Réservez votre place pour Metz - Reims !

Un parfum de Ligue 1

Dans un stade mythique, deux des clubs qui détiennent le plus grand nombre de saisons passées au sein de l’élite vont s’affronter lundi soir. En effet, les Messins se déplacent à Lens, le grand favori de Ligue 2.
Partager cet article :

Si on leur avait dit il y a trois mois, alors qu'ils entamaient leur préparation physique, qu’ils en seraient aujourd’hui, ils n’y auraient sans doute pas cru. Promus de National, les Grenats n’étaient pas forcément pressentis pour occuper le fauteuil de dauphin du Championnat de Ligue 2 après deux mois de compétition. Très peu d’amateurs de football auraient également pu deviner que les Messins étrilleraient leur voisin nancéien, l’une des têtes d’affiche de la compétition.

A l’aube de la 9ème journée de Ligue 2, ce sont pourtant bel et bien les hommes d’Albert Cartier qui sont installés sur le podium de Ligue 2 avant de se déplacer  à Lens - et ils devancent même la formation sang et or d’une unité – grâce à leur succès face à l’ASNL, une victoire que les supporters messins ne sont pas prêts d’oublier !

Toutefois, les Mosellans ont encore tout à prouver et tout à accomplir sur les pelouses de Ligue 2. Pour en avoir fait la douloureuse expérience au cours de la saison 2011-2012, les Lorrains savent mieux que quiconque à quel point les renversements de situation sont monnaie courante dans le football et qu’il ne faut jamais relâcher ses efforts. Il est d’autant plus important de ne pas se contenter des acquis du début de saison que seuls cinq points séparent Metz, deuxième, de l’US Créteil, quatorzième.

Une histoire riche

De toute sa longue et riche histoire,  s’il y a bien un club de football contre lequel les Grenats ont une revanche à prendre, c’est vraisemblablement le RC Lens. Evidemment, aucun Messin n’a oublié que les Mosellans se sont contentés du titre de vice-champions de France en 1998 parce que les Lensois, à égalité de points, bénéficiaient d’une meilleure différence de buts. L’année suivante, les Sang et Or remuaient davantage le couteau dans la plaie en battant les Grenats en finale de la Coupe de la Ligue (1-0). Ils privaient ainsi les Messins d’une nouvelle ligne sur leur palmarès. D’une manière générale, les Lensois ont d’ailleurs souvent défait les Grenats au cours de leurs oppositions, 101 au total à ce jour, puisqu’ils ont 45 succès en poche contre 32.

Mais entre le club à la Croix de Lorraine et le RC Lens, il y a aussi de nombreuses similitudes qui rapprochent finalement ces deux équipes. Le Nord-Pas-de-Calais comme la Lorraine sont deux terres de football indéniables dont la ferveur du public n’est plus à prouver, deux terres dont l’histoire a également été marquée par l’industrie houillère. Ils partagent donc des valeurs similaires. Ces deux clubs font également partie de ceux qui ont écrit l'histoire du football français par leur longue présence au plus haut niveau, ils ont passé tous deux 57 saisons parmi l’élite, soit plus que l’Olympique Lyonnais, le FC Nantes le Paris-Saint-Germain ou le LOSC. Et puis, de grands joueurs de football ont fait à la fois les beaux jours du club grenat et ceux du club sang et or comme Jocelyn Blanchard, Frédéric Meyrieu, Rigobert Song ou encore Jules Bocandé pour ne citer qu’eux.

Se méfier de l’eau qui dort

Lundi soir, sur la pelouse du Stade Bollaert, les Messins n’auront pas le temps de se laisser bercer par la nostalgie, ni de se laisser déconcentrer par le spectacle en tribunes. Car à ce jour, le club lensois bénéficie de la cinquième meilleure affluence de France, avec plus de 28 000 supporters en moyenne dans ses travées ! Cet engouement populaire fait d’ailleurs certainement partie des facteurs qui permettent au RC Lens d’être particulièrement performant dans son stade.

Car si l’on a tendance à se focaliser sur la série, étonnante certes, de trois matches sans victoire du club nordiste – et notamment sur le douloureux revers infligé par Le Havre (6-2) -, les hommes d’Antoine Kombouaré n’en restent pas moins invaincus sur leur pelouse en Ligue 2, avec trois victoires et un match nul au compteur. Et puis, le club lensois est cette saison le grand favori de Ligue 2, par son budget aussi élevé que certains clubs de Ligue 1 mais également par son recrutement, alors les Messins devraient sans doute se méfier se son réveil certainement imminent.

Après la réception de l’AS Nancy-Lorraine, les Grenats vont disputer une deuxième rencontre au doux parfum de Ligue 1 en moins d’une semaine. Mais pas question de se laisser submerger par les effluves des grands soirs qui régneront au Stade Bollaert lundi soir si les Lorrains veulent bousculer les Sang et Or. En odeur de sainteté auprès de leurs supporters après un bon début de saison, les Lorrains ont l’occasion de terminer le mois de septembre sur une bonne note s’ils parviennent à déjouer le piège lensois, comme ils l’avaient parfaitement fait lors de leur dernier déplacement en date à Lens en s’imposant (0-2). Impossible n'est pas grenat !

RC Lens – FC Metz
9ème journée de Ligue 2
Lundi 30 septembre 2013 à 20h45
Stade Felix Bollaert-Delelis
Match à suivre en direct et en intégralité sur www.fcmetz.com (live-texte),  à la radio sur D!rect FM et sur Eurosport.

Le groupe messin

A lire également

13nov2019

Actualités

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Infirmerie

Sorti sur blessure face à Lille (0-0), Thomas Delaine souffre d'une entorse de la cheville. Le latéral gauche messin restera en soins plusieurs jours...
Lire la suite

12nov2019

Actualités

Ce mercredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite