Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Un match à oublier

En déplacement à Lorient, les Messins ont vécu une deuxième mi-temps cauchemardesque et se sont logiquement inclinés (5-1) dans cette rencontre comptant pour la 34ème journée de Ligue 1. 
Partager cet article :

Défaits par le Paris Saint-Germain (2-3) mardi après un match haletant, les Messins se déplacaient ce samedi en terre morbihanaise pour y affronter le FC Lorient. Un match qui sentait bon la poudre entre deux formations en quête de maintien. En cas de succès, les Grenats avaient la possibilité de prendre une sérieuse option sur le maitien. Pour réussir cette belle opération, Philippe Hinschberger effectuait huit changements par rapport au match de Paris. Cheick Doukouré et Simon Falette, tous les deux issus de la maison lorientaise étaient bien titulaires. Thomas Didillon retrouvait lui sa place dans les buts. 

Dans des conditions de jeu idéales, Les Merlus se montraient les plus entreprenants. Moins de dix minutes après le coup d'envoi, un premier frisson passait dans les rangs Messins. Romain Philippoteaux, esseulé dans la surface, reprenait le cuir de volée. Sa frappe trop croisée terminait sa course à côté des buts de Thomas Didillon (7e). Cinq minutes plus tard, le club à la Croix de Lorraine devait son salut à Franck Signorino, auteur de son 100ème match de Ligue 1 sous le maillot messin. Le latéral gauche sortait sur sa ligne une frappe à bout portant de Jimmy Cabot (13e). Mais à force de plier, Cheick Doukouré et ses partenaires allaient finir par rompre. Sur le corner suivant, Michaël Ciani reprenait le cuir de la tête et trompait Thomas Didillon (1-0, 14e). 

Ce but avait le mérite de réveiller les Grenats. Opa Nguette se créait la première grosse occasion pour son équipe mais l'ancien valenciennois manquait son face à face avec Benjamin Lecomte (29e). A peine deux minutes plus tard, Michaël Ciani accrochait le maillot de Cheick Diabaté dans la surface. Monsieur Gautier n'hésitait pas et désignait le point de pénalty. Le géant malien se faisait justice lui-même et remettait les deux formations à égalité (1-1, 32e). Pas résignés, les Merlus étaient proches de reprendre l'avantage mais Thomas Didillon permettait à son équipe de rentrer aux vestiaires sur ce sore de parité (38e). Un moindre mal avant unsecond acte cauchemardesque. 

Au retour des vestiaires, les Merlus appuyaient sur l'accélérateur et faisaient main basse sur le cuir. Une domination qui se concrétisait après seulement cinq minutes de jeu en seconde période. Majeed Waris reprenait du plat du pied un coup-franc de Jimmy Cabot et permettait à sa formation de reprendre l'avantage (49e, 2-1). Fébriles, les Messins subissaient les vagues lorientaises. Et sous la pression, Franck Signorino se faisait devancer par Jimmy Cabot qui trompait Thomas Didillon (3-1, 60e). Les ouailles de Philippe Hinschberger n'y étaient décidemment pas et Jimmy Cabot, encore lui, trouvait une nouvelle fois la faille (4-1, 66e). Dix minutes plus tard, Benjamin Moukandjo clôturait le score (5-1, 78e) d'une soirée à oublier pour le club lorrain. 

Bien mauvaise opération donc pour ce soir pour les Messins qui restent au 15ème rang de la Ligue 1 avec 36 unités mais qui n'ont plus que quatre points d'avance sur le premier relégable, Nancy, et le barragiste, Dijon. Samedi prochain, les partenaires de Thomas Didillon tenteront de mettre fin à cette mauvaise série avec la réception de Nancy, pour le derby lorrain mais surtout un match décisif pour le maintien à ne pas négliger !  

A lire également

28jan2020

Actualités

Ce mercredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00. Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Web TV

28/01/2020 Retour en vidéo sur la première séance en indoor Toutes les vidéos
Lire la suite

Album photos

L'album photo de la séance du jour Voir le diaporama
Lire la suite