Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Un point et des regrets !

Partager cet article :

En ce dimanche de Pâques, les Grenats troquaient la traditionnelle chasse aux œufs pour une autre quête, celle des trois points mis en jeu cet après-midi sur la pelouse de la Meinau. A l’occasion d’un derby du Grand Est, les hommes de Frédéric Hantz avaient pour objectif de renouer avec le succès, comme ils l’avaient parfaitement fait lors du match aller (3-0). Face à un concurrent direct, ce choc entre voisins tombait à pic pour tenter de réduire l’écart avec l’ESTAC Troyes, barragiste avec huit points d’avance, et le Toulouse FC, premier non-relégable avec neuf longueurs de plus.  

Dans un stade chauffé à blanc et plein comme un œuf, les deux formations débutaient la partie avec de bonnes intentions mais ne neutralisaient dans l’entrejeu. Le public de la Meinau, et les six cents supporters messins ayant fait le déplacement pour l’occasion, n’avaient ainsi pas franchement d’occasions franches à se mettre sous la dent. Mais alors qu’Eiji Kawashima s’employait pour repousser une frappe locale, Stéphane Bahoken, en bon renard des surfaces, profitait de cette opportunité pour ouvrir la marque et enflammer ce derby (1-0, 18°).

Dans la foulée, sur un coup-franc envoyé par Florent Mollet, l’arbitre signalait une main du capitaine strasbourgeois, Bakary Koné, et désignait sans tergiverser le point de penalty. Emmanuel Riviere ne se faisait pas prier pour trouver le chemin des filets, en allant nicher le ballon en pleine lucarne (1-1, 24°). Déjà buteur à l’aller, l’attaquant messin inscrivait ainsi son cinquième but de la saison en championnat.

A la reprise, les ouailles de Frédéric Hantz reprenaient les débats le pied au plancher et prenaient l’avantage dès leur première opportunité. Parfaitement servi en retrait par Matthieu Dossevi, le meilleur passeur du club grenat avec désormais huit caviars à son actif, Florent Mollet réalisait une superbe reprise de volée et relançait complétement les siens dans ce match (1-2, 47°).

Et grâce à un portier impérial, les Lorrains tenaient bons dans cette rencontre (52°, 57°), notamment suite à une superbe parade sur une tête à bout portant de Jérémy Blayac (62°). Et comme si cela ne suffisait pas, l’après-midi tournait au vinaigre dans la foulée pour l’équipe locale, suite à une faute d’Abdallah Ndour, auteur d’un tacle non maîtrisé sur Matthieu Dossevi, larbitre expulsait alors logiquement l’ancien pensionnaire du club grenat (63°).

Mais le vent finissait finalement par tourner dans le sens inverse. Alors que le ton montait entre Vahid Selimovic et Stéphane Bahoken, le défenseur grenat écopait d’un deuxième jaune et était expulsé à son tour (77°). La partie se terminait à dix contre dix mais le pire était à venir puisque les Alsaciens égalisaient sur un corner à dix minutes du coup de sifflet final (80°).

Au coup de sifflet final, les Grenats peuvent nourrir quelques regrets, bien que le pire ait été évité grâce au gardien japonais du FC Metz qui sauvait, à nouveau, sa formation grâce à plusieurs interventions décisives (90°). Les Messins récupèrent malgré tout un point, une unité qu’ils espèrent bonifier dimanche prochain dans leur jardin face à l’Olympique Lyonnais.

A lire également

19juil2019

Agenda

Ce samedi, les Grenats s'entraîneront à 9h30. La séance du jour sera ouverte au public.
Lire la suite

Album photos

Metz - Sochaux, l'album photo
Lire la suite

Transfert

Arrivé en Moselle lors de l’été 2018, Cheick Tidiane Sabaly rejoint le Pau FC afin de poursuivre sa progression. Le milieu de terrain est prêté dans...
Lire la suite