Découvrez les tenues de sortie !

« Sur la bonne voie »

Un choc avec Victor Agali lors de Nice-Metz a contraint Bruno Pompière à rester à l’écart des terrains durant quinze mois. Au lendemain de son retour parmi le groupe professionnel, le défenseur messin voit enfin le bout du tunnel, avec le sourire.
Partager cet article :

Bruno, quels souvenirs avez-vous du 5 février 2005 ?

Bruno Pompière : « C'est le jour du match Nice – Metz durant lequel je me suis grièvement blessé à la suite d'un choc avec Victor Agali. Je me souviens ne pas avoir paniqué après avoir vu les dégâts, confiant en attendant le verdict des toubibs. Lorsque l'on m'a annoncé que mon genou avait complètement lâché, pire qu'une rupture des ligaments croisés, je n'étais pas très rassuré pour autant. Mais les chirurgiens m'ont vite tranquillisé en me disant que ma carrière n'était pas menacée. Et l'exemple de Shabani Nonda ( blessé avec Monaco lors d'un match au Parc des Princes, Ndlr ) prouve qu'un retour au haut niveau est toujours possible. »



Quels ont été les moments les plus difficiles durant votre blessure ?

B.P : « Le plus dur a été incontestablement la période où j'étais immobilisé et où je ne pouvais me déplacer qu'avec les béquilles. L'incapacité de mouvement est vite insoutenable. Mais le soutien de mes proches et du club a été une aide importante pour ma rééducation. Et durant cette phase, j'ai pu franchir les étapes normalement même si une seconde opération a été nécessaire en octobre dernier. »

Quel a été le rôle de Jeremy Moureaux ?

B.P : « Il n'a cessé de nous encourager durant les nombreux mois de rééducation. Il était là pour nous remettre en condition sans brûler les étapes, pour nous rassurer en cas de douleurs répétées. De plus, le fait de travailler avec un autre blessé de longue date (Christophe Walter, Ndlr) est un plus car il y a de l'entraide et le sentiment de n'être pas seul au monde. Jeremy a toujours eu les bonnes paroles et il a une grande part dans ma récupération. »

Comment se prépare votre avenir ?

B.P : « Sereinement. Mon principal objectif est de revenir au niveau qui était le mien avant ma blessure et je pense être sur la bonne voie. Je suis en fin de contrat au FC Metz et je ne connais pas encore mon futur club mais ça ne me préoccupe pas. J'aimerais continuer en Ligue 1 ou en Ligue 2. Je ne me fixe pas d'objectifs à court terme car la dernière fois que j'avais un objectif pour revenir, cela ne s'est pas passé comme prévu. Alors il ne faut pas que j'aille trop vite en besogne. »

Comment avez-vous vécu cette saison depuis les gradins ?

B.P : « Mal évidemment. J'ai regardé les matches de l‘équipe avec des yeux de supporter et je n'ai forcément pas passé une bonne saison comme tous mes coéquipiers. L'ambiance changeait au fur et à mesure du temps et des résultats. Il y a eu des coups de gueule, des déclarations… Ce fut une saison compliquée, mais bien plus pour les gars qui ont joué. Nous ne pouvions pas trop nous impliquer en tant que grands blessés. Vivement l'an prochain. »

A lire également

29oct2020

Transfert

Le FC Metz compte un nouvel élément dans ses rangs ! En effet, Aaron Leya Iseka vient renforcer le club grenat, en prêt du Toulouse FC. Le club à la...
Lire la suite

Web TV

29/10/2020 N2 : Metz - Saint-Maur, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Transfert

L’aventure commune entre Geronimo Poblete et le FC Metz prend fin. Le milieu de terrain quitte l’Hexagone et s’apprête à découvrir un nouveau...
Lire la suite