Réabonnement : top départ !

Ribéry, entre Metz et Istanbul

Carlo Molinari a confirmé que son milieu de terrain était en partance pour Galatasaray. Toutefois, les garanties bancaires apportées par le club turc étant insuffisantes, le transfert n’est pas encore effectif.
Partager cet article :
Metz, le 31 janvier à 18 heures. Il ne reste que quelques
heures avant la clôture du mercato d’hiver. Et si le départ
de Franck Ribéry a surpris tout le monde, il n’est pas encore acquis
officiellement. Bien que, dans les têtes des uns et des autres, le virevoltant
milieu de terrain venu de Brest ne soit plus Messin. Le feuilleton de ce transfert
s’apparente à un épisode de la série-télé
en vogue « 24 heures chrono » tant les choses se sont précipitées.
Dans la soirée, celui-ci devrait donc trouver son épilogue, pour
peu que le Club à la Croix de Lorraine reçoive les garanties bancaires
nécessaires.

Car à l’heure où nous publions ces lignes, le transfert
n’est pas complètement acquis. Si chacune des parties est d’accord
sur le principe, le FC Metz attend des garanties bancaires avant de signer quoique
ce soit. « Lorsque nous achetons un joueur, on nous le demande
toujours et c’est tout à fait normal
, expliquait Carlo
Molinari. Je ne bloque en aucun cas le départ de Franck. Mais
en tant que gardien des intérêts financiers du club, je n’ai
pas le droit de concrétiser l’affaire sans garanties. »


Ribéry est donc désormais un joueur de Galatasaray… sur
le principe. La direction du FC Metz n’a pas souhaité s’opposer
à ses velléités de départ. En milieu de semaine,
elle avait reçu le joueur et son agent sans que ceux-ci n’évoquent
des contacts avec Istanbul. Mais les choses se sont accélérées
durant le week-end. En deux temps trois mouvements, les négociations
avec le club de Faryd Mondragon ont abouti. Et le transfert a été
conclu à hauteur de 1,5 millions d’euros. Un montant qui pourra
être revu à la hausse en cas de plus value réalisée
sur un éventuel transfert*. « Le garçon manifestait
son envie de partir depuis un moment,
ajoutait le président
messin. Nous en sommes arrivés à cette solution dans la
mesure où nous pensons qu’il n’est pas bon de retenir un
joueur contre son gré. Par le passé, nous nous sommes entêtés
à le faire et cela avait mal terminé. »


La page grenat devrait donc se tourner officiellement dans la soirée
pour Franck Ribéry, qui ne sera resté que quelques mois sur les
bords de la Moselle. Nommé joueur du mois d’Août après
un départ fulgurant en Ligue 1, Ribéry avait ensuite avoué
qu’il n’était pas insensible à la convoitise dont
il faisait l’objet. Au delà de la perte d’un joueur
important de l’effectif de Jean Fernandez, Patrick Razurel regrettait
« l’échec, au bout de six mois, d’un plan de
carrière auquel nous croyions. Nous aurions pu, à l’image
de ce que nous avions fait avec Robert Pires, favoriser son évolution
et le laisser partir dans de meilleures conditions. Malheureusement, de nos jours, la valeur d’un
contrat est de plus en plus volatile. Tout ceci me laisse un goût
d’inachevé. »
Partagé, sans doute, par bien du monde...

* Si Galatasaray vend Ribéry et réalise une
plus value, il devra reverser 20% de cette plus-value au FC Metz.

A lire également

24sep2020

Discipline

Réunie ce mercredi soir, la Commission de Discipline a infligé un match de suspension à Farid Boulaya, averti dimanche face au Stade de Reims, par...
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce mercredi 23 septembre la programmation TV de la 8ème journée de Ligue 1 Uber Eats. À cette occasion, les Grenats accueilleront...
Lire la suite

23sep2020

Web TV

23/09/2020 Marseille - Metz, l'instant rétro ! Toutes les vidéos  
Lire la suite