Réservez votre place pour Metz - Reims !

Le début d'une série ?

Sérieux et efficaces, les Grenats ont remporté leur premier succès à domicile face à Châteauroux, malgré une frayeur en fin de partie (2-1).
Partager cet article :

La saison passée, il avait fallu attendre la 4ème journée pour voir le FC Metz décrocher ses premiers points dans le championnat de France de Ligue 2. Cette fois, les Lorrains y ont signé leur premier succès à domicile, une semaine après celui décroché de haute lutte à Guingamp (0-1). Le bilan est bien meilleur, et il convient de le souligner car il soulage beaucoup de monde. Pendant la période de préparation, chacun évoquait ce mauvais départ (trois défaites en trois matches) que les Messins avaient traîné comme un boulet toute l'année. Avant de se rendre à Sedan, ils figurent à la cinquième place du classement (à égalité avec Tours) avec sept points au compteur. Ce qui est pris n'est plus à prendre !

Face à Châteauroux, qui s'était illustré par de belles performances à l'extérieur jusqu'alors, les Mosellans débutèrent la partie timidement. Et s'ils avaient la main mise sur le jeu, ils n'inquiétaient guère Mickael Caradec, seulement mis à contribution sur une frappe lointaine de Mathieu Duhamel  (5°). Alors qu'on jouait sur un faux rythme, un penalty venait débloquer la rencontre. Coupable d'une faute de main sur un centre de Kevin Diaz, Elie Dohin était le héros malheureux de ce fait de jeu. En force et en deux temps, Ludovic Guerriero ouvrait la marque (1-0, 33°). Metz accentuait la pression dans la foulée, obligeant Nando à une passe en retrait périlleuse dont Mathieu Duhamel profita. Face à Caradec, il s'y reprit lui aussi à deux fois pour inscrire son premier but de la saison (2-0, 41°). Une première mi-temps rêvée pour le Club à la Croix de Lorraine.

Il s'agissait de gérer cette avance relativement confortable pendant la seconde période. Les visiteurs ne baissèrent jamais les bras, et Metz dut montrer de la solidarité pour fermer les espaces. Une mission plutôt bien remplie puisque Joris Delle n'eut que très peu de travail à effectuer malgré quelques bons mouvements adverses. Sur corner, Romain Reynaud eut l'occasion de marquermais cela fila au dessus du but messin (57°). Les Berrichons laissaient dans le même temps des espaces en contre. Metz ne parvint pas en bénéficier, mais Romain Inez y laissa sa place, exclu pour avoir retenu Yeni Ngbakoto filant au but (73°). En infériorité numérique, Châteauroux parvint tout de même à réduire la marque grâce à un penalty transformé par Kevin Dupuis (2-1, 86°). Mais les Grenats, sûrs de leur fait, ne se laissèrent pas prendre au cours d'arrêts de jeu décousus. Ils empochent ainsi un succès précieux pour la confiance !

A lire également

11nov2019

Web TV

11/11/2019 Lille - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite

Gratification

Auteur d'une solide performance sur la pelouse du LOSC (0-0), Alexandre Oukidja figure dans l'équipe type de la 13ème journée du journal L'Equipe. Il...
Lire la suite