Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Autour de Racing - Metz

Partager cet article :

 De Léon Papas à… Cyril Chapuis

Le nombre de joueurs ayant porté le maillot du Club à la Croix de Lorraine et celui du Racing au cours de leur carrière pro est conséquent. Le site internet www.racingstub.com en répertorie pas moins de quarante cinq. Au sein de l’effectif des Grenats, Jeff Strasser, Malick Diop et le dernier venu Cyril Chapuis sont dans ce cas. Et au niveau du staff, bien sûr, Michel Ettorre et Yvon Pouliquen.
De leur côté, les Alsaciens ne comptent cette saison qu’un ex-Messin, Grégory Paisley, qui ne sera pas de la partie vendredi, insuffisament remis d’une blessure. Car si Hervé Tum est encore lié avec Strasbourg, il est actuellement prêté au club turc de Burzaspor, pour qui il a inscrit quatre buts en seize rencontres de première division.

 Strasbourg réussit à Bassong

Le défenseur messin Sébastien Bassong est confiant au moment d’aborder ce seizième de finale de la Coupe de France. Il faut dire que l’évocation de Strasbourg lui rappelle de bons souvenirs. Le premier : son baptême du feu en Ligue 1, le 20 août 2005 à Saint-Symphorien. Il débuta la rencontre aux côtés de Stéphane Borbiconi en charnière centrale, le derby accoucha d’un nul 0-0. Le second : son premier (et pour l’instant unique) but en pro, le 18 mai à la Meinau. Sur un coup-franc indirect, il avait permis aux siens d’égaliser. Mais cette fois, par contre, les Messins avaient été battus deux buts à un, l’occasion pour la formation alors dirigée par Jean-Pierre Papin de valider son accession en L1.

 15 000 personnes attendues

L’affiche n’a pas vraiment rencontré la ferveur à laquelle on pouvait s’attendre du côté de la Meinau. Hier, 12 000 places avaient trouvé preneurs, alors que l’enceinte strasbourgeoise peut contenir 29 000 spectateurs. En conférence de presse, Yvon Pouliquen, qui a passé plusieurs saisons à jouer puis entraîner au Racing, indiquait que le « côté derby » avait fortement perdu de son importance, les deux effectifs comptant peu de joueurs « locaux ». Mais la météo, la diffusion sur Eurosport de la rencontre et, il faut l’admettre, le mauvais classement de Metz cette saison, y sont sans doute plus pour quelque chose.

 Tirage au sort dimanche

Si les Grenats ont le bonheur de franchir ce cap des seizièmes de finale, ils connaitront le nom de leur adversaire dimanche aux alentours de vingt heures. Le tirage sera effectué en direct sur l’antenne d’Eurosport, avant que le diffuseur de la Ligue 2 ne remette le cap sur l’Afrique pour le quart de finale Côte d’Ivoire – Guinée.

A lire également

19fév2020

Web TV

19/02/2020 Metz - Lyon, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite

18fév2020

Web TV

18/02/2020 Nantes - Metz, Alexandre Oukidja Grenat du match ! Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Ce mercredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h30. Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite