Réservez votre place pour Metz - Marseille !

On se quitte bons amis

A l’occasion de leurs retrouvailles, Sochaux et Metz ont fait match nul (1-1). Chacun a fait tourner son effectif au cours de la partie. La première mi-temps fut la plus significative. Les Grenats l’ont largement dominée mais ils ont manqué de nombreuses occasions.
Partager cet article :

Match de gala à Luxeuil-les-Bains. Plus de deux mille personnes se sont massées dans le désuet stade Maroselli, dont le speaker annonce à plusieurs reprises la rénovation prochaine. En ce mardi soir, la ville thermale accueille un rencontre entre deux formations professionnelles. Le FC Sochaux, naturellement, recueille la large majorité des suffrages. Mais les joueurs d’Yvon Pouliquen s’en sont plus bien accommodé et livré une prestation encourageante, tout au moins lors d’un premier acte bien plus significatif que le second.

Malheureusement, il n’a manqué que l’essentiel pour récompenser les initiatives mosellanes : la finition. Un domaine dans lequel les Doubistes leur ont donné une leçon, tant Christophe Marichez fut peu inquiété au cours de la partie, tandis que Mathieu Dreyer dut s’employer à de nombreuses reprises, sortant même un penalty de Babacar Gueye à l’heure de jeu.
C’est Laurent Agouazi qui ouvrit les festivités. Sur un coup-franc tiré par Julien Cardy, il imposa son jeu de tête mais le ballon fila devant le but adverse (15°). Puis, Papiss Cissé, lancé par Cédric Barbosa, prit le meilleur sur son vis-à-vis et manqua son face à face devant le portier sochalien (18°). Enfin, Rudy Gestede s’imposa dans les airs, sans succès (32°) ; et c’est encore Streyer qui intervint avec à propos dans les pieds de Cissé (33°). Il ne fallut pas autant d’opportunités aux Jaunes pour ouvrir la marque. Erding dévia de peu un ballon joué fort au second poteau par Birsa, Marichez ne put que constater les dégâts (1-0, 39°).
Les deux entraîneurs utilisèrent la deuxième mi-temps pour procéder à une revue d’effectif. Yvon Pouliquen, notamment, ne laissa que quatre éléments de son onze de départ à la reprise. On vit ainsi Ibrahima Gueye entrer au milieu de terrain et Mehdi Bousbaa effectuer son baptême du feu au poste de latéral droit. Blaz Puc fut également appelé. Il se positionna dans un premier temps sur le côté droit, avant de retrouver les avant postes. Tous ces changements ne permirent pas aux Mosellans de trouver la faille... jusqu’à la 90ème minute. Quand Renouard convertit en force un penalty obtenu par Mendy (1-1, 90°). L’arbitre siffla la fin du match dans la foulée. Derrière la main courante, on patientera donc avant de se faire une première opinion du potentiel de ce FC Metz version 2008/2009.

 La réaction d'Yvon Pouliquen

 Amical : Sochaux 1–1 Metz (1-0)
But de Erding (40°) pour Sochaux, Renouard (90° sp) pour Metz
Avertissement à Agouazi (80°) pour Metz

Stade André Maroselli à Luxeuil-les-Bains
Environ 2500 spectateurs
Mardi 22 juillet

Les équipes
Sochaux : Dreyer - Duplus, Josse, Afolabi, Carlao (Pichot 46°) - Birsa (Nogueira 64°), Sene (Mezague 46°), Mathis (Maurice Bellay 46°), Dalmat - Traoré (Prévitali 62°), Erding (Butin 46°)

Metz : Marichez - Brégerie (Bousbaa 46°), Chrysostome, Strasser (Vivian 46°), Delgado (Bong 46°) - Cardy (I. Gueye 75°), Agouazi (Renouard 82°), Rocchi (I. Diouf 46°), Barbosa (Puc 46°) - Gestede (B. Gueye 46° puis Farina 80°), Cissé (Mendy 46°)

A lire également

07déc2019

Le Match

Pour finir cette semaine à trois rencontres, le FC Metz se déplaçait sur la pelouse de l'OGC Nice. Sans le moindre succès depuis six matches, le club...
Lire la suite

06déc2019

Web TV

06/12/2019 Nice - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite