Boules de Noël en édition limitée

Ibrahima Gueye au bouquet final

Le FC Metz l'a emporté d'un petit but face au Paris FC, pensionnaire de National, mardi 14 juillet. En toute fin de match, Ibrahima Gueye a donné la victoire aux siens. Vingt quatre joueurs ont pris part à la rencontre côté Messin.
Partager cet article :

Yvon Pouliquen l'avait précisé à la veille de la rencontre : « nous sommes encore dans une phase physique ». Moins de trois semaines après la reprise de l'entraînement, les organismes ne sont pas encore au point. A Verdun, les Grenats ont peiné à porter le danger devant le but adverse, manquant logiquement de vivacité. Ils avaient d'ailleurs eu le droit dans la matinée à une séance d'entraînement.

Pourtant, la partie débuta sur un bon rythme. On vit dès les premières minutes Vincent Bessat trouver la tête de ses défenseurs centraux sur coup de pied arrêté. Celle de Matheus Vivian flirtait avec la transversale (4°), celle de Stéphane Borbiconi manquait le cadre (5°). Puis, dans le jeu cette fois, Pascal Johansen trouvait Bessat dans la surface. Lancé, le gaucher voyait sa reprise repoussée par le gardien parisien. Ce fut la plus belle occasion messine du premier acte.

Par la suite, les jambes s'alourdirent et les décalages furent plus difficiles à trouver. L'occasion de s'illustrer pour Pollet, le grand attaquant du PFC. Une première fois, il mit Christophe Marichez à contribution d'une frappe puissante à l'entrée de la surface de réparation (24°). Puis il devança la sortie du portier messin mais ne parvint pas à redresser suffisamment son ballon (45°). Une grosse frayeur pour l'arrière garde mosellane juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, la jeune garde prenait le relais. Pas moins de neuf changements étaient à signaler côté lorrain. Du haut de ses vingt sept printemps, Damien Chrysostome faisait office de doyen au milieu de cette bande de jeune ! Les hommes d'Yvon Pouliquen passaient dans le même temps en 4-4-2. Et Thibaut Bourgeois, re-positionné dans l'axe du milieu de terrain, se procurait une belle occasion. Sa frappe enroulée du pied gauche manquait de peu le cadre (52°).

On semblait s'acheminer vers un match nul. En fin de match, Diagne Fallou s'essaya de loin, sans succès; et Diafra Sakho puis Babacar Gueye reprirent de la tête des corners de Momar N'Diaye. Le ballon finit au dessus à chaque fois. Mais Ibrahima Gueye, le petit frère de Babacar, ne manqua pas la troisième offrande de son compatriote prêté à Châteauroux la saison passée. Sa tête plongeante, elle, trouva le cadre (1-0, 86°). Sans effusion de joie excessive, cette belle histoire en Sénégalais permit tout de même de terminer la partie sur une bonne note !

Amical : Metz 1-0 Paris FC (0-0)
But de I. Gueye (86°) pour Metz
Parc de Londres de Verdun, 14 juillet 2009
550 spectateurs

L'équipe messine :
1ère mi-temps : Marichez – Fallou, Vivian, Borbiconi, Rippert – Johansen, Cardy, Rocchi – Mendy, Cissé, Bessat
2ème mi-temps : Sissoko – Fallou, Brégerie, Chrysostome, Rippert (I. Gueye 60°) – N'Gbakoto (N'Diaye 80°), Bourgeois, Belson, Aribi (Aziz 80°) – B. Gueye, Gestede (Sakho 75°)

A lire également

14déc2019

Web TV

14/12/2019 Matthieu Udol : "Nous avons su rester solides" Toutes les vidéos
Lire la suite

Album photos

Metz - Marseille, l'album photo
Lire la suite

Le Match

Pour cette dernière rencontre de l'année à domicile, le FC Metz accueillait l'équipe en forme puisque l'Olympique de Marseille et ses six victoires...
Lire la suite