avoir une prise de contact, et de leur rappeler que l’objectif était de se maintenir. J’ai ajouté qu’au vu de la dynamique de la deuxième partie de saison 2019-2020, l’objectif était également de faire mieux au classement, car nous étions en capacité de gagner deux ou trois places. Il faut faire une bonne saison, la commencer comme nous avons terminé la précédente, et ainsi viser une meilleure place que celle que nous avons obtenue au terme de l’exercice 2019-2020 ».

A lire également

12aoû2020

Actualités

La SASP FC Metz recherche actuellement le profil suivant : Un(e) commercial(e) Outside Sales  : Voir l'offre  Les candidatures pour cette offre sont...
Lire la suite

08aoû2020

Web TV

08/08/2020 Joyeux anniversaire Louis ! Toutes les vidéos
Lire la suite

07aoû2020

Billetterie

Le 4 août dernier, le Point Abonnements a ouvert ses portes dans les loges du la Tribune Nord du Stade Saint-Symphorien. Nos conseillers sont à votre...
Lire la suite