Réservez votre place pour Metz - Reims !

L’impatience pointe

Les Grenats ont entamé ce matin une semaine de préparation qui doit leur permettre d'aborder la première échéance de la saison dans les meilleures conditions possibles. L’heure du test approchant, ils commencent à trépigner.
Partager cet article :
Un grand soleil a une nouvelle fois accompagné la
reprise de l’entraînement aujourd’hui. Deux jours de break
après la rude opposition proposée par Bruxelles ne sont pas de
trop pour soulager les organismes. Une seconde séance était au
programme des joueurs messins cet après-midi. Ensuite, ils n’en
auront qu’une par jour. Mercredi : explosivité ; jeudi : récupération
et vendredi : mise en place. Ceci afin de les amener au meilleur de leur forme
pour affronter Gueugnon, ce samedi à 17h30 au stade Jean Laville.

Au coup d’envoi de la L2, Wilmer Aguirre pourrait être absent de
la ligne de départ. Le Péruvien a ressenti une douleur à
la cuisse après avoir été remplacé contre Bruxelles.
Le staff médical a diagnostiqué une élongation qu’il
convient de soumettre à une échographie pour connaître l’ampleur
de la blessure. Ce sera chose faite demain. Au cas ou la recrue sud-américaine
du FC Metz devait déclarer forfait, le duo sénégalais Gueye
- Cissé serait une option envisageable. « Papiss tiendrait
en effet la corde,
confirme De Taddeo. Il a fait des bons matches de
préparation, a beaucoup travaillé et mérite donc qu’on
lui fasse confiance. »

« Un groupe fort rend les
joueurs forts »


Quelle que soit la ligne d’attaque des Grenats, c’est une formation
toujours en chantier qui se présentera en Bourgogne. Comme le souligne
son entraîneur, les matches amicaux n’ont pas permis de dégager
une équipe type : « Il y a eu des choses positives et des insuffisances.
Nous savions qu’il faudrait du temps et du travail pour bâtir cette
équipe. Aujourd’hui, elle est d’une part incomplète,
d’autre part encore immature. Nous n’avons pas de certitudes au
niveau de notre organisation, pas de onze-majeur. Nous sommes, en quelque sorte,
en perpétuelle évolution. »
Une association semble
tout de même propice à servir de base à l’édifice
mosellan dans un premier temps. Il s’agit, au milieu de terrain, du triangle
Obraniak – Cardy – François. Les deux premiers avaient déjà
formé une paire convaincante lors de leurs premières apparitions.
La venue du dernier devrait les soulager défensivement et par conséquent,
leur offrir d’avantage de liberté dans les phases offensives. «
Obraniak et Cardy ont une certaine fougue et de la vivacité,
note
De Taddeo. François, lui, évolue avec plus de recul, de pondération.
Dans ce sens, ils sont complémentaires. Maintenant, il ne faut pas oublier
Agouazi, Diakité, Belson ou Bocandé, qui viendront les bousculer
au cours de la saison. »
Rien ne dit, donc, que le coach messin s’appuiera
toute l’année sur ce trio, la polyvalence des trois hommes pouvant
également lui permettre de modifier son schéma en fonction des
évènements.

La stratégie de Francis De Taddeo, pour qui Gueugnon représente
la deuxième rencontre officielle à la tête de l’équipe
première*, est de toute façon d’éviter de laisser
s’établir des statuts au sein de son effectif. Il espère
ainsi instaurer un cycle vertueux menant à la progression individuelle de chacun. « 'Un
groupe fort rend les joueurs forts'. Nous ne pouvons pas nous contenter de nous
regarder dans les yeux à treize ou quatorze pendant toute l’année.
Nous avons besoin de ressources pour faire face aux suspensions, aux blessures
et aux périodes de crise où les choses seront moins faciles à
obtenir. Si le groupe est limité quantitativement, on en arrive à
placer des titulaires par défaut qui viendront s’entraîner
dans un état d’esprit différent et avec lesquels on ne voudra
prendre aucun risque. La conséquence est l’affaiblissement général.
Je préfère avoir à gérer une concurrence perpétuelle.
»
Quelques éléments devraient prochainement venir la
renforcer comme Delgado, qu’on attend toujours ; et Roy Contout, qu’on
attendait plus. Le nom du Guyanais est à nouveau réapparu après
avoir fait un aller-retour à Lorient. « Actuellement, nous
sommes tous un peu dans le flou,
conclut FDT. Nous avons hâte
de débuter la compétition pour savoir de quoi nous sommes capables,
et qu’est ce qu’il nous faut corriger. »
Qui sait,
d’ici là, peut-être que le feuilleton de l’été
aura livré son épisode final.

* Francis De Taddeo s’était vu confier la direction
de l’équipe pro à Bastia, suite au limogeage d’Albert
Cartier, en attendant la prise de fonction de Gilbert Gress.

A lire également

16nov2019

Album photos

L'avancée des travaux du chantier de la tribune Sud Voir le diaporama
Lire la suite

13nov2019

Web TV

13/11/2019 Le FC Fleury pose au Stade Saint-Symphorien ! Toutes les vidéos
Lire la suite

08nov2019

Actualités

C’est avec une grande tristesse que le club grenat a appris le décès de Raphaël Jurilli, ancien joueur pressionnel du FC Metz, à l'âge de 91 ans....
Lire la suite