Réservez votre place pour Metz - Marseille !

Un bon bouillon de Champagne

Une douche froide, ça remet les idées en place ! Les Grenats n'en avaient peut-être pas besoin, mais ils l'ont prise quand même. A Delaune, la troupe mosellane n'a jamais été en mesure de contester le très musclé succès 2-0 du Stade de Reims.
Partager cet article :

Derrière
un but, une bute de
terre. A droite, les vestiges fumant de la tribune qui tourne le dos
à l'autoroute, tractopelles éteints. Pas de
doute, le
Vélodrome et les Racing-Reims, c'est fini. Le football
champagne aussi. Quand les deux bords manquants de la nouvelle
enceinte rémoise seront terminés, Delaune
résonnera
comme un vrai petit stade à l'Anglaise. Et c'est tant mieux,
car une telle ambiance aurait parfaitement convenu au match de ce
soir, tant l'engagement mis par les Locaux fut intense.

A vrai dire, ceux-ci n'ont pas volé
cette victoire. Pris à la gorge dès les premiers
instants, les Messins ont plié trop vite pour avoir le
loisir
de déployer leurs armes. Le début de rencontre
avait
beau présenter toutes les apparences du
« hourra
football », Reims n'en était pas moins le
vainqueur
du défi physique. Gêné par le pressing
adverse,
Metz n'arrivait pas à relancer et à faire tourner
un
ballon qui revenait systématiquement, souvent par la voie
des
airs. Du coup, Fauré donna un premier avertissement en
reprenant un ballon de la tête (8°). Sans danger pour
Marichez. Puis, il dévia astucieusement le suivant pour
Feret
qui trompa le gardien lorrain de près (1-0, 16°). Une ouverture
du
score qui venait récompenser un premier quart d'heure
brouillon mais généreux des Rémois.

Metz, dans tout cela, ne savait plus
trop où donner de la tête. François donnait
pourtant
régulièrement des coups de clairon pour rameuter
ses
ouailles. Mais alors qu'ils semblaient relever la tête, le
second coup d'assomoir intervint. Méchamment pris de vitesse
suite à une remise en jeu côté droit,
les Messins
ne purent empêcher Fauré de reprendre
victorieusement un
centre tendu de Ielsch au second poteau.

Dès lors, les choses se
compliquaient singulièrement pour Francis De Taddeo et ses
hommes. Avant la pause, ils mirent le nez à la
fenêtre
via quelques corners. Sans succès. Au retour des vestiaires,
Reims se montra à nouveau le plus dangereux. Feret trouva le
petit filet (52°). Puis Fauré se présenta
seul face
à Marichez. Mais en tergiversant, il permit à
Diop de
revenir dans ses pieds (54°). L'état d'esprit de
Reims
était alors très différent de celui
affiché
durant le premier acte. Forts de leurs deux buts d'avance, les locaux
laissèrent venir leurs adversaires. Mais ceux-ci ne
parvinrent
que très rarement à ouvrir des brèches
malgré
une possession de balle quasi-exclusive. Babacar Gueye, Daniel Gomez
puis Jonathan Walasiak furent amenés à donner de
l'écho
aux appels de Cissé. Malgré des solutions
nouvelles, la
seule opportunité messine survint dans les arrêts
de
jeu, quand Gomez décala Gueye dans la surface
(90+2°). Le
Sénégalais, gêné par le
retour de la
défense rémoise, ne profita pas de l'aubaine. Pas
plus
que Baleguhe, qui sur l'action précédente, avait
trouvé
le poteau de Marichez... Deux faits de match anecdotiques. Ce soir,
les Lorrains ont pris une claque. Il en faut aussi pour grandir. Les
voilà désormais véritablement
prévenus.
Ce sera souvent ça, la Ligue 2.

style="font-weight: bold; color: rgb(153, 0, 0);">3ème
journée de Ligue,
Reims 2-0 Metz (2-0)
style="font-weight: bold; color: rgb(153, 0, 0);">
Stade Auguste Delaune, mardi 8 août

8 678 spectateurs

Arbitre : Monsieur Viléo



Buts :

Reims :
Feret (16°), Fauré
(39°)



Avertissements :

Reims :
Barbier (28°), Bonnal
(36°), Baleguhe (90+2°)

Metz :
Diakité (29°)



Les équipes :

Reims :
Liebus – Fontenette, Jeannel,
Barbier, Ielsch – N'Zigou (Baldé 56°),
Bonnal, Tourenne
(Giraudont 66°), Didot – Feret, Fauré
(Baleguhe 82°)

Metz :
Marichez – Béria (Gueye
64°), Delhommeau, Diop, Bassong, Léoni –
Diakité,
François, Obraniak – Renouard (Gomez 74°),
Cissé
(Walasiak 83°)

A lire également

07déc2019

Le Match

Pour finir cette semaine à trois rencontres, le FC Metz se déplaçait sur la pelouse de l'OGC Nice. Sans le moindre succès depuis six matches, le club...
Lire la suite

06déc2019

Web TV

06/12/2019 Nice - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite