Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Déboussolant !

Les Messins sont passés par plusieurs émotions face à Clermont. En tête, puis menés, ils ont finalement arraché un match nul (3-3) dont on ne sait que penser.
Partager cet article :

Il y a eu du spectacle au stade Saint-Symphorien à l'occasion de la 31ème journée de Ligue 2. Six buts, une exclusion, des rebondissements : il était impossible de prédire le scenario de cette partie entre Metz et Clermont. Les deux formations se séparent sur un score de parité de trois buts partout, et peuvent  toutes les deux estimer avoir manqué le coche ! Le FC Metz a en effet mené à deux reprises en première période et évolué pendant plus d'une demi-heure à onze contre dix; tandis que le Clermont Foot Auvergne a concédé l'égalisation dans les arrêts  de jeu !

En première période, Metz arbora un visage séduisant, grâce aux renforts offensifs de Kevin Diaz et Mahamane Traoré. Ceux-ci multiplièrent les combinaisons et obligèrent les Clermontois à de nombreuses fautes. Les coups de pied arrêtés se multiplièrent aux abords de la surface. Monté pour l'occasion, Kalidou Koulibaly en profita pour inscrire son premier but en Ligue 2. Le défenseur traînait dans la surface et reprit victorieusement un ballon relâché par le gardien clermontois, que Mario Mutsch avait une première fois tenté d'exploiter (1-0, 35°). Et si Sloan Privat égalisa d'une tête décroisée dans la foulée (1-1, 37°), le premier acte était bel et bien messin. Plus haut que tout le monde, Mathieu Duhamel devança Michael Fabre, de la tête, toujours sur corner (2-1, 45°).

Les Grenats revenaient du vestiaire dans une situation idéale. Mais ils ne parvinrent pas à conserver leur avantage dans la seconde période. Pire, celle-ci frôla la catastrophe. Cela commença par un coup-franc converti d'une belle frappe du gauche par Romain Alessandrini (2-2, 52°). Cela continua avec une période de supériorité numérique  contre-productive. Et cela termina par un troisième but clermontois, en contre attaque, par ce même Alessandrini (2-3, 80°). Un vrai cauchemar ! Heureusement, Mathieu Duhamel n'était pas résigné. Le numéro dix profita d'un dernier balbutiement de l'arrière-garde adverse pour égaliser dans les arrêts de jeu (3-3, 90°+2). Il ne restait plus assez de temps pour décrocher un succès que les hommes de Bijotat étaient en droit d'envisager. Grâce à ce point pris, ils sortent de la zone rouge. Mais on ne trouva aucun d'entre eux pour s'en réjouir, après cette drôle de partie...

A lire également

17fév2020

Actualités

Ce mardi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour se déroulera à huis clos.
Lire la suite

Supporters

Vendredi 21 février 2020, dans le cadre de la 26ème journée de Ligue 1 Conforama au Stade Saint-Symphorien, le FC Metz affrontera l'Olympique...
Lire la suite

Gratification

À l'issue du match nul sur la pelouse du FC Nantes (0-0), quatre messins ont été pré-sélectionnés afin d'intégrer le 11 Type Fans de la 25ème journée...
Lire la suite