Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Fin de série en Avignon

Surpris d\'entrée de jeu par Kaba Diawara, les Grenats ont manqué de réussite pour revenir à hauteur d\'une équipe d\'Arles / Avignon appliquée qui l\'emporte deux buts à zéro et repasse devant au classement.
Partager cet article :

Déjà contraint de se passer des services de son meneur de jeu Pascal Johansen, Yvon Pouliquen dut composer avec un second forfait de dernière minute. Celui de son meilleur buteur avec sept réalisations : Papiss Cissé, malade et cloué au lit. Poste pour poste, Razak Omotoyossi remplaçait le Sénégalais dans le 4-3-3 à nouveau mis en place par le technicien breton. L'équipe mosellane restait par ailleurs quasiment identique à celle alignée contre Clermont.

Sur une pelouse difficile balayée par des bourrasques de vent, les locaux rentraient bien mieux dans la partie. Leur jeu direct mettait Kaba Diawara en valeur. Une première fois, l'ancien Bordelais sollicitait Christophe Marichez d'une volée puissante (6°). Un avertissement sans frais pas entendu par les Messins, qui le laissaient filer au but plein axe pour l'ouverture du score (1-0, 11°). Arles concrétisait ainsi un bon premier quart d'heure.

Mais l'équipe lorraine a pour habitude de réagir lorsqu'elle est menée au score. C'est peut-être cette aptitude qui poussa ensuite les locaux à laisser le ballon à leur adversaire. Ou tout simplement la machine messine qui se mit enfin en marche. Dominateurs, les hommes d'Yvon Pouliquen se montraient toutefois trop peu dangereux. Même si Jeremy Pied (18°) ou Romain Rocchi (30°) parvenaient à tenter leur chance de loin. Du coup, Kaba Diawara héritait d'une balle de break. Cette fois Christophe Marichez jaillissait dans ses pieds pour éviter le pire (45°).

En fin de première période, on sentait Razak Omotoyossi capable de prendre à défaut l'arrière garde adverse. Cela se confirmait au retour des vestiaires. Le Béninois fut tout d'abord repris au dernier moment par Romain Reynaud (49°). Puis il obligea Cyrille Merville à une superbe parade sur sa ligne (64°). Sur ce coup-là, son enchaînement contrôle poitrine – reprise de volée méritait un bien meilleur sort !

Maurice Dalé dut penser la même chose dans la foulée, lorsque le poteau renvoya sa frappe croisée, au terme d'une contre attaque rapidement jouée (65°). Mais ce ne fut que partie remise pour cet attaquant par ailleurs très en vue. Sur un corner mal dégagé par la défense messine, il se jetait pour donner un avantage plus conséquent aux siens (2-0, 76°). De quoi mettre un terme aux espoirs messins, que Razak Omotoyossi manqua de réveiller dans la foulée d'une tête croisée (77°). Romain Rocchi, bien lancé par Thibaut Bourgeois, ne fut pas plus en réussite (84°).

Il manquait ce soir aux Messins l'étincelle pour déséquilibrer Arles et trouver le chemin des filets. C'est une belle série qui prend fin avec cette défaite. Il s'agira d'en commencer une nouvelle vendredi à Saint-Symphorien, face aux Corses d'Ajaccio.

A lire également

03avr2020

Web TV

03/04/2020 C'était un 3 avril... face au Mans ! Toutes les vidéos
Lire la suite

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite