Réabonnement : top départ !

Sans exploit ni suspens

Le FC Metz a hypothéqué trop vite ses chances de qualification à Bastia. L’équipe de Ligue 1 a fait parler sa maitrise et se qualifie pour le tour suivant (3-0).
Partager cet article :

Privés de leur capitaine Grégory Proment, contraint de quitter le groupe dans l’après-midi pour des raisons familiales, les Grenats présentaient un visage juvénile au coup d’envoi de la rencontre. Kevin Lejeune (27 ans) et Guido Milan (25) faisaient office de tauliers au sein du onze de départ qu’intégraient Anthony M’Fa, Ali Bamba et Bouna Sarr.

La présence rassurante du joueur le plus capé en Ligue 1 de l’effectif a-t-elle fait défaut aux Messins à l’entame de la rencontre ? Toujours est-il qu’ils sont apparus timorés, fébriles, et ont encaissé après deux minutes de domination corse un but qui ne les aida pas à se sentir en confiance.

Positionné au poste de milieu axial, Jérôme Rothen se retrouva en parfaite situation pour faire parler son redoutable pied gauche. Anthony M’Fa repoussa la frappe de l’ancien parisien dans les pieds de Toifilou Maoulida, qui sauta sur l’occasion (1-0, 2°). Le début du cauchemar pour Metz, qui souffrit le martyr dans les minutes suivantes et perdit Ali Bamba, expulsé pour un tacle en retard (18°). Mais Maoulida eut l’élégance involontaire de ne pas ajouter au marasme de son ancienne équipe en se montrant tour à tour malchanceux et maladroit au moment de conclure (6°, 9°, 25°).

La pression retomba quelque peu en fin de première période. Et Metz se montra dangereux sur une frappe rageuse de Gaétan Bussmann des trente-cinq mètres, qui obligea Novaes à une parade (32°). Mais cela ne reflétait pas l’emprise des locaux sur cette partie, malgré une baisse de régime sans doute constatée par Frédéric Hantz.

Au retour des vestiaires, son équipe tua le match rapidement. Bénéficiant d’une mésentente entre Guido Milan et son gardien de but, Anthony Modeste doubla la marque (2-0, 47°) avant que Toifilou Maoulida ne donne plus de relief à la victoire de son équipe (3-0, 49°). Impuissants, les Messins n’avaient plus grand chose à espérer de la fin de partie.

Samy Kehli et Thibaut Bourgeois tentèrent d’aider Moussa Gueye à sauver l’honneur, mais les dégâts étaient déjà beaucoup trop importants. Metz peut regretter, au final, de n’avoir jamais fait douter son adversaire et d’être sorti de ce match de gala trop vite. Bastia a fait honneur à son statut de favori en ne laissant aucune chance à son jeune adversaire, pour qui l’heure est à la mobilisation avant la réception d’Amiens vendredi à Saint-Symphorien.

A lire également

28sep2020

Web TV

28/09/2020 Marseille - Metz, le résumé vidéo Toutes les vidéos  
Lire la suite

Gratification

Après le match nul obtenu sur la pelouse de l'Olympique de Marseille samedi (1-1), deux Messins ont été pré-sélectionnés afin d'intégrer le 11 Type...
Lire la suite

Web TV

28/09/2020 Marseille - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite