Réouverture de la Boutique Officielle !

Une équipe pour un succès

L’interminable série qui fait de Saint-Symphorien le stade le moins redouté de Ligue 1 peut prendre fin, samedi contre Rennes (20h). Pour cela, les Grenats, balayés par Monaco et Paris, doivent retrouver leur(s) valeur(s).
Partager cet article :

Drôle d’ambiance, vendredi en fin d’après-midi, sur l’une des pelouses d’entraînement qui jouxte le Stade Saint-Symphorien. Dix-neuf Grenats se livrent à l’ultime séance de la semaine devant quelques spectateurs encore et toujours présents. Dix neuf, car Miralem Pjanic, souffrant du dos, est resté au chaud entre les mains du kiné. Petite opposition à dix contre neuf, série de coups de pieds arrêtés. La photographie est opaque, un épais brouillard est venu s’apposer à la lumière déclinante d’une fin de journée hivernale, enveloppant de son voile blanc les joueurs. Le soleil est-il déjà couché ?
Dans le cœur des supporters mosellans, tout au moins, on espère que non. Car c’est contre cela que le nouveau staff technique est chargé de lutter. Les deux dernières prestations de l’équipe ne sont donc pas de nature à satisfaire Yvon Pouliquen, bien évidemment. « Je ne veux plus voir ce que j’ai vu en seconde période à Paris, indique le coach breton. Nous devons faire preuve samedi de motivation, d’envie, c’est une priorité à mes yeux. » Les dix huit joueurs sélectionnés sont partis en mise au vert vendredi soir. Un choix de longue date n’ayant pas de rapport avec les événements récents.
Comme il s’agit, pour Metz comme pour Rennes, du troisième match en une semaine, la récupération aura son importance. Les Grenats se sont donc contentés d’un décrassage jeudi et d’une petite heure d’entraînement sur la pelouse vendredi. L’essentiel de leur travail, au cours de ces deux journées de transition, s’est situé à l’intérieur du vestiaire. Yvon Pouliquen espère que cette réunion entre les joueurs aura un effet positif sur leur comportement. « Je l’exige, même », ajoute-t-il. Le message a dû passer : pour retrouver le plaisir, les Messins doivent d’abord surpasser la souffrance.
Contre Rennes, il en sera sans doute question. L’effectif breton compte tout ce que les Messins n’aiment pas : des joueurs rapides, habiles balle au pied et souvent même Briand. Comme Menez, Piquionne, Diané, Luyindula ou encore Rothen, qui ont inscrit leur griffe au registre des buts encaissés par Christophe Marichez récemment. Il faudra un FC Metz de nouveau solide et agressif pour empêcher la bande à Jimmy d’aggraver sa sinistre différence de buts. « Nous devrons faire preuve de beaucoup de caractère », conclut Pouliquen. Il est inconcevable que les valeurs si chères au club mosellan se soient évanouies dans les profondeurs du classement. Aux Grenats qui auront l’honneur de jouer samedi de faire jaillir la lumière.

 Metz - Rennes, 23ème journée de Ligue 1
Stade Saint-Symphorien, mercredi 23 janvier à 20h30
Arbitre : Philippe Kalt
Match à suivre en direct sur D!rect FM (92,8 FM) et www.fcmetz.com à partir de 19h30

Metz : D!rect FM 92.8
Forbach : Radio Jerico 101.3
Sarrebourg : Radio Jerico 91
Pays du Saulnois : Radio Jerico 97.4
Thionville : 103.4

A lire également

28sep2021

Actualités

L’aventure en Grenat continue pour Ablie Jallow ! Le milieu offensif a prolongé de deux années supplémentaires son contrat le liant au FC Metz, qui...
Lire la suite

Web TV

28/09/2021 L'interview "Si tu étais" avec Opa Nguette Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

27/09/2021 Brest - Metz, Boubakar Kouyaté Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite