Réservez votre place pour Metz - Reims !

« Jouer pour Metz était mon rêve »

Élu homme du match Metz – Tours, Thibaut Bourgeois répond aux questions des supporters.
Partager cet article :

Get_up_kids : Étais-tu supporter messin lorsque tu étais petit ?

Thibaut Bourgeois : « Oui, je venais au Stade Saint-Symphorien avec mon père. Je crois que j’y suis allé dès six ou sept ans. Nous prenions place régulièrement dans les anciennes premières, dans les gradins juste à côté du ‘kop’. A l’époque bien sûr j’ai beaucoup aimé Robert Pires. Par la suite j’ai apprécié aussi Ludovic Obraniak. Un joueur complet qui sait aller au contact comme distribuer de bons ballons grâce à son pied gauche. »

Spy57 : Lorsque tu as commencé le foot quel joueur était ton modèle ? Et quel club te fait rêver ?

T.B. : « Mon modèle était Thierry Henry, qui évoluait à Arsenal. Il marquait but sur but avec cette équipe. Il pouvait se créer une occasion de but tout seul. Et puis forcément, ce qu’il faisait avec l’équipe de France me plaisait. Au niveau du club, c’est Manchester, pour le jeu pratiqué. Que ce soit en sélection ou ici à Metz, on m’a d’ailleurs souvent dit que je ressemblais à Rooney ! »

Lautern59 : Que t’inspires la réussite actuelle de Miralem Pjanic ? As-tu gardé contact avec lui ?

T.B. : « J’étais déjà heureux lorsqu’il est passé professionnel ici à Metz, je me suis dit que s’il y parvenait je pouvais aussi y arriver. Bien sûr nous sommes toujours en contact. L’an dernier, une blessure l’a un peu freiné, il devrait avoir un peu plus de temps de jeu cette année. La saison a bien débuté pour lui puisqu’il a inscrit deux buts déjà. Je pense qu’il peut s’imposer comme titulaire à Lyon cette saison ! »

Fren’ : Raconte-nous ce match de Tours. Comment l’as-tu vécu ?

T.B. : « Il s’agissait de ma première titularisation cette saison. Je suis entré dans la partie en me disant que je n’avais rien à perdre, je voulais tout donner sur le terrain. J’ai eu de la réussite en inscrivant un but, ensuite c’était beaucoup plus facile pour moi. Cela m’a libéré sur le terrain et j’ai tenté un plus de choses. »

Quelle importance accordes-tu à l’équipe de France, que tu as régulièrement fréquentée avec les jeunes ?

T.B. : « La dernière fois que j’y suis allé, c’était en ‘U19’. Je prends cela comme du bonus. L’essentiel pour un joueur est d’abord de faire son trou au sein de son club. Une fois qu’on est en équipe de France, il faut se lâcher complètement. La situation est bien différente puisqu’on doit prouver à son sélectionneur sa valeur en quelques jours, sur un ou deux matches, alors qu’en club on a toute une saison. Après, sur le terrain, c’est intéressant puisque les rencontres sont très serrées et que nous sommes confrontés à des équipes qui ont des styles parfois très différents. »

Que représente pour toi le maillot Grenat ?

T.B. : « Quand j’était, c’était mon rêve de jouer pour le club. Pour moi, entrer sur la pelouse de Saint-Symphorien sous les couleurs messines est une grande joie, un honneur. »

Mohi : Qu’aimes-tu faire à part jouer au football ?

T.B. : « Rien de spécial, je suis comme tout le monde ! J’aime bien passer du temps en famille, aller au cinéma ou promener mon chien ! »

Get_up_kids : N’aurais-tu pas préféré être prêté cette saison afin d’acquérir plus de temps de jeu ?

T.B. : « Non, je n’y ai pas pensé. Être troisième ou quatrième attaquant est une bonne position de départ, cela laisse des chances de se faire une place. En travaillant, je sais que j’arriverai à gravir les échelons. »

Matthew : Quels sont tes objectifs cette saison ?

T.B. : « Être le plus possible au sein du groupe, le plus souvent titulaire… et marquer ! Ce n’est pas facile lorsqu’on entre en jeu de faire la différence car il faut se mettre dans le rythme du match et qu’on a forcément moins de temps ! Mais c’est important d’être efficace dans ces moments là. »

Calavicci : Tes premières prestations en équipe fanion ont été de bonne facture. Pourtant les fois suivantes tu t’es retrouvé sur le banc. L’as-tu vécu comme une injustice ?

T.B. : « Je suis jeune, et il est difficile pour un joueur qui débute d’aligner plusieurs bons matches d’affilée. Il faut dire aussi que le contexte n’était pas facile, l’équipe avait la pression. Dans ces cas là on a souvent tendance à privilégier des joueurs ayant un peu plus de vécu. La question de la concurrence m’a déjà été posée : je la vis bien dans la mesure où rien n’a changé par rapport à l’an dernier. Razak Omotoyossi a remplacé Nenad Jestrovic. Nous sommes toujours autant d’attaquants, au final. Cela nous pousse à exiger encore plus de nous mêmes. »

A lire également

15nov2019

Actualités

Ce samedi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

14nov2019

Actualités

Ce vendredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce jeudi 14 novembre la programmation TV de la 18ème journée de Ligue 1 Conforama. Les Grenats accueilleront l'Olympique de...
Lire la suite