Découvrez les tenues de sortie !

Pas de miracle !

Logiquement dominés par le tenant du titre, les Messins se sont inclinés, sans démériter, face au Paris Saint-Germain en quart de finale de la Coupe de la Ligue (2-0).

Partager cet article :

Trois jours après leur élimination en Coupe de France, les Grenats s’attaquaient ce soir à un nouveau défi : tenter de décrocher une place dans le dernier carré de la Coupe de la Ligue. Le hasard du tirage au sort n’a pas franchement fait les affaires des Lorrains puisqu’ils se déplaçaient ce soir au Parc des Princes pour affronter le tenant du titre.

Privé de ses recrues (Cheick Diabaté et Fallou Diagne), de trois titulaires habituels envolés pour la Coupe d’Afrique des Nations (Cheick Doukouré, Georges Mandjeck et Ismaïla Sarr) mais également de Gauthier Hein, victime d’une béquille face à Lens, Yann Jouffre et Kévin Lejeune, en phase de reprise, Philippe Hinschberger devait composer un onze de départ avec un effectif décimé. Il pouvait néanmoins compter sur le retour de suspension de Renaud Cohade.  

Dès le début du match, David Oberhauser, héro messin du tour précédent face à Toulouse, était sollicité (4°). Une poignée de minutes plus tard, alors que les Visiteurs s’étaient tout juste procurés une première situation chaude avec la tête plongeante de Thibaut Vion annihilée par Alphonse Aerola (15°), le portier grenat réalisait un arrêt décisif de grande classe, du pied, face à Edinson Cavani (16°). Il récidivait même avant la pause (39°) !

A la mi-temps, malgré une belle occasion signée Florent Mollet sur coup-franc, enroulé plein cadre mais stoppé par le gardien de la Capitale (25°), les Grenats regagnaient leur vestiaire avec un but de retard sur leur hôte. Les Parisiens trouvaient en effet la faille sur coup-de-pied arrêté à la demi-heure de jeu. Esseulé dans la surface messine, Thiago Silva reprenait parfaitement le ballon de la tête et débloquait le compteur (1-0, 27°).

A la 72ème minute de jeu, le capitaine parisien récidivait, de la tête sur un nouveau corner, alors que les Lorrains étaient en infériorité numérique suite à la blessure d’Ivan Balliu, et enfonçait ainsi le clou (2-0, 72°). Pourtant, les Grenats avaient abordé la seconde période de la bonne manière. Ils se montraient solides défensivement, avec un sauvetage sur la ligne signé Franck Signorino (54°) ou encore une double parade de David Oberhauser (67°) et, dans la surface parisienne, les ouailles de Philippe Hinschberger titillaient Alphone Aerola (50°, 67°). Mais ils manquaient souvent de tranchant (52°, 60°, 65°, 67°, 73°).  

Logiquement dominés par les protégés d’Unai Emery, les Messins s’inclinent sans avoir toutefois démérité sur la pelouse du Parc des Princes. Après avoir éliminé le Paris FC et le Toulouse FC, les Lorrains mettent fin à leur aventure en Coupe de la Ligue ce soir face au tenant du titre. Cap désormais sur la reprise du Championnat de Ligue 1 dès dimanche. Les Grenats sont attendus à l’Allianz Riviera pour tenter de se relancer face au leader niçois.

A lire également

31oct2020

Web TV

30/10/2020 Alexandre Oukidja : "Ramener des points de Nîmes" Toutes les vidéos  
Lire la suite

30oct2020

Web TV

30/10/2020 Nîmes - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite