Réouverture de la Boutique Officielle !

La passe de trois

Face à Nice, le FC Metz veut réaliser la passe de trois. Trois succès d’affilée, trois succès de rang à domicile. La défaite concédée à Lyon resterait ainsi la seule exception à une série en cours qui commencerait à avoir de l’allure.
Partager cet article :

Drôle de situation pour les supporters et observateurs du Club à la Croix de Lorraine. Avec ses récents succès, on se prendrait presque, si l’on était un peu moins bons en mathématiques, à rêver. Et bien oui, après-tout, la relégation n’est pas encore définitivement consommée ; les miracles ont lieu en football et l’équipe messine est plus fringante que lors de la phase aller. Mais un simple coup d’œil sur les écarts suffit à se faire une raison. Non, le maintien en Ligue 1 n’est plus accessible à moins de réaliser un parcours de champion. Du coup, on se prendrait presque, si l’on négligeait le simple plaisir que procure une victoire, à espérer que la formation d’Yvon Pouliquen n’engrange pas trop de points, histoire de ne pas nourrir de regrets !
Le coach breton l’a bien compris. Et pour éviter que des chimères n’encombrent les esprits de ses hommes, il ne leur fixe que des objectifs à court terme. En l’emportant à Strasbourg, ceux-ci en ont déjà rempli un, celui de grappiller six points sur neuf face à Caen, Strasbourg et Nice. Alors même qu’approche un rendez-vous important en Coupe de France, le but de la soirée de samedi est pourtant des plus simples : « La priorité, c’est Nice. L’ambition : prendre trois points. On se penchera dimanche matin sur le déplacement à Lorient. » Pouliquen ne semble toujours pas disposé à aborder un avenir plus lointain. Avec ses joueurs tout au moins.
La préoccupation du moment, c’est donc cette formation niçoise qui l’avait emporté au match aller trois buts à un, qui « sait faire déjouer son adversaire et pratique bien le contre en allant très vite. » Un ensemble expérimenté, « très agressif dans le bon sens du terme », et par conséquent très difficile à manœuvrer. Nice n’a encaissé que onze buts à l’extérieur cette saison et a ramené sur la Côté d’Azur huit matches nuls et deux victoires de ses voyages, pour quatre défaites seulement. Frédéric Antonetti devra toutefois composer avec l’absence de son milieu gaucher David Hellebuyck.
La nature de l’adversité devrait permettre aux Messins d’éprouver les progrès réalisés dans le jeu ces dernières semaines. « Il a fallu laisser le temps au temps, explique Yvon Pouliquen. Nous avons changé de système tactique d’une part. Et nous avons mis du temps également à trouver un état d’esprit qui nous permette d’aligner onze guerriers sur le terrain. Il ne faut pas s’arrêter là et poursuivre sur cette voie jusqu’au bout. Aujourd’hui, l’équipe surmonte ses malheurs comme à Strasbourg, où elle s’est battue après avoir marqué contre son camp et encaissé un penalty discutable. Et elle a tout de même un équilibre beaucoup plus probant. » Reste à savoir si elle peut se défaire d’un bloc compact comme celui des Aiglons. Mais le fait de se poser cette question est déjà le signe que quelque chose a changé.

 Metz-Nice, 29ème journée de Ligue 1
Stade Saint-Symphorien, samedi 15 mars à 20h
Arbitre : Lionel Jaffredo
Match à suivre en direct sur D!rect FM (92,8 FM) et www.fcmetz.com à partir de 19h30
Metz : D!rect FM 92.8
Forbach : Radio Jerico 101.3
Sarrebourg : Radio Jerico 91
Pays du Saulnois : Radio Jerico 97.4
Thionville : 103.4

A lire également

06juil2022

Actualités

Arrivé en Moselle l’été dernier, Danley Jean Jacques a prolongé de deux saisons son contrat qui le lie au FC Metz, avec qui il est désormais lié...
Lire la suite

Album photos

À l'issue de la séance de ce mercredi matin, les Grenats se sont retrouvés autour d'un barbecue. Un déjeuner placé sous le signe de la convivialité...
Lire la suite

05juil2022

Actualités

À l’occasion de son troisième match de préparation de l’été 2022, le FC Metz affrontera l’ESTAC. Le coup d’envoi de cette rencontre amicale sera...
Lire la suite