Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Quand ça ne veut pas...

En déplacement à Nantes, les Grenats se sont inclinés au terme d’un nouveau scénario défavorable (1-0). 

Partager cet article :

Déçus du résultat contre Troyes malgré un contenu intéressant, les Grenats se rendaient au stade de La Beaujoire ce samedi pour y affronter le FC Nantes. Avec l’objectif de prendre des points et de repartir de l’avant.

Comme le week-end dernier, Philippe Hinschberger devait se passer de plusieurs éléments offensifs à l’image d’Emmanuel Rivière, Ibrahima Niane, Yann Jouffre ou encore d’Ablie Jallow. En revanche, Benoît Assou-Ekotto faisait son retour dans le couloir gauche de la défense tout comme Eiji Kawashima dans les buts.

La rencontre débutait de la pire des façons pour les Mosellans. Sur un centre venu de la droite, Eiji Kawashima repoussait sur Emiliano Sala qui ne se faisait pas prier pour ouvrir le score (1-0, 3°). Cueillis à froid, les partenaires de Geronimo Poblete s’appliquaient alors à mettre leur jeu en place pour tenter de revenir au score. Les Grenats se procuraient alors plusieurs situations sur coups de pied arrêtés mais Moussa Niakhaté faisait preuve de malchance sur l’un d’entre-eux (13°). Matthieu Dossevi était ensuite repris in-extremis dans la défense nantaise par un tacle viril des Locaux (15°). Globalement dominateurs dans la possession du ballon, les Messins manquaient de justesse dans le dernier geste. Il fallait même un Eiji Kawashima très concentré pour empêcher Emiliano Sala de réaliser le doublé sur un contre express (31°). Malgré une dernière frappe de Nolan Roux (44°), le club à la Croix de Lorraine rentrait aux vestiaires avec un but de retard.

Le sort allait ensuite s’acharner sur les Messins. En l’espace de cinq minutes, Benoît Assou-Ekotto écopait de deux cartons jaunes et était contraint de quitter ses partenaires (52°). La partie baissait alors en intensité avec des Nantais qui cherchaient à préserver leur avantage. Eiji Kawashima se montrait alors impérial sur les rares mais franches occasions des Canaris (68° et 74°). Les Grenats jetaient alors leurs dernières forces dans la bataille pour tenter d’arracher le point du nul. Et sur une dernière incursion d’Opa Nguette, déséquilibré dans la surface de réparation, Monsieur Hamel désignait le point de pénalty. Nolan Roux se présentait face au ballon et prenait parfaitement à contre-pied Ciprian Tatarusanu. Alors que l’égalisation semblait acquise, le sort allait une nouvelle fois s’abattre sur Ivan Balliu et ses partenaires. Johan Hamel indiquait que le pénalty était à retirer à cause de la présence de joueurs dans la surface avant le départ du ballon. Le numéro 9 des Grenats s’élançait alors une deuxième fois mais manquait le cadre… (90+3°). Décidément, quand ça ne veut pas…

Toujours dans le dur au classement, les Grenats auront quinze jours pour digérer cette déception avant un nouveau déplacement à Saint-Etienne lors de la prochaine journée.

La feuille de match

Revivez le live de la rencontre

A lire également

15juil2019

Coup de projecteur

Les nouvelles tenues pour la saison 2019-2020 ont été présentées ce lundi soir dans la Cour du Marché Couvert à Metz :  Pour ce nouvel exercice, les...
Lire la suite

L'Avant-match

Alors que la reprise de la compétition officielle est fixée au dimanche 11 août, à Strasbourg, les Grenats se testeront pour la première fois cette...
Lire la suite

Web TV

15/07/2019 Thomas Delaine : "Garder ma ligne directrice" Toutes les vidéos
Lire la suite