Réservez votre place pour Metz - Reims !

Metz ne partage pas

Forts de leur victoire au Red Star grâce à deux buts marqués aux moments-clefs du match, les Grenats confortent leur seconde place du Championnat National. Avant les autres rencontres du week-end, ils ont treize points d’avance sur le quatrième. Bienheureux !
Partager cet article :

 

Ce n’est pas forcément bien vu à Saint-Ouen, mais les Messins avaient choisi en ce vendredi soir de ne rien laisser à leur adversaire. Pourtant habitué à emporter les trois points sur sa pelouse synthétique de Bauer, le Red Star a cette fois s’incliner face à des Lorrains qui ont eu le bon goût de faire basculer la partie en toute fin de première mi-temps, grâce à une superbe frappe de Kévin Lejeune, et d’enfoncer le clou en seconde période par Alhassane Keita.
 
L’ancien Auxerrois a d’ailleurs bien fait de laisser s’exprimer son talent sur une surface réputée favoriser les joueurs techniques. Car au moment où il a décoché sa jolie frappe à ras de terre des trente mètres, du pied gauche (bien sûr !), sur laquelle Bouet n’a rien pu faire malgré une belle détente, les Messins avaient plutôt laissé le ballon et le jeu à leurs hôtes du soir. Et lorsqu’Alhassane Keita doubla la mise en milieu de seconde période, le Red Star tentait par tous les moyens d’égaliser. Rageant, certainement !
 
En première période, les Verts avaient ainsi pu démontrer leur art du coup-franc, ou plutôt leur art d’en obtenir, tant l’arbitre de la rencontre eut la main lourde envers les joueurs d’Albert Cartier en début de match. Trois cartons jaunes récoltés en moins de dix minutes (Métanire, 6°, Kashi, 12°, Milan, 17°), deux autres au retour des vestiaires (Bourgeois, 76°, Proment, 85°), c’est cher payé pour une formation en visite plutôt maladroite qu’agressive. 
 
Toujours est-il qu’après une dizaine de coups de pied arrêtés obtenus, les attaquants audoniens parvinrent tout de même à placer quelques offensives qui auraient pu faire pencher la balance de leur côté. Cédric Sabin, surtout, manqua l’opportunité de débloquer le compteur : sa première tête fut trop enlevée (7°), puis sa chevauchée fut stoppée in extremis par Milan (32°). Avant, le meneur de jeu chargé de l’exécution des coups de pied arrêtés, Oudhriri, avait tenté sa chance de loin sans plus de succès (19°), tout comme Dieye dont la tête sur corner constituait la meilleure occasion pour les Verts (24°). 
 
Mais les Grenats allaient bien rentrer dans le match à un moment donné, et quand ils le firent, ce fut avec fracas ! Bussmann, par deux fois, partit à l’abordage mais sa première frappe fut contrée (10°), sa seconde se heurta à une parade à bout portant de Bouet (27°). Bourgeois, ensuite, fit oublier l’absence d’un Diafra Sakho suspendu en tentant deux tirs qui ne finirent pas au fond des filets (34°, 37°). Avant que Kévin Lejeune, inspiré, soulage les siens d’un coup de génie que le portier francilien essaya bien de détourner : c’était impossible tant la tentative à ras de terre était parfaitement placée (0-1, 44°).
 
Frappe juste parfaite, moment juste parfait. Après la pause, les Grenats, au flair indéniable ce soir, remirent le couvert. Alors que le Red Star se rapprochait dangereusement des cages d’Anthony M’Fa, alors que ses occasions se faisaient de plus en plus incisives au fil des minutes – un retourné acrobatique proprement exceptionnel de Samuel Allegro heurta le bord supérieur de la transversale (66°) – Alhassane Keita sortit du bois. Sur un coup-franc de Grégory Proment, Thibaut Bourgeois glissait le ballon pour l’attaquant guinéen du FC Metz, qui réactivait son compteur but dans un timing idéal (0-2, 71°). 
 
Difficile, dès lors, pour les joueurs de l’Etoile Rouge d’inverser une tendance bien définie au tableau d’affichage. Leurs coups de pied arrêtés, encore nombreux, permirent simplement au jeune gardien messin de se faire la main (51°, 67°, 84°). Plus embêtant, et c’est l’un des points noirs de cette soirée - avec la blessure de Kashi sorti sur civière à l’heure de jeu – ces fautes engendrèrent une flopée de cartons jaunes pour les Grenats qui pourrait avoir des conséquences sur les prochains matches. 
 
L’heure est pourtant à l’optimisme, ce vendredi au moment de quitter Saint-Ouen. Treize points d’avance sur le quatrième, même avant que celui-ci ne dispute son match de la 32° journée, c’est tout de même un critère de satisfaction qui devrait faire passer un bon week-end à tous les amoureux du FC Metz. Histoire de le prolonger encore un peu, le club grenat vous propose une offre exceptionnelle sur la billetterie du prochain match à domicile, contre Rouen samedi 20 avril à 18h : 2000 places à 10 euros en Tribune RL Haute, en vente à partir de 10h ce lundi. 
 
A samedi prochain !

A lire également

12nov2019

Sélection nationale

Durant cette nouvelle trêve internationale, dix Messins ont été appelés en sélection. Découvrez leur programme.
Lire la suite

11nov2019

Web TV

11/11/2019 Lille - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite

Gratification

Auteur d'une solide performance sur la pelouse du LOSC (0-0), Alexandre Oukidja figure dans l'équipe type de la 13ème journée du journal L'Equipe. Il...
Lire la suite