Profitez des soldes !

Des buts à la pelle

Auteurs d’une entame de match exceptionnelle, les Grenats se sont fait peur au cours de la seconde période, qu’ils ont pourtant joué à un de plus. Mais la victoire comme le spectacle furent au rendez-vous. Une belle sortie, en somme.
Partager cet article :

Au cœur de cette 38ème journée de Ligue 1 pleine de suspense, la rencontre entre Metz et Le Mans figurait à priori parmi les moins attrayantes. Entre les deux formations, seuls les « Mucistes » avait quelque chose à accrocher : une qualification en Coupe Intertoto. Tandis que la formation d’Yvon Pouliquen, une semaine après avoir perdu le premier match à huis clos de son histoire sur sa pelouse, ne cherchait qu’à soigner sa sortie devant son public.
Bien que les visiteurs aient un intérêt bien plus concret à remporter la partie, ce sont les locaux qui entrèrent de la meilleure façon dans le match. En quelques minutes, ils se procurèrent trois occasions. Daniel Gygax en fut l’acteur principal. Il trouva le poteau sur la première (1°), fut contré sur la seconde (2°) et décida de délivrer une passe en or sur la troisième. Il revint à Cédric Barbosa de conclure facilement devant Pelé (1-0, 4°).
Les Manceaux étaient apparemment restés au vestiaire. Une impression confirmée par la suite des débats. Moins de dix minutes plus tard, Babacar Gueye, en plein cœur de la surface, fit preuve d’altruisme en servant Miralem Pjanic sur un plateau. Le jeune milieu de terrain, en connaisseur, sait que ce type d’offrande ne doit pas être gaspillé. Il ouvrit donc son pied gauche pour tromper le gardien adverse (2-0, 13°). Ce n’était pas fini pour Le Mans, qui buvait complètement la tasse au cours du premier acte. Passeur, Gueye se muait en buteur et venait lui aussi marquer sur une passe bien dosée de Barbosa (3-0, 33°). Pour couronner le tout, Calvé était exclu dans la foulée (41°) pour avoir retenu ce dernier.
A la pause, on voyait mal comment les débats pouvaient changer d’âme. Et Pourtant ! A un de plus, ce furent cette fois les Messins qui firent preuve de largesses. De Melo, dans la confusion, en profita le premier (3-1, 51°), avant que Coutadeur ne l’imite, bien aidé par Delhommeau (3-2, 55°). Il faut dire que l’arrière garde lorraine présentait un visage inédit avec les titularisations sur les côtés de Gaétan Bong et surtout Arnaud Anastassowa, dont c’était le premier match en Ligue 1 ce soir.
Le suspense complètement relancé, mais les Grenats ne paniquèrent pas pour autant. Leur supériorité numérique leur conférait une certaine facilité à tenir le ballon et à porter le danger. En fin de partie, Vincent Bessat crut porter le coup fatal en battant Pelé en force (4-2, 83°). Mais le Manceau Baal marqua lui aussi dans la foulée (4-3, 84°). Tout était donc encore possible lors des dernières minutes. Mais l’avalanche de buts s’arrêta finalement sur ce score de 4-3. Un bien beau spectacle pour les quelques milliers de spectateurs présents, qui méritaient bien une sortie de ce calibre.

A lire également

25fév2021

Web TV

25/02/2021 Bordeaux - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite

Album photos

La séance du jour en images !
Lire la suite

Programmation TV

La FFF a communiqué ce jeudi 25 février la programmation TV des 16èmes de finale de la Coupe de France. À cette occasion, les Grenats iront défier le...
Lire la suite