Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Passer sans se faire mal

Entre deux journées de Ligue 2, les Grenats reçoivent Tours jeudi soir à Saint-Symphorien. Se qualifier tout en ménageant certains organismes : voilà équation à résoudre.
Partager cet article :

Quel est le plus court chemin pour affronter une équipe de Ligue 1 ? Victorieux de Lyon l’an passé alors qu’ils bataillaient déjà dans l’antichambre de l’élite, les Grenats connaissent la réponse. Même si, comme leurs semblables, ils doivent désormais jouter deux tours de plus qu’auparavant (appelés 1er et 2ème tour, puisqu’il ne s’agit dans les faits ni de 64èmes, ni de 32èmes de finale), la Coupe de la Ligue n’en reste pas moins attractive pour eux. Si bien qu’il n’est pas difficile de deviner l’objectif de la soirée : « Gagner et se retrouver au tour suivant ! » Un refrain bien connu d’Yvon Pouliquen, dont on a suffisamment souligné par le passé la réussite dans ce type de compétition.

Pour autant, cette rencontre tombe plutôt mal. Intercalée entre deux journées de Ligue 2, elle confère à la semaine mosellane des allures de travaux forcés. Trois jours plus tard, il faudra en effet se rendre à Nîmes, qui n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds à domicile et court encore derrière son premier succès de la saison. De quoi donner matière à réfléchir à l’entraîneur messin dans la composition de son équipe. « Il y aura des changements, a-t-il indiqué. Certains garçons ont connu une période de préparation un peu plus tourmentée que d’autres, et ils ne peuvent pas faire trois matches en une semaine. Heureusement, derrière, il y en a aussi qui piaffent d’impatience car ils ont peu joué. » On imagine figurer parmi eux Vincent Bessat, Diagne Fallou, Romain Brégerie ou encore Thibaut Bourgeois.

Tours, dont l’effectif a subi pas mal de modifications à l’intersaison, inspire tout de même de la méfiance à Yvon Pouliquen : « Certes, beaucoup de garçons ont quitté le club mais le recrutement effectué est judicieux. Leur potentiel offensif est intéressant. J’ai connu à Grenoble Chahir Belghazouani et Olivier Giroud, ce sont deux bons éléments ! En tout cas, je ne m’attends pas à ce que notre adversaire vienne avec une équipe bis. » Selon le technicien messin, la physionomie de la rencontre devrait être bien différente de celle de lundi. « Tours est une équipe joueuse ! » A qui Metz avait passé un sévère 4-1 au mois de janvier. Gare à l’esprit revanchard de ceux qui ont vécu cette sale soirée.

A lire également

25fév2020

Dédicaces

Mercredi 26 février, à partir de 16h00 et jusqu'à 17h00, le club à la Croix de Lorraine vous donne rendez-vous au Centre Commercial Muse à Metz. À...
Lire la suite

Actualités

Ce mardi 25 février, Farid Boulaya fête ses 27 ans ! Joyeux anniversaire Farid !
Lire la suite

24fév2020

Actualités

Ce mardi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h30. Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite