Réservez votre place pour Metz - Reims !

Béria repart du bon pied

Quatre jours après, le défenseur messin revient sur le match manqué de Paris. Entre une copie à revoir sur le plan défensif et quelques belles promesses collectives, la prestation du FC Metz appelle du travail mais autorise également quelques espoirs.
Partager cet article :
4-1. Certes, le nouvel effectif messin aurait pu rêver
meilleur scénario pour plonger au cœur du championnat 2005-2006.
Pourtant, à l’issue de l’entraînement de ce matin,
l’heure n’était ni aux lamentations ni aux frustrations,
quand bien même le score peut paraître sévère au regard
de l’ensemble du jeu produit par la formation lorraine vendredi dernier.
C’est qu’entre-temps, les acteurs ont bénéficié
de quarante-huit heures d’un repos arrivé juste à propos
: « L’entraîneur nous a laissés libres du samedi
après-midi jusqu’au lundi pour nous aérer et nous remettre
la tête à l’endroit parce que le résultat a été
difficile à digérer. Cela a marché, on repart sur de nouvelles
bases »
, témoigne Franck Béria. Certains ont agrémenté
leur week-end d’un visionnage approfondi des images de la rencontre, entr’aperçues
à chaud : « Ce qui est terrible au Parc, c’est qu’à
chaque coup de sifflet suivant les buts, on voit d’emblée sur les
écrans géants présents dans le stade les erreurs qu’on
a commises à titre individuel »
. Difficile, dans ces conditions,
de garder la tête froide.

Mais après la déception est donc venu le temps de la remise en
question. Si tout le bloc messin a fait amende honorable, la défense
s’est peut-être prêtée avec plus de rigueur à
cet exercice obligé : « Nous, les défenseurs, nous
sommes réunis, révèle le latéral droit. Chacun a
parlé et expliqué ce qu’il aurait pu faire pour éviter
les buts. »
Une première étape dans le processus
de correction des lacunes décelées contre le PSG, qui sera complétée
et enrichie par une semaine de travail assidu. L’analyse du match réalisé
à Paris a en effet recueilli l’unanimité au sein du camp
grenat : « Nous n’avons pas fait un mauvais match, relaie
celui qu’on surnomme « Machine », mais cela n’a
pas suffi. La différence s’est faite sur nos petites erreurs défensives,
nos pertes de duels et nos fautes de marquages, notamment de ma part. Nous avons
également pris un but trop tôt et été beaucoup moins
réalistes : sur les huit occasions qu’ils se sont procurées,
les Parisiens ont marqué quatre fois alors que nous n’en avons
converti qu’une sur quatre ou cinq. »
Avec un tel diagnostic,
les prescriptions de l’entraîneur ont été logiques
: d’ici à samedi, il faudra savoir se montrer plus agressifs dans
les duels et récupérer le ballon plus haut.

A titre individuel, Franck Béria a vécu une soirée particulière
puisqu’il a été aligné sur la gauche de la défense
en première mi-temps. Une position inhabituelle mais cependant pas inédite,
le jeune défenseur messin ayant déjà visité ce couloir
sous l’ère Gilbert Gress lors de ses débuts chez les professionnels
en remplacement de Philippe Gaillot. Si ce replacement ne lui a pas fait peur,
il avoue pourtant une grosse erreur sur le but de Cissé et un naturel
qui reprend le dessus : « Au début, cela semble pratiquement
le même travail à effectuer, à droite ou à gauche.
Et puis quand je prenais le couloir, au bout du compte j’avais toujours
tendance à me remettre sur mon pied droit pour centrer. J’ai été
un peu soulagé de reprendre ma place à droite après la
pause, c’est là où je me sens le mieux. »

Que Franck Béria se rassure, la bonne performance du Hongrois entré
en jeu aura certainement rendu éphémère son émigration
de l’autre côté du terrain.

Le deuxième acte de la partie a en effet été plus enthousiasmant
et quelques lueurs ont transparu de la brume parisienne. Les Messins n’ont
ainsi pas rechigné à tenté de produire du beau jeu, peut-être
au détriment des fondamentaux défensifs qui leur ont fait défaut
: « Parfois on a été un peu obnubilés par
la possession de balle et la construction du jeu, c’est vrai. Mais de
toute façon, on doit être capable d’allier beau jeu et rigueur
défensive si on veut faire une bonne saison. »
En outre,
Béria n’hésite pas à souligner l’apport bénéfique
des recrues arrivées au FC Metz : « Je pense qu’Ahn
va beaucoup nous apporter. Le fait qu’il ait déjà marqué
est un bon point pour sa confiance personnelle mais aussi pour l’équipe
entière puisque cela nous montre qu’on peut compter sur lui. Quant
à Nasser Ouadah, il récupère énormément de
ballons grâce à sa position entre les deux lignes et il facilite
ainsi les enchaînements offensifs. »
Il reste maintenant
à confirmer ces belles ébauches sur le terrain et face au public
messin. Pourquoi pas dès samedi soir ?

A lire également

21nov2019

Album photos

L'album photo de la séance du jour
Lire la suite

Web TV

21/11/2019 Metz - Reims, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce jeudi 21 novembre la programmation TV de la 19ème journée de Ligue 1 Conforama. Les Grenats se déplaceront à Dijon, le samedi...
Lire la suite